Reza Shahabi déclare qu’il n’arrêtera pas sa grève de la faim jusqu’à ce qu’il obtienne satisfaction de ses demandes légitimes

Reza Shahabi déclare qu’il n’arrêtera pas sa grève de la faim jusqu’à ce qu’il obtienne satisfaction de ses demandes légitimes.

reza-shahabi-libération1

20 Juillet 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency: Notre camarade le militant syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi, a décidé qu’il continuerait sa grève de la faim, alors qu’il est maintenant admis à l’Hôpital Imam Khomeiny de Téhéran.

Selon un rapport parvenu aux militant-es et activistes du site Human Rights News Agency ou Hrana. Le militant syndicaliste et prisonnier politique Reza Shahabi Zakaria, avait été brutalement transféré sans aucune raison valable, de la Section 350 de la prison d’Evin vers la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr de la ville de Karaj le dimanche 1er Juillet 2014 dernier. Le même jour de son arrivée dans ce centre de détention, il entamait une grève de la faim pour protester contre ce transfert illégal.

Reza à depuis le 12 Juillet 2014 été transféré d’urgence de la prison de Karaj vers l’Hopital Imam Khomeiny de Téhéran, mais hier soir dans la soirée du 19 Juillet, il a refusé de mettre fin à sa grève de la faim, Il réclame toujours entre autre que les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire des prisons d’Evin et de Gohardasht Rajaee Sharh, s’expliquent et assument officiellement sur leurs décisions de son transfert illégal.

Il convient de noter que depuis son arrivé à l’Hôpital Imam Khomeiny notre camarade était sous étroite surveillance d’agents du Ministère des Renseignement qui avaient donné l’ordre formel qu’il soit menotté à son lit ,et qui avaient interdit toutes visites de sa famille et de ses amis.

Après de longues négociations entre la famille et le procureur de Téhéran, certaine de ces mesures inhumaines et vexatoires ont été levées , ces deux dernier jours ils lui ont enlevé les menotte et la famille de Reza Shahabi a enfin pu obtenir le droit de lui rendre visite. Elle a aussi pu déclarer que son état de santé s’était gravement détérioré et qu’elle était très inquiète pour la vie de Reza .

Ce prisonnier politique souffre de grave problèmes au cou et dans sa colonne vertébrale, depuis des mois il devrait bénéficier d’une opération chirurgicale immédiate incompatible avec un maintien en détention, ses médecins ont d’ailleurs déclaré qu’il devait mettre fin à sa grève de la faim, parce qu’il était bien évidemment impossible de l’opérer actuellement du fait des séquelles physiques de ces 50 jours qu’il a passé sans se nourrir.

Une source locale bien informée qui a désiré garder l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité a déclaré à un journaliste du site Hrana à propos du cas de Reza:  » Depuis très récemment ils ont inventé de nouvelles formes de persécutions pour les prisonniers malades qui demandent à être soignés dans des hôpitaux, ils les soignent d’abord très mal dans les infirmeries des prisons, et un fois qu’ils sont finalement admis dans ces hôpitaux, il les empêchent d’avoir tous contacts avec leurs familles et leurs proches, ce n’est ni plus ni moins qu’une autre forme de mise à l’isolement qui ne dit pas son nom ».

Reza Shahabi qui a été injustement et arbitrairement condamné pour des simples faits de syndicalisme et pour avoir défendu les droits légitimes des travailleurs en Iran, était le trésorier et l’un des membres fondateurs du conseil d’administration du Syndicat libre de la Vahed Bus Company regroupant les travailleurs chauffeurs de bus de Téhéran et de sa banlieue , il lui reste encore à purger une peine de quatre années de prison , il a également été condamné à une peine supplémentaire de cinq ans d’interdiction de toutes activités syndicales à compter de la date de sa libération, ainsi que d’une amende de 70 millions de Rials (environ entre 3 000 et 5 000 euros) à payer également le jour de sa libération.

Voir aussi sur: https://hra-news.org/en/reza-shahabi-continues-hunger-strike-hospital

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s