Deux prisonniers sont exécutés chaque jour en Iran depuis l’arrivée au pouvoir d’Hassan Rouhani

Deux prisonniers sont exécutés chaque jour en Iran depuis l’arrivée au pouvoir d’Hassan Rouhani.

stopexecutioniran2

5 et 7 Juin 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights: Selon des rapports officiels et non officiels, au moins 320 prisonniers ont été exécutés au cours des 5 premiers mois de l’année 2014 en Iran. Cela fait une moyenne de plus de deux exécutions effectuées par jour. Les militant-es du site Iran Human Rights demandent instamment la communauté internationale à réagir.

Le 3 Juin, 2014 on apprenait qu’un autre prisonnier avait été pendu dans la cour de prison de Semnān (Une ville située dans le Nord de l’Iran), le 1er Juin 2014 tôt dans la matinée, a rapporté le site officiel de la magistrature iranienne de la ville de Semnān. Ce prisonnier qui était âgé de 39 ans et originaire de la ville de Zābol, a été identifié sous les initiales de J. L. Avait été accusé de la possession et du trafic de 1750 grammes de crack d’héroïne, a déclaré le rapport.

Selon les rapports recueillis par Iran Human Rights ou IHR, au moins 320 prisonniers ont été exécutés en 2014 en Iran. Des sources officielles du régime Iranien ont annoncées quand à elles qu’au moins 147 exécutions avaient été appliquée entre le 1er Janvier et le 1er Juin 2014. Par ailleurs ont sait plus de 180 exécutions ont été signalées par des groupes de défense des droits de l’homme Iraniens et internationaux, il convient de noter qu’aucune de ces 180 exécutions supplémentaires n’avaient été annoncées par les sources officielles du gouvernement de la « République Islamique« . Sur la base de ces chiffres, les autorités iraniennes ont en fait exécuter en moyenne plus de 2 personnes chaque jour au cours des cinq premiers mois de l’année 2014. Ceci en dépit du fait qu’il y ait eu en Mars 2014 une pause relative de 3 semaines des exécutions planifiées, autour des fêtes de la nouvelle année iranienne de Norouz.

Iran Human Rights et le RSI exhortent la communauté internationale à réagir à ces nouvelles vagues d’exécutions sommaires en Iran. Mahmood Amiry-Moghaddam le porte-parole du RSI a déclaré: Les autorités iraniennes ont de nouveau rompues avec leurs propres promesses de modération en ce qui concernait l’utilisation intensive de la peine de mort. L’Organisation des Nations Unies et la communauté internationale doivent prendre des mesures sérieuse, pour faire arrêter cette vague sans précédent d’exécutions en Iran « .

Selon le rapport annuel d’Iran Human Rights et du RSI sur la peine de mort en Iran au moins 687 prisonniers avaient été exécutés en 2013*1, une année ou le plus grand nombre d’exécutions avaient été signalées dans ce pays au cours des 15 dernières années. Alors qu’Hassan Rouhani est toujours présenté par les médias occidentaux décidément  bien complaisant à son égard comme un « Modéré et un homme de dialogue » , ces vagues d’exécutions qui avaient commencées après les élections présidentielles de Juin 2013, et son arrivée au pouvoir et à la direction politique du pays, n’ont fait qu’augmenter encore un peu plus en 2014.

Voir aussi sur: http://iranhr.net/2014/06/one-prisoner-executed-in-iran-more-than-two-executions-everyday-in-2014-in-iran/
Notes voir sur:
-*1: http://iranhr.net/2014/03/report-death-penalty-iran-2013/

executioners-world2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Deux prisonniers sont exécutés chaque jour en Iran depuis l’arrivée au pouvoir d’Hassan Rouhani

  1. l’horreur!!!! pourquoi tout cela,au nom de qui de quoi ?????????

    • soliranparis dit :

      Difficile de savoir comme vous dites le pourquoi une telle horreur, ce qui se passe en Iran est similaire à ce qui se passe en Syrie, une dictature implacable et des dirigeants politiques dont les esprits pour le moins dérangés relèvent de la psychiatrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s