Abadan province du Khuzestân arrestations et convocations de trois militants syndicalistes ouvriers

Abadan province du Khuzestân arrestations et convocations de trois militants syndicalistes ouvriers.

Iranian-workers-protests2

19 et 20 novembre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency: Des activistes et militants défenseurs des droits humains locaux de la ville d’Abadan, ont rapportés que deux militants syndicaux avaient été  arrêtés, pendant  que dans le même temps un autre était convoqué par une agence locale du ministère des renseignements.

Selon un  rapport du Human Rights Reporters Committee transmis au site Hrana,  nos camarades et militants syndicalistes ouvriers Iraniens  Mohammad Ali Javanmardi et Reza Tamimi,  deux  travailleurs d’une raffinerie pétrolière de la ville d’Abadan, ont été arrêtés ce 12 novembre 2013, sans que  leurs proches ne puissent savoir les raisons officielles de ces convocations  et arrestations.

Le rapport mentionne également que ces deux militants syndicaux avaient d’abord été convoqués , par le département local de la sécurité de la raffinerie au début de la matinée de ce 12 novembre, puis que  peu de temps après,des agents en civil des forces répressives,  les avaient ensuite arrêtés  et transférés depuis leurs voitures vers des lieux de détentions inconnus.

Des témoins locaux ont déclaré que Mr. Mohammad Ali Javanmardi avait  été battu par l’un des agents en civil des forces répressive lors de son arrestation Pendant que dans le même temps un autre ouvrier du même département  de cette raffinerie pétrolière, nommé  Hossein Javanmardi, était  lui aussi convoqué par les agents du ministère des renseignements.

Depuis la publication de ce rapport  aucuns de leurs camarades et de leurs proches, n’ont pu obtenir plus d’informations sur les raisons officielles de ces  arrestations , ni sur les lieux de détention ou ont été transférés  Mohammad Ali Javanmardi et Reza Tamimi.

Quelques auparavant les forces répressives Iraniennes du ministère des renseignements , avaient arrêté Mr Mahdi Rahimi un autre militant syndicaliste qui travaillait lui aussi dans cette même raffinerie pétrolière d’Abadan. Il a depuis été transféré à la prison d’Evin à Téhéran.

Notes Soliranparis ce n’est pas la première fois que des militants Syndicalistes sont harcelés et persécutés dans la province du Khuzestân*1  comme le furent  à maintes reprises des syndicalistes et militants ouvriers de la raffinerie sucrière de la Haft Tapeh Cane Company  ou HTSCCNdlr. Dont le syndicat n’a jamais été reconnu par le régime totalitaire de Téhéran.  Le 12 novembre de l’année 2011 Ali Nejati  un ancien militant et porte parole ouvrier du syndicat libre la Haft Tapeh Cane Company était arrêté et emmené à la prison de Dezful , il y a passé un an en détention avant d’être libéré le 24 septembre 2012. Il avait été arrêté  après avoir été convoqué pour « interrogatoires », par le bureau du procureur de la ville de Shoush,  pour avoir soi-disant lors d’une réunion syndicale:  « Chanté en public  une chanson populaire aux paroles provocatrices devant les ouvriers de l’entreprise de la HTSCC « .

Le 31 décembre 2012 Ali Nejati  était de nouveau convoqué par la branche numéro quatre du « tribunal révolutionnaire » de la ville de Sanandaj dans le cadre de la même affaire. Après une libération sous caution, Il est toujours actuellement menacé et à la merci d’autres convocations et d’autres arrestations « préventives ».

L’épouse d ‘Ali Nejati,  Mme Shahnaz Nejati  qui est également  également membre du syndicat libre de la  Haft Tapeh Cane Company  avait été arrêtée le 27 Novembre 2011 par des membres du ministère des renseignements de la province du Khuzestân. Elle fut libérée 24 heures plus tard . Le 28 Octobre 2012 la direction générale numéro 102 du « tribunal  révolutionnaire » de la ville de Shoush l’acquitta finalement des accusations de « propagande contre le système « ,  de  » propagations de publications mensongères «  et  » De provocations de malaises dans l’esprit du public « .

En Novembre 2012  Mme  Shahnaz Nejati  reçu une nouvelle convocation lui ordonnant de rendre à la direction numéro Deux de la ville de Dezful à la date du 15 décembre 2012. Depuis lors Amnesty International croit savoir que ses juges l’ont récemment  informée qu’elle serait bientôt rejugée et qu’elle risque d’être à nouveau emprisonnée pour: « propagande contre le système », mais l’issue de ce nouveau  procès  reste incertaine.

Voir aussi sur:

https://hra-news.org/en/three-labor-activists-summoned-arrested
Notes:
-*1  voir sur : http://hriran.com/en/archive/3804-jailed-trade-ists-health-at-risk-reza-shahabi.html
Et sur: http://iran-worker.blogspot.fr/search/label/Ali%20Nejati
http://iran-worker.blogspot.fr/2013/01/ali-nejati-once-more-intrrogaed.html
http://strongerunions.org/2013/08/02/union-rights-appeal-to-new-iranian-president/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s