Mohsen Rezaï L’ancien gardien de la révolution et membre de l’Irgc se présente aux élections présidentielles de Juin 2013

Mohsen Rezai L’ancien gardien de la révolution et membre de l’Irgc  se présente aux élections présidentielles de Juin 2013.

Mohsen Rezai-2

Mohsen Rezai candidat a la prochaine « élection présidentielle » Iranienne de ce mois de juin 2013

5 et 7 mars 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Radio Zamaneh la prochaine farce électorale des « élections présidentielles » Iraniennes qui doivent débuter ce mois de juin 2013, risque bien de tourner à un nouveau coup de force, semblable en tous points à celui auquel nous avions assisté lors des précédentes élections présidentielles controversées et frauduleuses du 12 juin 2009 . Qui avaient provoquées des mois de contestations et de manifestation sauvagement réprimées de manière sanglante par l’actuel régime fasciste de Khamenei.

Nous savons maintenant qu’Ahmadinejad est complétement grillé auprès des clans ultra-conservateurs, de celui du « guide suprême » Khamenei, du parlement ou Majlis mais aussi des trois frères Larijani qui sont très haut placé dans l’organigramme de la dictature et qui le haïsse ouvertement et qu’il ne pourra se représenter car c’est son deuxième mandat. Nous savons également que le seul candidat et alibi « réformateur » qui sera probablement avalisé par les hauts Mollahs du « Conseil des gardiens de la constitution » sera le vieil Ayatollah Khatami  et que ni Mir Hosein Mousavi et Mehdi Karroubi les deux anciens « candidats réformateurs battus » des précédentes  élections présidentielles du 12 juin 2009, puisqu’ils sont toujours en résidences surveillées et considérés comme des « séditieux » par Khamenei et sa sphère de pouvoir.

D’autre part nous savons aussi que  Khatami s’est largement décrédibilisé auprès de la jeunesse et de l’opposition intérieure, pour sa participation et son vote dans sa circonscription*1, lors des dernières élections législatives du 2 Mars 2012, alors qu’il avait juré et promis de  les boycotter comme le souhaitaient les candidats « réformateurs » qui avaient appelé à le faire. Et que de nouveaux appels à boycotter les « présidentielles » de juin 2013 ne tarderons pas à circuler sur les sites et les réseaux sociaux d’opposition. Malgré les tentatives pour le moment infructueuses du régime et du ministre de la communication Reza Taquipour  de vouloir faire du Net Iranien dans les trois mois à venir, un internet « propre, filtré des éléments séditieux des ennemis extérieurs et non contraire aux préceptes de la république islamique ».

Restent donc en lice pour cette prochaine « élection présidentielle Iranienne de juin 2013 » les ultra-conservateurs les plus réactionnaires et surtout tapi dans l’ombre les « gardiens de la révolution » de l’IRGC ou GRI qui non contents de détenir déjà plus de 75 pour cent de l’économie du pays ne comptent bien sûr pas en rester là et placer encore plus d’homme à eux, dans les hautes sphères du pouvoir de la dictature et du régime :

Mohsen Rezaï le secrétaire actuel du « Conseil de discernement Iranien »*2 et ancien haut gradé des « gardiens de la révolution » de l’IRGC ou GRI, a officiellement annoncé sa candidature à la prochaine « élection présidentielle » Iranienne.

Les médias iraniens ont rapportés que le lundi  4 mars 2013, Mohsen Rezaï a annoncé qu’il était en train de mettre la touche finale à son dossier de présentation de candidature, en vue de se présenter comme candidat à la 11-eme élection présidentielle Iranienne, prévue pour ce mois de juin 2013.

Il a souligné que dans sa candidature l’accent serait mis sur « des programmes sociaux et politique-Sic- qui aideraient à réduire les dépenses du pays et à augmenter les revenus des ménages ».

L’ancien chef du Corps des « gardiens de la révolution iranien » de l’IRGC ou GRI, a ajouté qu’aujourd’hui la préoccupation principale des gens étaient les questions économiques et a dit: «. Nous devons travailler dur sur un développement économique stable qui se ferait en concordance avec notre développement politique ». Sur son site personnel, Mohsen Rezaï a  aussi annoncé dans un communiqué officiel qu’il présenterait prochainement sa plate-forme de « propositions sociales et politiques ».

Une opportuniste multi-vestes sachant caresser le « guide suprême » et dictateur Khamenei dans le sens du poil de la barbe.
 
Mohsen Rezaï  s’était également présenté lors les 10-eme élections présidentielles contre les candidats Mahmoud Ahmadinejad, MirHosein Mousavi et Mehdi Karroubi. Il s’était fait remarquer en disant que lui,  Mousavi et Karroubi  avaient étés battus en raison des fraudes électorales .Puis était revenu sur ses propos et avait soudainement retiré ses protestations après que le « guide suprême » l’Ayatollah et dictateur Khamenei, avait refusé de tenir compte du tollé général et décidé de soutenir la « victoire » supposée d’Ahmadinejad.

Mohsen Rezaï est né en 1954 à Masjed-e Sulaiman peu de temps après la Révolution de 1979 il était devenu l’un des fondateurs des « Moudjahidine du parti de la Révolution islamique » qui est maintenant considérée comme une organisation « réformiste » et qui a été interdite depuis les manifestations et les soulèvements populaires post-électoraux du 12 juin 2009.

Mohsen Rezaï  était rentré un peu plus tard dans le corps d’armée « gardiens de la révolution iranien » de l’IRGC ou GRI. Dont il était resté à la tête comme haut commandant pendant 16 ans jusqu’en 1997.

Voir aussi sur :
http://radiozamaneh.com/english/content/former-irgc-head-running-iranian-presidency
Notes
-*1 voir aussi sur
Mohammad Khatami essaye de se justifier par rapport à son vote alors qu’il avait appelé au Boycott des élections  législatives Iraniennes
https://soliranparis.wordpress.com/2012/03/06/mohammad-khatami-essaye-de-se-justifier-par-rapport-a-son-vote-alors-quil-avait-appele-au-boycott-des-elections-legislatives-iraniennes/
http://www.radiozamaneh.com/english/content/khatami-tries-justify-his-election-surprise
-*2 Le Conseil de discernement de l’intérêt supérieur du régime   qui est souvent abrégé en Conseil de discernement (en persan : مجمع تشخیص مصلحت نظام) c’est une institution iranienne créée en 1988 par le dictateur et ayatollah  Khomeyni.  Elle est composé de six membres religieux –le Conseil des Gardiens de la Constitution Ndlr. Des chefs des pouvoirs législatifs, judiciaires et exécutif c’est-à-dire  par exemple Ahmadinejad  actuellement et du ministre concerné par l’ordre du jour auxquels s’ajoute une dizaine d’autres personnalités, toutes nommées par le « Guide supréme » le dictateur Ali Khamenei.
Il est censé arbitrer les litiges  mais aussi surtout les embrouilles et les guerres internes qui sont apparues  ces trois dernières années au sein du régime. Et dont nous avons encore pu voir  les effets  les deux dernières semaines avec les récents échanges d’invectives et de noms d’oiseaux et autres accusation de corruption proférées contre Ahmadinejad, par des parlementaires du Majlis,  des membres « Conseil des gardiens » et les trois frères Larijani.
L’Ayatollah et corrompu notoire Hashemi Rafsanjani en est le président depuis février 2007. Le secrétaire du conseil est ce fameux  Mohsen Rezaï qui compte être candidat à la présidence du pays lors la prochaine farce électorale du mois de juin 2013. Ce qui nous promet encore de nombreux « rebondissements ».

Schema_gvt_iran2

Schéma et organigramme de la dictature de Khamenei

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s