Pendant qu’Obama et Hassan Rohani discutent par téléphone en Iran six militants et prisonniers politiques Kurdes Iraniens sont menacé d’exécutions imminentes

Pendant que Barack Obama et Hassan Rohani discutent par téléphone en Iran six militants et prisonniers politiques Kurdes Iraniens sont menacé d’exécutions imminentes.

rohani-obama-visite2

Alors que toute la Fachosphére et tous leurs nouveaux petits « camarades » de la Rougebrunosphére  Francophone et Occidentale rassemblant les derniers rogatons du Stalinisme et autres  pseudos « Altermondialistes de gauche » soit disant « Anti impérialistes »  nostalgiques de la guerre froidese félicitent de concert du « dégel » soudain des relations entre le nouveau président Iranien prétendument « Modéré » Hassan Rohani et l’Occident,  si tristement illustrés par les récents « accords » faits sur le dos du peuple Syrien , par les tenants de l’impérialisme Américano-Européano-Russe , pendant ce temps la en Syrie comme en Iran les dictateurs locaux tels que messieurs Khamenei, Bachar Al Assad et Hassan Rohani, continuent de massacrer leurs propres peuples et a faire condamner à mort  chaque années, des centaines d’opposants et de prisonnier-es politiques.

Inutile de dire que ces lors de ces discussions « cordiales » entre l’impérialiste « démocrate » Obama et l’impérialiste théocratique Hassan Rohani, on a du éviter en priorité les « sujets qui fâchent » comme ceux des questions relatives a la situation des droits de l’homme tant en  Iran qu’en Syrie.

27 et  28 septembre 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site de l’agence de presse E Kurd. net : Les autorités iraniennes doivent d’urgence mettre fin à l’exécution programmée de six prisonniers politiques Kurdes Iraniens  condamnés à mort et actuellement détenus dans la prison de Ghezel Hesar- située  près de de la ville de Téhéran-Ndlr. Deux de ces prisonniers ont été transférés à l’isolement lors de la journée du 26 septembre 2013, suscitant pour eux des craintes d’exécutions  imminentes d’exécution,  ont déclaré des activistes et des militants anti-peine de mort travaillant pour Amnesty International.

Hamed Ahmadi et Sedigh Mohammadi  font parti d’un groupe six prisonniers politiques musulmans sunnites issus de la minorité Kurde d’Iran qui ont été condamnés à mort après avoir été reconnus coupables d’infractions formulées en termes vagues. Et accusés par les juges et bourreaux du régime théocratique et fasciste de Khamenei et d’Hassan Rohani   d’êtres des « Moharebeh »- des « ennemis de dieu en inimité avec dieu » selon la loi Iranienne-Ndlr. Ainsi que d’êtres aussi des  » propagateurs de la corruption sur terre« .

« Les nouvelles du transfert de ce deux prisonniers politiques et condamnés à mort Kurdes  iraniens dans des cellules d’isolement, semble indiquer le pire pour  la situation de ces hommes. Il est connu en Iran que ces genre de transferts, sont  généralement  des signes avant coureurs annonçant l’application d’exécutions imminentes  pour ce genre de détenus politiques »:  a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, la directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Qui a conclu cette intervention en disant:  « La peine de mort est un châtiment cruel et inhumain ultime. Or pendant des décennies, les autorités iraniennes ont sans pitié et sur ​​une base régulière multiplié ces condamnations à mort ».

Amnesty International a également appris que les autorités pénitentiaires Iraniennes , avaient aussi l’intention de transférer à l’isolement,  les quatre autres condamnés à mort  Kurdes Iraniens- Jamshid Dehgani, son frère cadet Jahangir Dehgani, Kamal Molayee, et Hadi Hosseini -. Eux aussi peuvent donc du fait de ces transferts soudains, faire face à des exécutions imminentes.

L’organisation Amnesty International  estime que ces six hommes ont été jugés avec des procédures ne relevant pas aux normes internationales de la justice. « Alors que les récentes libérations de  certains prisonniers politique en Iran nous avait fait miroiter une lueur d’espoir, l’annonce des  exécutions imminentes de ces six prisonniers, nous indiquent que ces condamnations à mort continuelles, n’aiderons en rien à résoudre le bilan catastrophique de la situation des droits de l’homme, tant qu’elles seront ainsi gérées par les  autorités Iraniennes », à conclu Hassiba Hadj Sahraoui dans sa déclaration.

L’Iran est  l’un des pays des plus prolifiques du monde après la Chine, l’Arabie Saoudite et les États Unis quand il s’agit de condamner à mort des prisonniers. Selon plusieurs Ong’s Iraniennes en exil et Internationales luttant contre la peine de mort. Plus de 400 exécutions au total auraient eu lieu  dans le pays pour la seule année 2013- Dont un tiers de celles ci ont été appliquées de manière secrètes et clandestines.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort dans tous les cas sans exception.

Voir aussi sur:
http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2013/9/irankurd966.htm

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s