Khuzestan refus de soins systématiques dirigés contre 19 prisonniers politiques Arabes Ahwazis

Khuzestan refus de soins systématiques dirigés contre 19 prisonniers politiques Arabes Ahwazis

zendan2

– 13 et 14 Mars 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency: Une fois de plus la politique raciste et d’apartheid du régime totalitaire et fasciste d’Ali Khamenei et du soi disant nouveau président Iranien « Modéré » Hassan Rouhani, frappe 19 prisonniers politiques et de conscience Arabes Ahwazis originaires de la province méridionale du Khuzestân, à qui les autorités judiciaires et pénitentiaires refusent systématiquement d’accorder des soins médicaux et des mises en liberté conditionnelles pour raisons de santé, alors que ceux ci sont tous gravement malades et que leurs demandes légitimes ne sont pas pourtant contraires aux règlements intérieurs même des prisons de la « République Islamique d’Iran ».

Karim Dahimi  un militant Iranien défenseur des droits humains, a récemment déclaré à l’agence Human Rights New Agency ou Hrana : « Des centaines de prisonniers politiques et civils de la ville d’Ahwaz et d’autres prisons en Iran, sont de plus en plus privés de leurs droits de bénéficier de soins médicaux de base . Parce que le système pénitentiaire de notre pays ne reconnaît pas les droits fondamentaux de ces prisonniers. Le nombre croissant de prisonniers et le manque d’espace  a peut être engagé des campagnes de construction de nouvelles prisons, mais le problème face à la surpopulation et au nombre toujours plus croissant de détenus, reste en suspens de manière significative ».

Il a ajouté: « Dans la prison de la ville d’Ahwaz par exemple malgré des températures estivales pouvant atteindre les 50 ° Centigrades, les prisonniers souffrent énormément a cause des mauvais systèmes d’air conditionné. Ces systèmes de climatisation défectueux et insalubres obligent les prisonniers à utiliser en grande quantité l’eau des robinets de la prison  pour se rafraichir un temps soit peu. Mais comme celle ci n’est qu’à peine potable une majorité d’entre eux contractent régulièrement des maladies graves. Ce qui fait qu’un nombre élevé de malades qui ont été placé à l’infirmerie, souffrent de pathologies telles que des, problèmes de peau, d’infections cutanées,  de  calculs rénaux ainsi que de graves infections gastriques et intestinales ».

Karim Dahimi  a également déclaré :  » Malgré le fait que des militants et défenseur des droits de l’homme locaux de la ville d’Ahwaz, aient récemment interpellé l’opinion publique Iranienne, après avoir été informés d’une liste croissante de maladies graves qu’avaient contractées des prisonniers politiques Arabes Ahwazis. Les autorités pénitentiaires locales,  ont malgré tout systématiquement limité ou interdit l’accès aux droits de ces détenus de pouvoir bénéficier de traitements médicaux adéquats  » .

Ce qui suit est une liste de prisonniers politiques gravement malades – issus de la minorité Arabe Ahwazie qui ont été systématiquement privés de leurs droits légitimes à bénéficier de soins médicaux. Ils sont pour la plupart détenus dans la prison Karoun de la ville d’Ahwaz, dans d’autres prisons de la province du  Khuzestân, ainsi que dans celles d’autres parties du pays.

 1 – Gholam- Abbas -SakiSaeid Saki  – Est un prisonnier politique Arabe Ahwazi qui avait tenté de se refugier à Damas et qui avait été arrêté en Syrie en 2006. Il fut ensuite extradé de force vers l’Iran. Il a déjà passé plus de 3 ans dans des cellules d’isolement dans un centre de détention secret du Ministère des renseignements de la ville d’Ahwaz  puis trois autres mois dans la prison d’Evin à Téhéran . Il est actuellement incarcéré dans des conditions sanitaires inhumaines et désastreuses au sein de la prison de Dezful, alors qu’il souffre de divers problèmes de santé et de pathologies très graves.

2 – Rasoul Mazraeh  est un autre  citoyen Arabe de la ville d’Ahwaz  qui avait été lui aussi arrêté en Syrie en 2006 (après avoir tenté de s’y réfugier). Puis extradé de force vers l’Iran. Il  avait ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Il est actuellement emprisonné  dans la prison de la ville de Yasouj  et souffre d’un cancer de la prostate, malgré cela les autorités pénitentiaires locales,  lui ont limité l’accès à un traitement médical approprié.

3 – Ramazan Ezari Nasseri –  Est un activiste et militant Arabe emprisonné – Ramazan qui vivait dans la région du conté de Kout – Abdollah de la ville d’Ahwaz, avait été arrêté en 2006 il avait ensuit été accusé  d’être un  « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de 30 ans de prison. Il souffre de plusieurs infections et d’autres graves problèmes de santé.

4 – Ali Helfi – est un citoyen Arabe de la ville d’Hamidieh qui avait été arrêté en 2005 . Il avait  ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de 30 ans de prison. Il souffre d’un ulcère de l’estomac et de graves problèmes d’infections intestinales.

5 – Ali Manbouhi – est lui aussi un citoyen Arabe  de la ville d’Hamidieh qui avait été  arrêté en 2009. Il avait  ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de 25 ans de prison dans la prison de Jīroft – située prés de la ville de Kerman. Il souffre d’une grave maladie cardiaque et de diabète qui nécessitent des attentions médicales immédiates.

6 – Rahim Afravi – est un citoyen Arabe du quartier Alavi de la ville d’Ahwaz – qui avait été en 2009. Il avait ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de 25 ans de prison dans la prison de Jīroft- située dans la ville de  Kerman. Il souffre lui aussi d’une maladie cardiaque et de diabète  qui nécessite une attention médicale immédiate.

7 – Abdol Zahra Halij  qui est le fils de Abdol Zahra Halij est un citoyen Arabe du comté de Shekargah situé prés de la ville d’Ahwaz – qui avait été  arrêté en 2005. Il avait ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis et condamné à une peine de  prison à vie a purger dans la prison Karoun de la ville d’Ahwaz . Il souffre d’une grave infection du pied droit et des suites d’une opération chirurgicale bâclée (on lui a placé des broches métalliques dans le pied n’importe comment). Et doit maintenant  faire l’objet d’attentions médicales immédiates  ainsi que d’une nouvelle opération, pour lui enlever ses broches sous peine de risque d’amputation.

8 – Hasan Abiat  est  le fils de Jalav Abiat  il est né en 1978 – est un citoyen Arabe de la ville d’Hamidieh  qui avait été arrêté en 2011 . Il avait ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » – c’est à dire d’être un: « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Il est actuellement  toujours détenu dans prison Karoun à Ahwaz et dans l’attente d’un nouveau procès en appel. Il souffre de problèmes d’infections gastriques et intestinales très grave.

9 – Abdol – Emam Zayeri est le fils de MahmoudZayeri – est un citoyen Arabe originaire du comté de Kantex situé prés de la ville d’Ahwaz qui avait été arrêté en 2005 . Il a ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire  d’être « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de prison à vie, il est actuellement détenu dans la prison Karoun à Ahwaz. Il souffre d’hémorragies internes et d’infections intestinales récurrentes.

10 – Yahya Nasseri est le fils de Mansour Nasseri –  est un citoyen Arabe originaire de la ville d’Ahwaz  qui avait été arrêté en 2005 . Il a ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire  d’être « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de  prison à vie, il est actuellement détenu dans la prison Karoun à Ahwaz. Et souffre d’une grave maladie cardiaque qui nécessite une attention médicale immédiate.

11 – Kazem  Khoshnamak Khaziravi  est le fils d’Abdol Hossein Khaziravi -est un citoyen Arabe originaire de la ville d’Abadan qui avait été arrêté en 2008 . Il a ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire  d’être « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de 15 ans de prison, il est actuellement détenu dans la prison de Karoun à Ahwaz et souffre d’hypertension artérielle et de crises aiguës de diabète.

12 – Majid Torfi  est un citoyen Arabe de la province du Khuzestân qui a été accusé « de diffusion de propagande en vue d’agir contre la sécurité nationale ». Puis condamné à une peine de 6 ans de prison. Il souffre de graves problèmes du système nerveux non soignés qui entrainent des complications et des troubles psychologiques. Il a besoin d’une attention médicale immédiate et d’une hospitalisation dans les plus brefs délais.

13 – Abdol – Amir Matoori est un citoyen Arabe originaire de la ville de Khorramshahr qui avait été arrêté en 2009. Il a été accusé:  « d’Action contre la sécurité nationale et diffusion de  propagande contre la République islamique ». Puis condamné à une peine de 5 ans de prison par le « Tribunal révolutionnaire » de la ville d’Ahwaz . Il souffre de graves problèmes du système nerveux et de crises d’épilepsie récurrentes.

14 – Jalil Heidari  est un autre prisonnier politique Arabe originaire de la province du Khuzestân qui a été condamné à une peine  prison à vie, il souffre de complications rénales graves et récurrentes, malgré cela  les autorités pénitentiaires du centre de détention où il est incarcéré, lui refusent systématiquement le droit de se faire soigner.

15 – Majid Sari est un citoyen Arabe originaire du comté de Seyed Karim situé prés de la ville   d’Ahwaz –  qui avait arrêté en 2009 . Il avait ensuite été accusé « d’Actions contre la sécurité nationale en connexion avec des agents étrangers ». Puis condamné à une peine de 20 ans de prison. Il souffre lui aussi de graves problèmes du système nerveux et de crises d’épilepsie récurrentes.

16 – Adel Maferavi  qui est le fils d’Adnan Maferavi est un activiste politique et citoyen Arabe originaire de la province du Khuzestân qui a été condamné à une peine de 15 ans de prison. En raison des violences et de tortures qu’il a subies, il souffre de sévères problèmes de dos et des suites d’une grave blessure à la hanche mal soignée qui nécessite des soins immédiats dans un hôpital.

17 – Nazem Berihi  qui est le fils de Sagban Berihi  est né en 1986, est un citoyen Arabe originaire de la ville d’Hamidieh . Il faisait parti d’un groupe d’étudiants qui avaient été violement arrêtés en Octobre 2005 lors d’un raid des forces répressives Iraniennes contre une école religieuse locale. Il avait ensuite été accusé d’être un « Moharebeh » –  c’est à dire  d’être « ennemi de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Puis condamné à une peine de prison à vie par le « Tribunal révolutionnaire » d’Ahwaz. Il souffre de graves maladies de peau et d’infections cutanées récurrentes.

18 – Taleb Savari est un prisonnier politique et citoyen Arabe qui avait  déjà été arrêté une première fois en 1998 puis une seconde en 2007. Il avait été condamné à une peine de  10 ans de prison, il est actuellement détenu dans la prison Sepidar de la ville d’Ahwaz et souffre de graves maladies de peau  ainsi que de complications de son système oculaire,  des pathologies que nécessitent une attention médicale et une hospitalisation immédiate.

19 – Ghazi Heydari est le fils de Zahra Abdol Heydari qui est né en 1976 – est un citoyen et un Ingénieur Arabe originaire de la ville d’Ahwaz , ainsi qu’un militant culturel et défenseur des droits humains local  respecté qui avait  arrêté par les agents locaux, travaillant pour le compte du Ministère des renseignements. Il avait été accusé: « d’être en contact avec des agents étrangers et ennemis de l’État Iranien par le biais d’informations publiée sur un site web illégal ». Puis condamné malgré le fait qu’il a toujours nié ces allégations, à une peine 10 ans de prison par le « Tribunal révolutionnaire » de la ville d’Ahwaz en 2009. Ghazi qui a subi depuis les débuts de son incarcération de violentes tortures physiques et psychologiques. Souffre des séquelles de ses blessures qui entrainent chez lui,  des douleurs dans la poitrine, des vertiges et des troubles auditifs graves qui nécessitent une attention et une hospitalisation immédiate.

 Voir aussi sur:
https://hra-news.org/en/lack-medical-attention-arab-political-prisoners-ahwaz

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s