Iran violences contre les prisonniers politiques à la prison d’Evin

Iran violences contre les prisonniers politiques à la prison d’Evin.

PrisonEvin-Teheran

17 et 18 janvier 2013 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Persian Banoo : Le jeudi 17 Janvier 2013, un grand nombre de gardiens de prison  accompagnés d’unités de la police anti-émeute Iranienne des SSF ,ont attaqué la section 350 de la prison d’Evin, selon des témoins locaux les matons et la police auraient lancé cette « fouille corporelle » et ce « contrôle surprise » a la recherche de documents appartenant à des prisonniers politiques.

Selon un rapport publié sur le site d’opposition  Kalameh, ce raid et l’inspection pénitentiaire de la section 350 de la sinistre prison d’Evin de Téhéran, a été réalisée dans une démonstration et un déploiement des forces répressives  sans précédents. Qui a abouti à des altercations entre les prisonniers politiques et les matons.

Lors de ce raid et de cette descente musclée des SSF, tous les cahiers et les écrits, les lettres et les courriers personnels  des prisonniers politiques ont été  saisis et confisqués. Et  le traitement des prisonniers par les gardiens, a été rapporté  comme ayant été particulièrement dur et violent

Les prisonniers politiques ont aussitôt manifesté leur colère, en répondant par des protestations à ce raid en chantant  «Ey Iran », « Yare Dabestani » –  en français « le maitre d’école » le célèbre hymne  que chantaient  dans les rues  les révolutionnaires d’extrême gauche Iranien s lors de la révolution de qui chassa le Shah en 1979.Et ont scandés pendant de longues heures des slogans comme «Mort au dictateur», «Mort à l’oppresseur, qu’il soit roi ou guide suprême ».

Cette action d’une violence  sans précédent  effectuée par des gardiens de prison et d’unité anti-émeutes de Téhéran, coordonnées par les autorités judiciaires et pénitentiaires de la prison d’Evin, montre l’étendue  et l’augmentation des  pressions  et des violences récentes exercées  contre les prisonniers politiques.

L’atmosphère  dans la section 350 de la sinistre  prison d’Evin était devenue  très tendue au cours des derniers jours, en raison de l’accroissement des limitations sur les droits de visite et des appels téléphoniques , dirigés dans l’arbitraire le plus total  contre certains prisonniers et leurs familles, et le transfert illégal du prisonnier politique Abolfazl Ghadyani  vers la prison de Gohardasht Rajaee Sharh située dans la ville de Karaj,  à une soixantaine de Km à l’ouest de Téhéran.

Considérant que les responsables et l’administration de la prison d’Evin étaient bien conscients de l’atmosphère tendue qui régnait dans la Section 350, cette nouvelle action violente des SSF  doit être considérée comme une initiative provocatrice et un effort  continu et concerté, dans les harcèlements, les  violences, insultes, coups et pressions psychologiques diverses que subissent au quotidien les prisonniers et les prisonnières politiques détenu-es dans ce sinistre centre de détention.

Malgré le fait que la plupart des prisonniers politique savent que leurs peines sont injustes ou arbitraires, ceux et celles-ci ont essayé de se conformer aux règlements de la prison d’Evin. Tout en essayant d’utiliser  des moyens légaux pourtant inscrits dans les règlements pénitentiaires de la « république islamique ». Il semble bien que ce sont leurs récentes demandes légitimes du respect de leurs droits légitimes qui ont causé cette nouvelle violation et cette réaction violente, des autorités judiciaires et pénitentiaires Iraniennes.  Qui sont rappelons le sous l’autorité  directe et indirecte des polices politiques de la  Vevak , du ministère des renseignements , ainsi que du chef du pouvoir judiciaire Iranien Sadeq Larijani.

Voir aussi sur :
http://persianbanoo.wordpress.com/2013/01/18/violent-raid-of-evin-prison-ward-350-caused-altercations-between-political-prisoners-and-guards/

evin-2

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s