Evindar Renas une membre fondatrice du PJAK déclare que celui ci s’en tiendra à sa ligne de résistance et d’auto défense

Evindar Renas une membre fondatrice du PJAK  déclare que celui ci s’en tiendra à sa ligne de résistance et d’auto défense.

evindar-renas2

11  et 15 novembre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Kurde Rhojelat.info« Le PJAK s’en tiendra à sa stratégie et sa tactique d’auto – défense  » , a déclaré Evindar Renas une membre de la coordination du Parti Pour Une Vie Libre du Kurdistan ou PJAK.

Dans une interview accordée à l’agence Kurde de la Firat New, une membre fondatrice du PJAK a analysé les changements récents dans la région et a fait les déclarations suivantes.

Elle a déclaré que son groupe de résistance suivait avec attention les changements dans le comportement du régime iranien, au moment même où le régime a fait exécuter deux de leurs membres dans les prisons des villes d’Urmiyeh et de Salmas , ainsi que toutes les récentes  opérations planifiées des forces militaires Iraniennes contre son mouvement de Guérilla du PJAK, tout en  ajoutant et mentionnant que celui ci agirait  selon ses règles tactiques d’auto-défense. Et qu’il ferait de son mieux pour maintenir les accords de cessez le feu signés précédemment avec Téhéran  en se réservant toutefois le droit de répliquer, lors de toutes nouvelles tentatives d’agressions Iraniennes.

La camarade Evindar Renas estime que le régime iranien a changé sa manière de se comporter. Quand il a recommencé ses opérations contre les guérillas Kurdes Iraniennes  au cours des 4 derniers mois  passé et lancé une nouvelles vague d’exécutions de militants et prisonniers politiques Kurdes.

-Ce qui suit ci dessous est le texte de l’intervention d’Evindar Renas publié sur le site de Firat News :

-Evindar Renas : Nous sommes tous conscients que nous avions agi de manière très sensible quand nous avions signé un accord de cesser le feu avec le régime iranien, après l’offensive militaire contre nos bases des monts Qendil en 2011. Des événements qui étaient pourtant survenus  à la suite de changements et des tentatives de dialogue qui se produisaient dans notre région. Nous en étions arrivés à cette procédure de cesser le feu  afin que les processus de paix et de changement engagés auparavant dans la région ne soient pas restés vains. Pourtant au cours des 4 derniers mois, qui ont précédés l’arrivée au pouvoir du nouveau président Hassan Rouhani le régime iranien a encore changé ses attitudes. Ils ont à nouveau lancé des opérations militaires contre les forces de notre guérilla, il a intensifié  les arrestations, les tortures et même les exécutions contre nos prisonniers politiques. Ces actions de l’Iran modifient donc de fait les  accords de cessez-le feu signés auparavant, en réponse nous ne voulons pas réagir à chaud mais toujours agir avec tact et précaution.

Nous croyons que ces changements d’attitudes dans la région sont les résultats de la situation critique auquel l’Iran fait face à la suite des sanctions économiques occidentales. Si nous n’avions pas signés auparavant ce cessez le feu avec l’Iran la situation se serait peut être aggravée comme en Syrie. Et le régime de Téhéran aurait été incapable de faire face à ces changements soudains de situations. Notre mission n’est pas de confronter les nationalités Kurdes et Iraniennes car nous avons toujours pensé que cette attitude affaiblirait ces deux parties.

Malgré toutes nos bonnes volontés l’Iran a augmenté ses politiques agressives contre nos prisonniers politiques, les exécutions de deux de nos membres nommés Habibollah Golparipour –  qui était aussi connu sous le nom de Bahoz SineNdlr. Et  celle de Reza Ismaili – Mamedi, démontrent que son régime n’a pas changé dans sa politique de haine raciste dirigée contre nos populations de l’est du Kurdistan.

Nous constatons que l’Iran continue d’utiliser des méthodes agressives contre ses propres populations à l’intérieur de son territoire, tout en montrant une plus grande flexibilité dans ses relations politiques internationales. Nous avons pu constater qu’il était désormais plus modéré dans ses relation avec l’Amérique. Pour ce qui est du problème de la Syrie nous avons observé que Téhéran avait essayé d’avoir de meilleures relations avec la Turquie, en conjonction avec tout ce que nous avons tous vu quand le KCK avait annoncé un cessez-le avec la Turquie. Mais malgré tout cela il semble que Téhéran soit resté aveugle et n’ai rien vu dans tout cela et continue de ne rien changer dans ses attitudes envers les Kurdes. Nous avons aussi observé que son régime à essayé de saboter nos accords de cesser le feu signés précédemment, en nous accusant d’en êtres les principaux responsables, alors même que nous avions annoncés officiellement que les derniers combats récents contre les « gardiens de la révolution » qui ont eu lieu dans la région de la ville de Bane, n’étaient en aucun cas de la responsabilité de nos guérilleros du PJAK.

La récente consolidation des relations inter Kurdes et en particulier celles que nous avons pu observer  dans l’ouest du Kurdistan semblent faire craindre beaucoup de choses à certaines grande puissances régionales proche-orientales. Ces craintes viennent du fait que les Kurdes  se sont soulevés une fois de plus et qu’ils ont beaucoup avancé dans leurs démarches d’unité. Le gouvernement de Téhéran ne peut que craindre ces renforcements de l’unité Kurde à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Iran. Pour nous c’est donc cette prise de conscience collective  de toutes nos populations Kurdes qui sont la seule véritable raison des récentes attaques et agressions de la « république Islamique ».

Les pendaisons de nos deux membres Reza Ismaili et  Habibollah Golparipour n’ont fait qu’attiser les colères de la population de l’est du Kurdistan, Ils ont tous deux luttés héroïquement et n’ont jamais renoncé à leurs engagements politiques ce qui est très apprécié ici. Tout le monde sait ici que le régime de Téhéran les a torturés et cruellement faits exécuter dans le but de faire renoncer à la population locale, à sa lutte pour une unité de la nation Kurde. Alors que gouvernement Iranien aurait très bien pu commuer leurs peines et les gracier, loin d’avoir réussi dans ces tentative de briser l’Unité Kurde Téhéran n’a fait par cette attitude que la renforcer avec la mort de ces deux héros.

Pour les Kurdes tous les pouvoirs régionaux et internationaux tentent de les abandonner.

l’Iran avec ses positions idéologiques agressives et dogmatiques, a tenté de modérer ses politiques avec Israël et les États-Unis. Alors que dans le même temps ses politiques agressives contre les Kurdes d’Iran se renforçaient . Les politiques actuelles d’Hassan Rouhani  et en particulier les exécutions massives récentes de prisonniers politiques a alerté le monde sur son vrai visage. Même si les attitudes actuelles de l’Iran semblent en contradictions même, avec les racines originelles de son régime depuis ces 30 dernières années de règne.

Toutefois  les Kurdes n’ont pas traité les autres nations Iraniennes dans la mauvaise voie. En ce qui concerne le « printemps arabe » , les peuples du Kurdistan dans leurs globalités ont choisi eux même une troisième voie en fonction exclusivement de leur puissance intrinsèque. Par rapports aux changements survenus dans la région les Kurdes se sont appuyés exclusivement sur ​​eux-mêmes et sur leur propre dynamique démocratique. Les Kurdes  sont bien conscients des  doubles jeux d’intérêts des deux principales puissances régionales que sont l’Iran et la Turquie. Malgré cela les Kurdes ont décidés d’êtres les propres acteurs de leurs luttes. C’est ce qui pour eux a fait que le régime de Téhéran à essayé de tenter de les briser à nouveau avec des politiques de répressions et d’exécutions de masse.

Le PJAK agira conformément à ses stratégies de résistances et d’auto-défenses

En dépit de l’hostilité du régime iranien, le PJAK veut et a toujours voulu résoudre le problème Kurde par la négociation, mais il répète qu’il agira toujours dans le cadre de ses politiques d’autodéfense si les populations de l’est du Kurdistan étaient à nouveau attaquées. Comme nous l’avons déjà dit nous suivons très attentivement les actions actuelles de l’Iran et nous restons vigilants envers celles ci. Nous redisons qu’a  a base nous avons toujours voulu transformer les cesser le feu précédemment signés et conclus en 2011, en un accord de paix définitif, mais le régime de Téhéran nous a toujours refusé cela. Toutefois nous lui disons à nouveau que nous comptons bien utiliser ce que nous considérons comme  étant une énorme faiblesse de sa part, celle de refuser tous dialogue avec nous. Parce que nous considérons que ci son régime était aussi fort qu’il l’a toujours prétendu, il aurait résolu le problème Kurde par des moyens démocratiques depuis très longtemps.

Nous savons que les puissances internationales sont également prêtes à jouer des jeux troubles si un nouveau conflit éclatait entre les Kurdes et l’Iran. Et que si l’Iran le déclenchait elle se servirait de lui comme d’un simple ballon dans les jeux de ces propres intérêts. L’Iran a recommencé à réprimer ses minorité  Kurdes,  Arabes et Baloutches par des politiques répressives d’exécutions massives dans l’indifférence générale de ces mêmes puissance internationales. Alors même que nous nommons nous même ces actes comme des actes de génocides régionaux.

Si l’Iran ne revient pas sur ses actions répressives actuelles, il finira un jour ou l’autre par subir le contrecoup des ses propres actions . L’Iran doit être conscient que nous ne renoncerons pas à  nos politique de résistances et d’auto-défense. Et que nous continuerons nos activités politiques, diplomatiques, de résistances er d’auto- défense . En faisant tout pour qu’elles s’étendent encore plus loin.
 

Voir aussi sur:
http://rojhelat.info/en/?p=6686

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s