Province du Khuzestan Urgent menaces d’exécutions imminentes pour les cinq prisonniers politiques Ahwazis condamnés à mort

Province du Khuzestan Urgent menaces d’exécutions imminentes pour les cinq prisonniers politiques Ahwazis condamnés à mort.

ahwazi-five-2

3 mai 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana News Agency : Les menace d’exécutions contre les cinq militants civils et culturels issus de la minorité Arabophone iranienne Awhazie Hashem Shabaninejad, Hadi Rashedi, Mohammad Ali Amourinejad, Seyyed Jaber Alboshokeh et Seyed Mokhtar Alboshokeh  deviennent imminentes. Et ont été déterminées à l’avance par le système judiciaire de la « république Islamique d’Iran ». Après des parodies de procès  truqués et inéquitables.

Selon un rapport publié par les militant-es et activistes du site Human Rights News Agency  ou Hrana citant une source proche d’agents du système judiciaire de la province du Khuzestân. Nous avons appris que les exécutions de cinq prisonniers politiques Ahvazis, ont bien été confirmées par  Amoli Larijani qui est tête du  ministère gérant le système judiciaire Iranien. Et qu’elles devraient être effectuées et appliquées dans le courant de la semaine prochaine.

Il convient de mentionner que les tous les efforts et les demandes des militant-es du collectif Hrana, pour obtenir par des voies officielles  la confirmation de ces exécutions par le procureur en charge de l’affaires,  sont restées jusqu’à présent sans résultats ni réponses. Ces cinq prisonniers politiques Arabophones Ahwazis, avaient été condamnés à mort, sous les accusations d’être des «Moharebeh» – c’est-à-dire d’être des « ennemis de dieu en inimité avec dieu »-selon la loi Iranienne-Ndlr. Mais aussi  pour avoir  soi-disant: « semé la corruption sur terre »,  « fait de la propagande contre la république Islamique » et « d’avoir agi contre la sécurité nationale ».

Ces cinq condamnés à mort  sont : Hashem Shabaninejad qui est un poète, blogueur et professeur de littérature arabe, Hadi Rashedi un professeur de chimie, Mohammad Ali Amourinejad un blogueur qui animait un site cultuel en langue Arabe. Et Seyyed Jaber Alboshokeh et son frère Seyed Mokhtar Alboshokeh.

Les familles de ces prisonniers ont étés notifiées des verdicts de peines de mort prononcées par la Cour suprême Iranienne, le 9 Janvier 2012 dernier, délivrées par les juges Farajollahi, Gha’em-Maghami, et Lotfi.
Selon plusieurs rapports parvenus d’Iran, ces cinq hommes qui sont tous originaires de la localité de Khalafabad (Ramshir), avaient été arrêtés par les agents ministère des renseignements et de sinistre police politique nationale de la Vevak au printemps 2011.  Plusieurs sources ont indiquées que ces hommes avaient été sévèrement torturés. Hashem Shabaninejad souffre de graves troubles psychologiques et mentaux en raison des violences et tortures qu’il a endurées. Hadi Rashedi a de grande difficultés à marcher après avoir subi des violences et une fracture du bassin. Un autre témoin qui avait été détenu dans des centres de détention secret de la Vevak de la ville Ahwaz, au cours de la même période et dans le cadre de la même affaire, a rapporté qu’il avait entendu plusieurs fois les cris de douleur d’Hadi Rashedi pendant qu’il était torturé dans une cellule voisine de la sienne.

Ces cinq personnes ont toutes été forcées de faire de fausses « confessions » sous la contrainte et la violence, Hadi Rashedi et Hashem Shabaninejad, ont été présentés et exhibés lors d’une émission ignoble de la chaîne satellitaire en langue anglaise de la télévision Iranienne Press TV, comme en train de soi-disant se « confesser » de leurs « actes subversifs » présumés.

Plusieurs rapports d’organisations internationales et Iraniennes de défense des droits, indiquent que les cinq hommes ont  tous donné ces « aveux » après avoir subi de graves tortures physiques et psychologiques. Malgré de sérieux doutes sur la validité de ces « confessions », et malgré l’absence déclarée de témoins dignes de foi, le tribunal de première instance avait  condamné à mort ces cinq  prisonniers politiques en Juillet 2012, après qu’ils aient passé plus d’un an en détention dans des conditions atroces .

Le droit international et même la Constitution de la « république Islamique d’Iran » interdisent la torture et les aveux forcés. L’article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ou PIDCP et que l’Iran a pourtant ratifié, déclare: « Que nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ». En outre l’article 14 alinéas 3 g du pacte relatif aux droits de l’homme du même PIDCP stipule expressément qu’un prisonnier ne peut pas être forcé de témoigner contre lui-même ou de s’avouer coupable. Rappelons également que l’article 38 de la Constitution « république Islamique d’Iran »  interdit la torture dans le but d’arracher des aveux ou des renseignements et déclare que tous les renseignements et les aveux forcés  obtenus par celle-ci ne sont pas valides.

Voir aussi sur :
https://hra-news.org/en/imminent-execution-of-five-iranian-ahwazi-arab-activists
Pour plus d’informations sur les cinq condamnés à mort d’Ahwaz vous pouvez contacter les sites :
Ahwaz News Agency
http://www.ahwaziarabs.info/
Mail
contact@ahwazsolidarity.org
European Ahwazi Human Rights Organisation
http://euahwazi.blogspot.fr/
Tel: +447821106341

Email: eahro.rights@gmail.com

Skype ID: eahro12
http://www.youtube.com/EAHRO

http://www.facebook.com/EAHRO1
Facebook Ahwaz News Agency:
https://www.facebook.com/pages/Ahwaz-News-Agency/197266716979113
Le site Iran Human Rights Documentation Center ou IHRDC, a aussi publié un rapport sur ces cinq hommes après qu’ils aient été condamnés à mort consultable ici.
http://www.iranhrdc.org/english/news/inside-iran/1000000177-resumption-of-torture-of-ahwazi-arab-political-prisoners-from-khalafabad-ramshir-in-khuzestan-after-the-imposition-of-death-sentences.html#.UYQ2pkpLe3W

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans « Confessions » et aveux forcés de prisonnier-es diffusés par la chaine d’état Iranienne PRESS-TV, Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s