Nouvelle vague d’exécutions publiques à Téhéran et à Ourmia

Nouvelle vague d’exécutions publiques à Téhéran et à Ourmia.

pakdasht2

 

19 et 20 janvier 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Iran Human Rights et la page Facebook de Freedom Messenger : Deux hommes ont été pendus en public à Pakdasht – une localité et un quartier du sud de Téhéran –Ndlr–  dans la matinée du 19 janvier 2013, ont rapporté les médias officiels iraniens.

Ces deux jeunes hommes qui ont été identifiés comme s’appelant  Siyavash 27 ans et Mahmood 28 ans avaient été condamnés pour viols, a déclaré l’agence iranienne médiatique de propagande dirigée par l’état Fars News.

Les militant-es et activistes du site Iran Human Rights ou IHR avaient prévenus  jeudi dernier  l’opinion publique internationale  que les pendaisons de Siyavash et Mahmood – deux détenus de la sinistre prison de Gohardasht Rajaee Sharh et celle d’un troisième homme et détenu  de la prison de Varamin auraient bien lieues dans le quartier de Pakdasht  dans le sud de Téhéran. Selon les premiers rapports d’Iran Human Rights on sait aussi que  Siyavash  pour éviter d’être exécuté avait essayé de se couper les poignets. Par ailleurs Iran Humann Right ou IHR  indique également n’avoir pas pu se procurer de nouvelles plus précises, sur le troisième homme qui devait être exécuté dans le quartier de Pakdasht.

public-executions-iran-2
Une autre pendaison publique à eu lieu à Ourmia:

Un jeune homme identifié comme Hamed  23 ans a été pendu en public dans la ville d’Ourmia située dans le nord-ouest de l’Iran-Ndlr,  tôt  dans la matinée du 19 janvier 2013. Selon l’agence de nouvelles d’état de l’ISNA, ce prisonnier a été condamné à mort pour avoir tué un autre jeune homme.

Deux hommes devaient  êtres pendu en public  hier à Téhéran : mais visiblement le régime totalitaire et fasciste de Khamenei et Ahmadinejad est passé à l’acte hier soir toujours d’après Iran Human Rights ou IHR.

Selon l’agence de nouvelles d’état Fars news, les exécutions  publiques de ces deux prisonniers étaient prévues à Téhéran ce dimanche matin du 20 Janvier 2013. Ces deux hommes avaient été arrêtés il ya 35 jours auparavant, et condamnés sous les accusations d’êtres des « Moharebeh » – des « ennemis de dieu en inimité avec dieu » selon la loi Iranienne-Ndlr. Et de « diffusion de la corruption sur terre ». Pour avoir agréssé un homme de 50 ans avec un couteau. Les images de cette agression capturée par une caméra de vidéosurveillance de la ville de Téhéran,  avait d’ailleurs été largement diffusées sur YouTube par des agents des forces répressives du régime.

La semaine dernière, un autre homme avait été pendu en public dans un stade de football de Sabzevar  une ville située dans le nord-est de l’Iran-Ndlr et des peines de flagellation avaient  été effectuées publiquement, contre quatre hommes dans les villes de  Sabzevar et d’Akman  située près de la ville de Semnān.

Iran Human Rights ou IHR  condamne fermement  cette nouvelle vague d’exécutions et de flagellations publiques en Iran. Mahmood Amiry-Moghaddam, le porte-parole Iran Human Rights ou IHR  a déclaré à ce sujet: « La communauté internationale doit réagir au spectacle d’horreur de ces châtiments publics médiévaux orchestrés par les autorités iraniennes« .  Il a ajouté: « Ces exécutions et  ces flagellations publiques sont l’expression de la menace que le guide suprême iranien Ali Khamenei et le reste des autorités iraniennes ressentent, à mesure où nous nous rapprochons de la prochaine élection présidentielle qui devraient avoir lieues en Juin 2013. Le leadership des autorités iraniennes est prêt à faire tout ce qu’il faut quitte à en rajouter encore plus dans l’horreur de sa répression, pour éviter la répétition des manifestations de colères populaires qui avaient précédées les journées postélectorales qui avaient éclatées après les dernières  élections présidentielles frauduleuses et contestées du 12 juin 2009. Répandre la peur et terroriser la société par ces exécutions publiques sont les seuls outils qu’il reste à ce régime pour continuer à assoir son  pouvoir et régner sans partage. Et nous craignons que ces exécutions augmentent encore davantage dans les mois à venir. Nous exhortons donc la communauté internationale à réagir immédiatement pour que celles ci cessent le plus rapidement possible« .

public-executions-iran4

public-executions-iran-6

public-executions-iran-5Voir aussi sur
http://iranhr.net/spip.php?article2685
Tehran Today: Two Men Were Hanged Publicly 35 Days After Being Arrested
Téhéran aujourd’hui 19 janvier 2013 deux hommes ont été pendu publiquement 35 jours après leurs arrestations
http://iranhr.net/spip.php?article2686
Et sur
http://iranhr.net/spip.php?article2681
Last week another man was hanged publicly in a football stadium in Sabzevar (northeastern Iran)
http://iranhr.net/spip.php?article2680

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s