Nouvelles vague de répression et d’exactions policiéres du régime de Khamenei dans la province du Kurdistan Iranien

Nouvelles vague de répression et d’exactions policières du régime de Khamenei dans la province du Kurdistan Iranien.

free-pol-prison-Kurd2

24 et 25 Mai 2014 nouvelles qui nous sont parvenue via le site de l’agence de presse indépendante Kurde E-Kurd.net: Nouvelle vague de répressions contre des prisonniers politiques et d’opinions Kurdes Iraniens- Villes et localités de Mariwan – Mehabad – Sanandaj ( Sine ) – Baneh – Saqiz – Paweh – Kermanshah – Urmiyê ( Orumiyeh ) , Nowsud , Sardasht , Bokan , Kurdistan de l’Est et Kurdistan iranien?

Des nouvelles de ​l’état dans lesquels se trouvent plusieurs prisonniers politique Kurdes, détenus dans la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Shahr

Les prisonniers politiques Kurdes Iraniens Zanyar Moradi et Hassan Taffah qui avaient en raison de leurs états de santé été transférés vers un hôpital public, sont retournés dans l’infirmerie de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh, en raison de l’absence de dispositions prises à leur encontre par l’administration pénitentiaire de la ville de Karaj (province de Téhéran) dans le même temps un autre prisonnier politique Kurde Iranien Saeid Abesdian qui avait lui aussi été transféré pour raisons de santé, était renvoyé vers la 12 eme section de la même prison. Selon un rapport publié par les militant-es et activistes du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency ou Hrana, le prisonnier politique Kurde Iranien Zanyar Moradi avait pourtant eu l’autorisation préalable de la cour d’être transféré vers un hôpital public, afin d’y être soigné par des médecins et des spécialistes dans des meilleures conditions que dans l’infirmerie de la prison. Mais au dernier moment l’administration pénitentiaire a changé d’avis sans appeller sa famille comme elle devait légalement le faire, ce qui a provoqué une grande inquiétude chez celle ci. Une source locale bien informée à déclaré aux reporters d’Hrana que ces transferts répété et ces atermoiements des autorité pénitentiaires, ne pouvaient qu’aggraver d’avantage l’état de santé déjà précaire de Zanyar alors que celui ci doit bénéficier de soins réguliers incompatibles avec un maintien en détention.

L’autre codétenu de Zanyar le prisonnier Hassan Taffah qui souffre du grave leucémie a lui aussi été transféré brutalement pendant la journée du 25 Mai 2014, d’un hôpital public où il était soigné vers l’infirmerie de la prison de Gohardasht Rajaee Sharh sans qu’on ait la encore prévenu sa famille, l’administration pénitentiaire de la prison a ensuite déclarée cyniquement à celle ci qu’elle avait procédé à ce « transfert » parce qu’elle n’avait pas pu trouver de spécialiste de cette maladie dans la ville de Karaj alors que celle ci ne se trouve qu’a environ une heure de voiture de Téhéran.

saber-sheikh-abdollah2

Saber Sheikh Abdullah

-Saber Sheikh Abdullah un jeune étudiant Kurde Iranien emprisonné risque de faire face à une condamnation à la peine de mort , après avoir été accusé d’appartenance supposée à un groupe terroriste « Salafiste » […]  » Fomenté et payé par l’étranger ».

Ville de Mahabad : Saber Sheikh Abdullah, un étudiant en dernier semestre de master d’économie de l’Université Tabatabai de Téhéran qui avait été arrêté à Mahabad -une ville située dans la région du Kurdistan iranien, est confronté à un risque de condamnation à la peine de mort.

Selon un rapport publié par les militant-es et activiste du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Human Rights News Agency ou Hrana: Le prisonnier politique Saber Cheikh Abdullah originaire de la ville de Mahabad, un étudiant en économie à l’Université Tabatabai, avait été arrêté par des agents d’un bureau local du Ministère des renseignements l’Iran alors qu’il était de retour de vacance scolaires le 14 Février 2014 dernier.

Récemment une des principales chaine de télévision du régime de Téhéran, à déclaré sur son bulletin d’information du journal de 20 Heures que Saber était lié avec d’autres personnes , à la participation à un attentat qui avait eu lieu dans le Kurdistan Iranien en 2010. Le bulletin annonçait sans donner plus de preuves que deux complices présumés de Saber nommés Shiva Radeh et Khalil Abdulahpour étaient en fuite, et que trois autres personne Diako Rasolzadeh ,Hosein Ousmaniet Saleh Sheikh Abdullah avaient été arrêtés par des soldats du Ministère des renseignements de la Brigade de l’Iman Mahdi.

Une source locale qui à tenu a garder l’anonymat à déclaré: «  Les agents du Ministère des renseignements ont monté de toute pièces et écrit un scénario parfait pour enfoncer notre ami Saber Cheikh Abdullah et l’accuser de participation dans cet attentat. Surtout quand l’on sait qu’ils ne connaissent toujours pas les véritables auteurs de celui ci ». Le même témoin a ajouté: «  Saber Cheikh Abdullah est né et a grandi à Mahabad une ville Kurde d’Iran dans une famille modeste, son père était peintre en bâtiment, malgré les difficultés financières de sa famille Saber avait d’abord été admis brillamment en 2006 à l’Université Payam Noor , d’Urmiyê ( Orumiyeh ) où il avait obtenu un premier diplôme en 2011. Il a ensuite effectué sa période de sept mois de service militaire, et dans le même intervalle avait été admis aux examens d’entrée de l’Université Allameh Tabatabai de Téhéran où il devait faire un master en économie. Saber qui a toujours détesté la violence et la vue du sang, n’a jamais eu aucune activité politique ou culturelle connue, n’est jamais allé une seule fois de sa vie dans le Kurdistan Irakien pour y avoir des contacts avec des activistes ou des terroristes Salafistes, comme l’affirme le scénario truqué qu’essayent de monter contre lui les agents du Ministère des renseignements ».

En 2010 un défilé militaire des « Gardiens de la révolution » Iraniensde L’IRGC qui avait eu lieu dans la ville Kurde Iranienne de Mahabad, avait été la cible d’un attentat à la bombe qui avait blessé et tué plusieurs personnes dans le public qui y assistait. A cette époque, les autorités judiciaires et de sécurité Iranienne avaient imputé l’attentat à: « Un groupe religieux radical d’origine Salafiste formé et payé par l’étranger  » sans n’avoir montré beaucoup de zèle pour en trouver les auteurs véritables.

L’Iran exécute à nouveau quatre prisonniers politique Kurdes dans la ville d’ Orumiyeh

Ville d’Urmiyê -ou Orumiyeh : les autorités iraniennes ont exécuté quatre militants politique Kurdes dont deux femmes . Ces quatre militants qui ont pu êtres identifiés sous les noms: d’Amina Tosin , Gulchin Meskieni , Farouk Mofassori et Youssef Ma’aruffi – étaient tous des citoyen-nes originaire de la ville d’Urmiyê ( Orumiyeh ) située dans Kurdistan iranien ( Rojhelat ) . Alors que Téhéran n’a pas révélé les raisons officielles qui se cachent derrière ces exécutions , d’autres sources locales ont révélées que celle ci sont d’ordre politique . Selon les derniers rapports publiés par des organisations de défense des droits humains locales, au moins 200 prisonniers Kurdes Iraniens ont été exécutés depuis que le président prétendument « Modéré » Hassan Rouhani est arrivé au pouvoir il ya près d’un an .

Voir aussi sur: http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2014/5/irankurd1106.htm
Et sur: https://hra-news.org/en/imprisoned-kurdish-student-danger-facing-death-sentence

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s