Kurdistan et Baloutchistan Iranien 17 personnes exécutées parce que considérées comme des ennemis de dieu

Kurdistan et Baloutchistan Iranien 17 personnes exécutées parce que considérées comme des ennemis de dieu.

habibollah-golparipour2

27 et 26 octobre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights: selon plusieurs sources iraniennes, au moins 17 prisonniers ont été exécutés ce 26 octobre en Iran. Nouvelle et triste illustration de la « politique d’apaisement » du nouveau président et dictateur Hassan Rouhani, Toujours présenté par une grande majorité médias occidentaux complaisants, par toute la fachosphère occidentale et hélas aussi par une grande partie d’une certaine « gauche Altermondialiste » collabo et prétendument « Anti impérialiste » devenant chaque jour un peu plus en voie de rouge-brunisation avancée, comme un président « Modéré »

16 prisonniers ont pendus le 26 octobre dans la cour de la prison de Zahedan,  une ville située dans le Balûchistân iranien.

Selon plusieurs agences de presse gouvernementales Iranienne officielles, 16 prisonniers condamnés aprés avoir été accusés d’êtres des « Moharebeh« -des « ennemis de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne – Ndlr. Et  pour  des actes supposés de « terrorisme » ont été pendus dans l’enceinte de la prison de Zāhedān -une ville du sud-est de l’Iran. Citant le procureur général des « tribunaux révolutionnaires » de la province du Baloutchistan, les dépêches indiquent que les 16 prisonniers étaient membres de groupes « terroristes ». D’après le site Afkarnews, une autre agence de presse à la solde du régime, Ces prisonniers étaient supposés êtres membres du mouvement Jeish Al-Adl, il semble en fait que ces personnes étaient simplement des Musulmans Sunnites d’une ethnie du Baloutchistan qui ont été exécutées « pour l’exemple », peu de temps après qu’ai eu lieu à la frontière avec le Pakistan, une attaque et une prise d’otages faite par des guérilleros de la rébellion Baloutche et qui aurait tué 14 garde frontières et membres de l’IRGC Iranienne.

Leurs identités n’ont pas été communiquées par les organes de propagande de la dictature.

Un prisonnier politique Kurde Iranien Habibollah Golparipour a été exécuté ce même 26 octobre 2013.

Plusieurs sources officieuses ont confirmée l’exécution du prisonnier politique Kurde Iranien Habibollah Golparipour*1. D’après ces sources, Golparipour a été pendu tôt dans la matinée du 26 octobre 2013. les militant-es et activistes du site Iran Human Rights ou IHR, avaient reçus la veille plusieurs informations concernant le transfert de Mr. Golparipour de la prison d’Urmiyeh vers un lieu inconnu. Le 15 mars 2009 Habibollah Colparipour avait été condamné à mort par la branche numéro 1 du « tribunal révolutionnaire » de la ville de Mahabad-une ville située dans la province de l’ouest de l’Azerbaïdjan Iranien lors d’un procès qui n’avait duré que quelques minutes. Il avait été condamné à mort pour sous des charges judiciaires disant qu’il était un : « Moharebeh« – un « ennemi de dieu en inimité avec dieu- selon la loi Iranienne – Ndlr.Et pour son appartenance supposée à « un groupe dissident illégal ».

Exécutions imminentes pour plusieurs prisonniers et objecteurs de conscience Kurdes issus de minorités Musulmanes Sunnites :

IHR a publié une alerte il y a deux trois jours de cela, sur les exécutions imminentes d’au moins quatre prisonniers et objecteurs de conscience Kurdes Iraniens des minorités Musulmanes Sunnites  qui sont actuellement détenus dans la prison de Ghezel Hesar une ville proche de Téhéran*2.

Il y a des inquiétudes sérieuses concernant deux autres condamnés à mort Kurdes Iraniens, Zanyar Moradi et Loghman Moradi, dont les vies sont en danger*3.

Tous ces prisonniers ont été condamnés à mort par des tribunaux révolutionnaires et inculpés sous les charges judiciaires d’êtres des : « Moharebeh« – un « ennemi de dieu en inimité avec dieu- selon la loi Iranienne – Ndlr.

Tous ces prisonniers ont tous subis des tortures et leurs aveux ont généralement été extorqués par le biais de celles ci, pour être ensuite condamnés à l’issue de simulacres de procès*4.

Iran Human Rights ou IHR implore la communauté internationale à condamner ces exécutions et à réagir à cette nouvelle vague d’exécutions en Iran. Mahmood Amiry-Moghaddam, le porte parole d’IHR a déclaré :  » Le silence de la communauté internationale envoie le mauvais signal au régime iranien et nous craignons que d’autres prisonniers ne soient exécutés dans un avenir proche. La communauté internationale doit réagir maintenant ».

Voir aussi sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2935
Notes voir sur
-*1:  http://iranhr.net/spip.php?article2455
-2:    http://iranhr.net/spip.php?article2933
-*3:   http://iranhr.net/spip.php?article2676
-*4:   http://iranhr.net/spip.php?article2443
-Mise a jour 27 octobre 2013 : L’exécution de notre camarade et résistant à la dictature théocratique et fasciste de Khamenei et d’Hassan Rouhani  vient d’être également confirmée  par le collectif de l’agence Iranienne de défense des droit de l’homme Hrana News Agency :  Habibollah Golparipour, the political prisoner is executed
http://hra-news.org/en/habibollah-golparipour-political-prisoner-executed

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s