Nouvelles arrestations de deux membres de la communauté Bahai’e dans la ville de Semnān

Nouvelles arrestations de deux membres de la communauté Bahai’e dans la ville de Semnān.

bahai's-semnan2

Fanaeyan et Shidrokh Firouzian

12 et 13 Février 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site du collectif Iranien de défense des droits de l’homme du Committee of Human Rights Reporters:  Deux citoyens Baha’isArdeshir nommés Fanaeyan et Shidrokh Firouzian, qui vivaient dans la ville de Semnãn ont été arrêtés. Par des agents du ministère des renseignements qui ont attaqué et effectué une violente perquisition des domiciles des deux membres de cette communauté et de cette minorité religieuse, particulièrement ostracisée et persécutée en Iran. Après avoir procédé à une confiscation de tous les biens et objets personnels de ces deux citoyens Bahai’s, les agents des forces répressives les ont ensuite transférés pour interrogatoires au siégé local du même ministère de la ville de Semnān.

Au cours de ces dix dernières années, les pressions et des violences graves  commises contre des citoyen-nes qui suivent la foi Baha’ie se sont intensifiées et particulièrement aggravées. Ces citoyens Bahai’s sont régulièrement soumis à des détentions arbitraires et à de lourdes peines judiciaires, Dans les écoles leurs enfants sont victimes quotidiennement de pressions, de harcèlements et de ségrégations diverses, On interdit également aux jeunes étudiants Bahai’s l’accès aux Universités et aux écoles d’études supérieures. Le travail et l’emploi dans les entreprises du secteur public leur sont interdits. Et les entreprise du secteur privés sont vivement pressés de rejeter les Baha’is de certains magasins entreprises et lieux de travail, l’ouverture de comptes bancaires leurs sont fermés et leurs biens sont régulièrement saisis.

Quand des citoyens Bahai’s essayent de créer des entreprises ou d’ouvrir des commerces, leurs activités et leurs licences commerciales et professionnelles sont rapidement refusées ou soudainement révoquées. Ils ont été aussi soumis à d’autres formes de violences et de harcèlements très graves, venant de la part des forces répressives ou de milices Iraniennes comme les Bassidj’is . Tel-les que des incendies volontaires de leurs maisons, des coupures d’approvisionnement en eau de leurs terres agricoles et de leur domiciles. Et même à des destructions et de profanations orchestrées et systématiques de leurs lieux de cultes et de leurs cimetières à coups de Bulldozers ou d’engins de chantier.

Voir aussi sur:
http://www.chrr.biz/spip.php?article20207

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s