Province du Khuzestan toujours pas de nouvelles des deux condamnés à mort Hashem Shabani et Hadi Rashidi

Province du Khuzestan  toujours pas de nouvelles des deux condamnés à mort Hashem Shabani et Hadi Rashidi.

hashem-shabani-hadi-rashedi2

2 et 5 janvier 2014 nouvelles qui nous sont parvenues via le collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency: Nous sommes toujours  sans nouvelles des situations dans lesquelles se trouvent Hashem Shabani et Hadi Rashidi, deux prisonniers politiques Arabes Ahwazis d’Iran qui ont été condamnés à mort.

Selon les rapports récents parvenus aux militant-es et activistes du site Hrana News Agency ou Hrana , les deux prisonniers politiques et activistes culturels originaires de la ville de Ramshir située dans  la province du Khuzestân, Hashem Shabani et Hadi Rashidi  dont les condamnations à mort ont été récemment confirmées par la Direction générale Numéro 32 de la Cour suprême Iranienne , ont été brutalement transférés vers des lieux de détention  inconnus,  gérés par un bureau local du ministère des renseignement de la ville d’Ahwaz . Comme dans d’autres affaires similaires ayant eu lieu dans cette province d’Iran, ni leurs familles et leurs avocats n’avaient pas été informés de ces transferts et sont toujours sans nouvelles d’eux depuis ceux ci.

L’un des avocats de la défense dans l’affaire à déclaré:  » Il ya quelques jours , j’ai demandé au directeur de la prison Karoun  l’état actuel de la situation de mon client en lui demandant des précisions sur les rumeurs courant sur son exécution et sa condamnation à mort prochaine . Mais celui ci a nié être au courant de ces mêmes rumeurs « . L’avocat a ensuite ajouté que le directeur de la prison Karoun lui avait dit n’avoir pris aucunes mesures concernant les futures exécutions de son client et celle de son autre codétenu.

Cet avocat a également déclaré:  » Avec les familles de mes clients nous poursuivons notre action de défense  en exploitant toutes les voies juridiques de notre système judiciaire. En outre les deux prisonnier ont exigé d’avoir droit à de nouveaux procés et les révisions de ceux ci, la procédure  est donc encore ouverte, même si nous  n’avons pas encore reçu des nouvelles positives ou négatives au sujet de cette affaire  » .

L’avocat de la défense de ces deux militants culturels Arabes Awhazis à rajouté  » Il ya beaucoup de rumeurs contradictoires qui courent en ce moment, y compris des  rumeurs  d’une probable amnistie pour trois autres militants impliqués dans la même affaire. Je peux aussi vous dire qu’ en tant qu’avocat principal de mes clients, je ne peux pas confirmer ou infirmer ces informations, parce que je n’ai pas accès à ce genre de renseignements administratifs contenu dans leurs dossiers. Les autorités de notre système judiciaire sont en principe tenues de nous informer sur tout ce qui concerne l’affaire, mais nous n’avons pas encore reçu de nouvelles sur la procédure en cours. La même chose est valable pour les trois autres personnes amnistiables impliquées dans cette affaire dont nous n’avons aucunes nouvelles au sujet de leurs amnisties. Même si dans leurs cas nous pourrions considérer qu’elles  puissent bénéficier de procédures de demandes  de pardon au rabais ».

En ce qui concerne la cause des transferts de ces deux prisonniers effectués par les agents du ministère des renseignement  , Sayed Jafar Moussavi  l’avocat de Hashem Shabani de et de Hadi Rashidi a également déclaré:  » il s’agit d’une procédure commune émise par les autorités judiciaires Iraniennes de faire transférer les prisonniers en cellules d’isolement ( après avoir reçu une autorisation spéciale procureur de la ville d’Ahwaz )  en vu d’interrogatoires complémentaires , afin qu’en principe ils puissent répondre à certaines questions et clarifier des aspects inconnus ayant trait a leurs dossiers où à d’autres affaires en cours «  .

Compte tenu des récente exécutions qui ont frappé quatre autres activistes Arabes Ahwazis d’Iran et du manque de communication des autorités judiciaires, les avocats et les familles d’ Hashem Shabani et d’Hadi Rashidi , sont de plus en plus inquiètes quand  au sort qu’il leur est réservé. L’avocat  qui suit cette affaire a ajouté:  » Il y a fort à craindre que les condamnations à mort qui visent mes clients  soient appliquées prochainement, puisque leurs verdicts ont été confirmés et approuvés par la Cour Suprême Iranienne et qu’ils peuvent donc de fait êtres légalement exécutés, avec l’approbation et la signature décisionnelle d’un simple procureur local ».

Peu de temps auparavant le ministre des Affaires étrangères et le Parlement de la Grande-Bretagne , les ministères des Affaires étrangères d’Allemagne et de Norvège , le Département d’État des États-Unis , plusieurs députés du Parlement Européen, le Rapporteur spécial  des Nations Unis sur les questions des droits de l’homme  en Iran- le Dr Ahmad Shahid , ainsi que des organisations internationales de défense des droits humains comme Amnesty International et Human Rights Watch avaient fermement dénoncé  les condamnations à mort à répétition,  visant  systématiquement  les activistes et prisonniers politiques Arabes Awhazis de la  province du Khuzestân

En ce qui concerne les transferts soudains de Hashem Shabani et Hadi Rashidi , trois parlementaires Européens – Jane Lambert , Mary Honeybull  et le Dr Charles Tenok , ont exhorté le Haut Représentant de l’UE chargé des affaires de politique étrangère – Mme Catherine Ashton  à demander à l’Iran de clarifier la situation au sujet de ces deux activistes culturels condamnés à mort .

Le 9 décembre 2013 dernier Amnesty International avait déjà mis en garde la communauté internationale des risques d’exécutions visant ces deux prisonniers politiques Ahwazis. Il convient également de noter que les rumeurs sur les décès d’Hashem Shabani  et d’Hadi Rashidi – deux activistes culturels Arabes et citoyens de la minorité Khalifeh d’Iran – ont  pu êtres observées dans les réseaux sociaux tels que Facebook .

Voir aussi sur:
https://hra-news.org/en/lack-information-situation-two-prisoners

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s