Le prisonnier politique Kurde Iranien Hebibulla Gulperipur vient d’être exécuté par la dictature théocratique et fasciste du président Iranien soi disant modéré Hassan Rouhani

Le prisonnier politique Kurde Iranien Hebibulla Gulperipur vient d’être exécuté  par la dictature théocratique et fasciste du président Iranien soi disant modéré Hassan Rouhani.

hebibulla-gulperipur2

27 et 26 octobre 2013 nouvelle tragique qui nous est parvenue via le site Kurde Rojhelat Info: Est du Kurdistan ville d’Urmiyeh ─ Le prisonnier politique kurde iranien Hebibulla Gulperipur qui était âgé de  29 ans et qui avait été placé et transféré à l’isolement depuis la matinée du 25 octobre 2013 ,a été pendu tôt dans la matinée de ce 26 Octobre 2013 , dans la prison de la ville d’Urmiyeh située dans  l’est du Kurdistan Iranien .

Tôt dans la matinée du 25 octobre 2013 le prisonnier politique kurde Hebibulla Gulparipur, avait été transféré de sa cellule pour être placé à l’isolement le plus complet sans possibilités de contacts avec l’extérieur ni avec sa famille, comme c’est chaque fois le cas en Iran lors de transferts de prisonniers politiques condamnés à mort avant leurs exécutions .

Notre camarade Hebibulla Gulperipur  avait  été arrêté en 2009 par les services de renseignement des « gardiens de la révolution » de l’IRGC de la ville de  Mahabad. Alors qu’il quittait Mahabad  pour se rendre dans la ville d’Urmiyeh.  Depuis les débuts de son incarcération Hebibbula avait été soumis à des violences, des traitements dégradants et inhumains et à de séveres tortures,  durant  toutes les séances  d’interrogatoires auxquelles il avait eu à faire face successivement dans les prisons des villes de  Sine, Kermanshah et d’Urmiyeh. Il avait été ensuite condamné à mort par la branche numéro une du « tribunal révolutionnaire » de la ville de Mahabad, en raison de son affiliation au Parti Pour Une Vie Libre Au Kurdistan  ou PJAK et à l’organisation de mères Kurdes Iraniennes de la  Peace Mothers Association de la ville de Mahabad.

Dés les débuts de sa détention  Hebibulla Gulperipur   avait  fait deux longues grèves de la faim en signe de protestation,  contre les mauvais traitements et les tortures psychologiques et physiques dont il faisait chaque fois l’objet pendant ses séances d’interrogatoires. En plus de cela il est également à noter qu’en réponse à l’une de ses grèves de la faim, les autorités pénitentiaires  l’avaient fait illégalement transférer  vers la prison centrale de la ville de Semnān, pour tenter de le briser moralement en l’isolant une fois de plus de sa famille et de ses proches.

Hebibulla Gulperipur   à travers une lettre ouverte  publiée sur divers sites d’opposants Iraniens qu’il avait envoyé depuis sa prison en février 2012,  expliquait dans celle ci en détail les traitements cruels et inhumains, auxquels il avait eu à faire face au cours de ses longues périodes d’interrogatoires dans les centres de détention  des villes de  Mahabad et d’Urmiyeh.  Il avait déclaré dans cette lettre ouverte :  » En plus  d’avoir été détenu à l’isolement complet  pendant de longues périodes , j’ai aussi passé beaucoup de temps  a subir des tortures physiques et mentales  cruelles dont certaines auraient pu entrainer ma mort, j’ai essayé de porter plainte sur  cette situation et envoyé plusieurs courriers de plaintes aux  différentes hautes  autorités judiciaires Iraniennes  en charge de mon  dossier. Mais mes lettres et mes requêtes  sont à chaque fois restées sans réponses, dans ce pays nos voix ne peuvent pas aller plus loin qu’au delà des murs des cellules de nos prisons, elles ne peuvent donc jamais être entendues par l’opinion publique internationale ».

Bien que depuis ces  2 derniers mois en Iran quelques-uns des prisonniers politiques parmi les plus connus aient  été libérés de prison,  une fois le soi-disant « modéré » nouveau président Iranien Hassan  Rouhani arrivé au pouvoir , les prisonniers politiques Kurdes Iranien, ont  bien sur été comme à chaque fois été  exclus de ces campagnes d’amnisties.

Contrairement aux slogans publicitaires et aux « belles promesses » qui avaient été faites, lors de la campagne électorale d’Hassan  Rouhani  qui promettait entre autre de donner plus de droits et d’égalité à certaines minorités ethniques et régionales pourtant largement discriminées en Iran. Depuis son arrivée au pouvoir des politiques discriminatoires et de racisme anti Kurde pures et simples sont encore systématiquement mises en œuvre par son gouvernement.  Des politiques discriminatoires qui on conduit depuis le mois de juin 2013, à des centaines d’arrestations et de condamnations,  à des peines de prisons et même à des d’exécutions, dirigées  contre des militant-es et activistes politiques ou de la société civile Kurde Iranienne.

Il y a actuellement plus de  30 prisonniers politiques Kurdes Iraniens  qui sont condamnés à mort et qui dans les sinistres couloirs de la mort de la « république Islamique d’Iran » courent le risque d’exécutions imminentes qui peuvent êtres appliquées à tout moment. Il est évident que le régime théocratique et fasciste d’Ali Khamenei et d’Hassan Rouhani, considère ces prisonniers politiques Kurdes Iraniens comme des otages. Et que leur sort est donc à la merci des autorités judiciaires et des agents des services des forces répressives Iraniennes.

Voir aussi sur:
http://rojhelat.info/en/?p=6521
Et sur:
https://soliranparis.wordpress.com/2012/04/13/urgent-le-prisonnier-politique-kurde-iranien-habibollah-golparipour-a-nouveau-menace-dune-execution-imminente-par-des-agents-du-ministere-des-renseignements/
Notes  Soliranparis:  Des camarades Iraniens et Kurdes nous ont signalés par mail que le site d’extrême droite  Le Cercle des Volontaires  animé par les nommés Johnatan Moadab et Raphaël « Jah Raph » Belrand, deux individus bien connus pour êtres des Vrp’s et des propagandistes  notoires au service du régime de Khamenei et de celui de Bachar Al Assad publiaient depuis quelques semaines, des articles  tentant à peu de frais de récupérer les luttes du peuple du Kurdistan , en n’hésitant  pas a sortir des énormités comme celle ci- Citation pas piquées des hannetons  car il fallait oser dire une stupidité pareille – tirée d’un de leurs articles sur le sujet publiés sur le bloguscule du même nom  : « A contrario, en Iran, les Kurdes de la région du Kuzehstan (Kurdistan Méridonien / Iran) ne sont pas aussi opprimés qu’en Turquie »*1.
Rappelons juste a ces autoproclamés « journalistes » prétendument « Alternatifs »  le fait qu’il n’existe pas de région du « Kurdistan Meridonien »  dans le Kurdistan Iranien en question  et encore moins de » Kurdes du Khuzestan » . Mais surtout que la province du Khuzestân appelée aussi Al Awhaz ou encore Arabistan , si elle se trouve bien elle aussi dans l’est de l’Iran (au sud Ouest plus précisément) est  en fait située a des centaines de Km plus bas que celle du Kurdistan Iranien. Et pour revenir à notre sujet on voit bien effectivement avec cette nouvelle exécution de notre camarade et  prisonnier politique Hebibulla Gulperipur  et celles d’autres prisonniers Kurdes d’Iran programmées dans les semaines à venir. Comment les Kurdes Iraniens sont surtout plus qu’opprimés et tout autant discriminés qu’ils le sont aussi par les gouvernements colonisateurs qui les oppriment tout autant tant en Turquie qu’en Syrie et qu’en Irak.
Notes voir sur:
-*1: Cette énormité des plus risible et des plus pitoyable est lisible ici: cercledesvolontaires.fr/2013/08/14/dictionnaire-pittoresque-de-la-turquie/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s