Dernières nouvelles du Kurdistan Iranien entre répression et fausses promesses d’Hassan Rohani

Dernières nouvelles du Kurdistan Iranien entre répression et fausses promesses d’Hassan Rohani.

kurdistan-thelastcolony2

11 et 13 octobre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Kurde E Kurd.net

Iran arrestations de  jeunes Kurdes Iraniens et Irakien, accusés d’êtres des  » homosexuels  et  des adorateurs du diable » envoyés selon les médias d’états du régime de Khamenei  par l’étranger pour  » tenter de déstabiliser le pays ».

Des groupes de jeunes kurdes Iraniens et Irakiens accusés de promouvoir  l’homosexualité  et d’adorer le diable ,on été arrêtés puis emprisonnés par les autorités iraniennes,  a rapporté l’agence de nouvelles iranienne Mehr News.  L’opération spéciale a été menée par les autorités locales et les forces répressives de la ville  de Kermanshah –  une ville Kurde situé dans l’ouest de l’Iran-Ndlr.  Ces jeunes auraient été surpris: « en train de boire et de danser de manières suggestives à plusieurs reprises dans des lieux publics ».  En Iran l’homosexualité est considéré comme  un crime passible  d’emprisonnement, de châtiments corporels par flagellation, ou même d’exécution  en cas :   » d’actes de sodomie répétés ». Des groupes internationaux de défense des droits humains ont à maintes reprises dénoncé, les discriminations , les peines de  flagellation et d’exécutions de personnes  appartenant à des communautés  lesbiennes   gays ou bisexuel-les dans le pays .  Les médias iraniens fidèles à leurs  complotisme habituel ont prétendu que ces jeunes avaient été envoyés par des pays voisins:  » pour provoquer  l’instabilité et diffuser  le péché à l’intérieur de l’Iran « .

Kermanshah est une ville qui dispose de cinq points de passage vers la frontière avec le Kurdistan Irakien,  permettant aux gardes frontières de suivre de près les jeunes hommes et femmes qui entrent ou sortent du pays. L’Iran est souvent critiqué par les organisations de défense  des droits de l’homme pour son piètre bilan en matière de droits humains. C’est  le deuxième pays du monde derrière la Chine  qui compte le plus grand nombre d’exécutions et de condamnations à mort contre ses citoyens.

Le centre culturel  Kurde fermé dans la ville de Shno.

Ville de Shno-Kurdistan Iranien :  Le conseil municipal de la ville d’ Oshnavia – Shno en kurde- Ndlr. A  fait fermer le centre culturel  Kurde Razy Fakheri  la semaine dernière. Le centre Razi Fakhri  qui  faisait partie de l’association éducative Soma , avait aidé auparavant au cours des 18 derniers mois à quelques  150 jeunes Kurdes de la ville de Shno,  à apprendre à lire et à écrire en langue Kurde.  L’association éducative Soma  avait été créé originellement dans la ville de Mahabad , avant d’ouvrir  des succursales à  Bokan , Baneh , Saqiz , Sanandaj , Qorveh , Shno , Piranshar et dans d’autres villes et districts de la province. Un projet éducatif et culturel populaire perçu par les populations locales comme une tentative d’éduquer les Kurdes dans leur langue maternelle. Peu de temps avant plusieurs autres de ces centres culturels Kurdes, avaient été fermés par les autorités de Téhéran dans les villes d’Ilam et d’Urmiye , simplement  parce  qu’ils promouvaient eux aussi un enseignement de la langue Kurde. Bien que la Constitution de la « république islamique d’ Iran »  stipule que l’enseignement privé dans d’autres langues que le Persan soit  autorisé , la réalité sur le terrain démontre en fait  que la grande majorité de ces  centres culturels locaux  qui proposent un enseignement en langue Kurde,  sont rapidement fermés dés qu’ils tentent simplement d’ouvrir et d’exister.

Des hommes politiques proches des courants « réformistes » avaient pourtant promis de légaliser l’enseignement de la langue Kurde et d’autres langue « minoritaires » dans le pays.

Des hommes politiques proches des courants « réformistes » et le ministre de l’enseignent de la « république Islamique d’Iran »  ont proposé d’ouvrir  la voie a l’enseignement des « langues  maternelles minoritaires » dans le pays. Le ministre de l’enseignement Ali Asghar Fani à récemment déclaré  « Nous avons décidé de permettre l’utilisation et l’enseignement de différentes langues dans nos écoles iraniennes  » . Pendant le règne du président Mohammad Khatami  qui fut lui aussi considéré par les médias occidentaux comme  soi-disant « réformiste », il y avait eu quelques mesures prises dans ce sens , mais elles ne furent  jamais réellement mises en œuvre. Selon la BBC le nouveau président  Hassan Rohani  avait pourtant  lui aussi  promis de  lancer des programmes d’enseignement en langue  Kurde, Turque Azérie  et Arabe dans les écoles iraniennes, comme cela est  pourtant autorisé depuis 1979 en vertu de la constitution iranienne.

L’Iran est considéré comme l’un des pays de la région les plus diversifiés  au point de vue linguistique et ethnique,  avec les Perses qui  représentent environ 44 % de la population, les Turcophones  20 %  et  les Arabophones et les Kurdophones de 15% à 10%.

Repartition-de-la-population-kurde2

Voir aussi sur:
http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2013/10/irankurd972.htm

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s