Nouvelles vagues d’exécutions sommaires au moins 65 personnes ont été exécutées depuis les trois premières semaines qui ont suivi les élections présidentielles en Iran

Nouvelles vagues d’exécutions  sommaires au moins 65 personnes ont été exécutées dans les trois premières semaines qui ont suivi les élections présidentielles en Iran.

pendaisons2

8 juillet 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights: Tôt dans la matinée du 8 juillet 2013, trois prisonniers ont été pendus dans l’enceinte de la prison d’Ardebil, une ville située dans le nord ouest de l’Iran.

D’après le site officiel de la justice iranienne de la ville d’Ardebil, trois prisonniers qui avaient condamnés pour des délits liés au trafic de drogue, ont été pendus dans l’enceinte de la prison d’Ardebil. Trois autres prisonniers ont été pendus le 6 juillet dans la même prison. En annonçant les informations concernant ces exécutions, le responsable de l’administration judiciaire a précisé que d’autres exécutions sont prévues dans les prochains jours à Ardebil.

Les identités des trois prisonniers exécutés aujourd’hui n’ont pas été révélées. L’un d’entre eux était né en 1978, et il, ainsi qu’une autre personne, avait été condamné pour possession de 1,5 kilo de méthamphétamine. Le troisième prisonnier était né en 1980 et avait été condamné pour la possession de 964 grammes de méthamphétamine, a précisé la dépêche du site de propagande du régime

Cinq prisonniers ont été pendus dans la prison de la ville de Qazvin

7 juillet 2013 le nouveau président « Modéré et proche des réformateurs » Hassan Rohani ou l’horreur dans la continuité pour ce qui est de la peine de mort en Iran,  nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights: selon les médias Iraniens, à la solde de la dictature, cinq prisonniers ont été pendus, tôt dans la matinée du 7 juillet, dans l’enceinte de la prison de Qazvin une ville situé à l’ouest de Téhéran.

Selon l’agence de presse gouvernementale iranienne Fars News, les deux premiers prisonniers qui ont été identifiés sous les noms et initiales de M. S  et  Habib , avaient été condamnés pour meurtre. Les trois autres prisonniers ont été identifiés sous les initiale de :  R. Kh , condamné pour la possession de 390 grammes de crac, N. H  condamné pour la possession de 990 grammes de crack, et A. Gh condamné pour possession de 976 grammes de crack.

Au moins 65 personnes ont été exécutées dans les trois premières semaines qui ont suivi les élections présidentielles en Iran.

6 et 7 juillet 2013  nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights, le 6 juillet 2013 : au moins 14 prisonniers ont été exécutés selon des sources officielles et officieuses en Iran. Sept autres prisonniers devaient être exécutés la même journée selon plusieurs informations non-confirmées.

Selon des sources officielles et non-officielles, au moins 60 prisonniers ont été exécutés depuis les élections présidentielles en Iran.

Trois prisonniers ont été exécutés ce 6 juillet 2013 dans le nord-ouest iranien :

Selon la chaîne officielle Iranienne, trois prisonniers ont été pendus lors de cette journée dans l’enceinte de la prison d’Ardebil. Deux des prisonniers étaient frères et avaient été condamnés pour leur participation à un trafic de 4,53 kilos d’héroïne, alors que le troisième avait été condamné pour la possession de 3,01 kilos de crack, a précisé la dépêche. Leurs identités n’ont pas été révélées par les officines de propagande médiatiques de la dictature.

Selon des sources officielles, 11 autres prisonniers ont été pendus dans le sud-est iranien :

D’après les militantes et activiste du site Human Rights and Democracy Activistis in Iran ou  Hrdai,  11 autres prisonniers, dont 5 femmes, ont été pendu-es , lors de cette même journée du 6 juillet dans l’enceinte de la prison de Zahedan.

Quatre des prisonniers seulement ont été identifiés comme s’appelant par les noms de: Rasoul Khorouj, Vahid Rigi, Hamid Najafi et Naser Naghaei, a indiqué cette même source.

Ces exécutions n’ont pas et n’avaient pas été annoncées auparavant,  par les sources officielles iraniennes. Ce sont donc une nouvelles fois de plus, des exécutions semi clandestines et cachées par le régime.

D’après des sources officieuses, sept prisonniers doivent être exécutés dans la ville de Rasht. Mais ces informations ne sont pas encore confirmées pour le moment.

Voir aussi sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2823
Et sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2820
http://iranhr.net/spip.php?article2818

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s