Lettre de Syndicalistes Français demandant la libération de notre camarade et militant ouvrier Iranien emprisonné Reza Shahabi

Lettre de Syndicalistes Français demandant la libération de notre camarade et militant ouvrier Iranien emprisonné Reza Shahabi.

reza

6 Mars 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via nos amis et camarades du site Iran Echo et que nous relayons ici, notre camarade Syndicaliste Iranien emprisonné Reza Shahabi fait toujours l’objet de violences, de pressions et de chantage de la part des matons de la prison où il est actuellement détenu, ainsi que de la part des autorités Judiciaires et pénitentiaires de la dictature d’Ali Khamenei et de son président soi-disant « Modéré » Hassan Rouhani de refus de soins médicaux systématique, alors qu’il est gravement malade et que son état de santé s’aggrave de jour en jour.

Déclaration des syndicats français : CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA – Adressée à Monsieur Sadegh Larijani .Chef de la magistrature Téhéran République islamique d’Iran Paris, le 28 Février 2014

-Il est urgent de faire transférer Réza Shahabi dans un hôpital civil hors du milieu carcéral

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA, s’adressent à vous afin d’attirer votre attention sur la situation de Réza Shahabi, membre de la direction du syndicat Vahed de la Régie des transports de Téhéran et sa banlieue, emprisonné depuis juin 2010 en raison de son action en faveur des droits des travailleurs.

Réza Shahabi souffre de nombreux problèmes de santé (insuffisance rénale, hypertension, douleurs dorsales et lombaires ainsi qu’une sévère arthrose du fait de la détérioration de quatre vertèbres).  Récemment, il a subi une très longue et délicate intervention chirurgicale. A la suite de cette opération, il a été de nouveau incarcéré à la prison d’Evin où, faute des soins adaptés, son état de santé s’est sérieusement dégradé. Sa situation est préoccupante et réclame des soins urgents.

Son état nécessite donc, dans les plus brefs délais, des soins médicaux particuliers qui sont incompatibles avec ses conditions de détention. Son transfert sans délai dans un hôpital spécialisé hors du milieu carcéral, à Téhéran où à l’étranger est désormais impérieux.

Devant la gravité de la situation, dans le cas où les autorités iraniennes ne pourraient garantir que de tels soins soient assurés dans le pays, les organisations syndicales françaises l’inviteront afin de se faire soigner en France. Elles demanderont alors aux autorités iraniennes de l’autoriser à se rendre en France où il sera pris en charge pour recevoir des soins adéquats dans un hôpital.

Pour plus d’informations vous pouvez contacter:

CFDT : Philippe Réau preau@cfdt.fr + 33 6 48 36 03 93

CGT : Ozlem Yildirim o.yildirim@cgt.fr + 33 1 55 82 82 83

FSU : Michelle Olivier michelle.olivier@snuipp.fr + 33 6 15 62 15 10

Solidaires : Alain Baron contact@solidaires.org + 33 1 58 39 30 20

UNSA : Emilie Trigo emilie.trigo@unsa.org  + 33 6 21 40 16 50

Voir aussi sur:
http://www.iran-echo.com/mom_28022014.html
http://www.iran-echo.com/contact_fr_new.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s