Nouveaux graves problèmes de santé pour Reza Shahabi le militant syndicaliste Iranien emprisonné

Nouveaux graves problèmes de santé pour Reza Shahabi le militant syndicaliste Iranien emprisonné.

reza-shahabi2

29 novembre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency : Notre camarade syndicaliste Iranien emprisonné,  Reza Shahabi  qui souffre d’une grave maladie a été de nouveau transféré  à la clinique de la prison d’Evin.

Selon un rapport parvenu aux militant-es et activiste du site Human Rights News Agency ou Hrana, notre camarade syndicaliste Reza Shahabi a été transféré d’urgence à la clinique de santé de la prison d’Evin, ce lundi 25 novembre 2013 pour des maux de dos sévères et des engourdissements dans les jambes et une incapacité à se déplacer normalement.

Selon une source fiable et un témoignage transmis au collectif Hrana: « Le prisonnier   Reza Shahabi qui n’était quasiment plus capable de marcher a refusé d’aller à la clinique d’Evin, en soutien à Esmail Barzegari , un autre de ses codétenus qui en est dans son jour 32ème de grève de la faim, ainsi que pour protester contre les refus de demandes de soins basiques par les autorités pénitentiaires dirigées contre Esmail Barzegari, Mohamad Jarahi et Shahrokh Zamani » […]  » Il se sont ensuite saisis de Reza, lui ont injecté un sédatif et l’on ramené de force dans la section 350″.

Le même témoin a également évoqué la situation terrible dans laquelle se trouve actuellement  Reza Shahabi :  » il est dans un état grave. Il ne  peu presque plus marcher et éprouve de graves dificultés à se pencher quand il veut s’assoir où rejoindre son lit ». Ansi que celle d’un autre détenu politique nommé Saïd Matinpour qui souffre lui aussi de graves problèmes de santé similaires à ceux de Reza et à qui les autorités pénitentiaires , refusent toujours d’accorder des soins médicaux et même un transfert a l’infirmerie.

Saïd Matinpour avait auparavant fait à plusieurs reprises des demandes légitimes de congé médical et de libération en liberté conditionnelle auprès des autorités judiciaires de Téhéran, afin qu’il puisse se faire soigner à l’extérieur dans un hôpital. Elles sont jusqu’a présent restées sans réponses, comme c’est généralement le cas dans la prison d’Evin.

Voir aussi sur:
https://hra-news.org/en/reza-shahabi-critical-health-condition

Soliranpar

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s