Transfert brutal de notre camarade syndicaliste Iranien Behnam Ebrahimzadeh vers la sinistre section 209 de la prison d’Evin

Transfert brutal de notre camarade syndicaliste Iranien Behnam Ebrahimzadeh vers la sinistre section 209 de la prison d’Evin.

BehnamEbrahimzadeh2

Behnam Ebrahimzadeh

Mercredi 7 et Jeudi 8 Mai 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de nos camarades Iraniens Free Them Now la vague actuelle de persécutions se poursuit en Iran contre des camarades harcelés pour leurs activisme syndicaux : Notre camarade le militant syndicaliste Iranien Behnam Ebrahimzadeh , qui purge une peine de cinq ans de prison depuis Juin 2010 pour ses activités militantes et syndicales , a été brutalement transféré vers la sinistre 209 de la prison d’Evin à Téhéran La Section 209 est l’unité d’interrogation de la prison , une aile de cette prison gérée illégalement par les agents du Ministère des Renseignements et des « Gardiens de la révolution » de L’IRGC , où la torture, la violence et les mauvais traitements sont couramment pratiquées contre les détenus dans le cadre de « séances » d’ interrogatoires .

Behnam Ebrahimzadeh est l’un des membres fondateurs du Comité de Coordination pour aider à formation d’organisations ouvriéres libres en Iran et un militant qui se bat également pour les droits des enfants et contre le travail forcé de ceux ci dans le pays. Il a déjà été soumis à des tortures et des violences graves depuis les débuts son incarcération. Il faisait également parti de la trentaine de prisonniers politique de la Section 350 de la prison d’Evin à Téhéran. Qui avaient été violemment matraqués et blessés, lors d’une attaque brutale des forces anti-émeute spéciales et des gardiens qui avait eu lieu quelques semaines auparavant.

Il convient également de noter que les autorités pénitentiaires de la prison d’Evin, on déjà refusé à notre camarade Behnam Ebrahimzadeh qu’il puissent rendre visite à son fils qui est âgé de 15 ans, alors que celui ci est cloué sur un lit d’hôpital par une Leucémie en phase terminale et par d’autres graves traumatismes psychologiques – qui n’ont fait que s’accroitre depuis qu’on empêche systématiquement son père de lui rendre visite.

Compte tenu du fait que Behnam Ebrahimzadeh ait été brutalement transféré vers la salle réservée aux interrogatoires de la Section 209 de la prison d’Evin. Ses camarades ont déjà publié plusieurs communiqués indiquant qu’ils craignent que Behnam, ne soit de nouveau soumis à des violences et des tortures.

Les Camarades Iranien-nes de Behnam Ebrahimzadeh exhortent toutes les Organisations s syndicales internationale et de défense des droits de l’homme, à se mobiliser avec leurs réseaux de luttes au niveau mondial, pour qu’elles condamnent fermement son maintien en détention, et qu’elles demandent aux autorités politiques et judiciaires de la « République Islamique d’Iran » que notre camarade Iranien que Behnam soit libéré de manière immédiate et inconditionnelle.

Free Them Now ! Campagne pour la libération des travailleurs emprisonnés en Iran

Voir aussi sur: http://free-them-now.blogspot.co.uk/2014/05/iran-jailed-labour-activist-moved-to.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s