Des prisonnier politiques d’Evin exigent dans une lettre ouverte plus de soins pour leur codétenus malades

Des  prisonnier politiques d’Evin exigent dans une lettre ouverte plus de soins pour leur codétenus malades

evin-bozorg2

3 et 5 janvier 2013 nouvelles qui nous sont parvenue via le site Radio Zamaneh: Des Prisonniers politiques iraniens ont appelé et écrit une lettre ouverte,  au directeur et chef de la prison d’Evin, pour l’inciter à éliminer les obstacles qui limitent le traitement des prisonniers gravement malades.

Des rapports publié sur le site d’opposition Kaleme, indiquent que dans une lettre écrite la semaine dernière, 20 prisonniers politiques importants qui sont enfermés dans la section 350 de la prison d’Evin, ont appelé le directeur Ali Ashraf Rashidi pour attirer son attention sur le sort réservé à 26 de leurs codétenus qui souffrent de complications de santé divers. Ils ont exhorté le directeur de la prison à se méfier des violations des règlements de la prison. Qui pourraient conduire à des accidents mortels parmi les prisonniers politiques et de conscience, comme à ceux dits de « droits communs ».

Ils rappellent également à Ali Ashraf Rashidi qu’il est responsable selon les lois même de la « république Islamique »,  du bon traitement des détenus qui souffrent de maladies. Et qu’il devrait  rendre des comptes de tous les désagréments qui pourraient arriver à ces détenus malades. Si l’administration pénitentiaire  de la prison d’Evin continue de s’obstiner à mettre des obstacles et des limitations, dans les droits légitimes de ces prisonniers à se faire soigner quand ils sont souffrants.

Trois derviches Gonabadi – Mostafa Daneshjoo, Reza Moradi Entesari et Hamireza – qui ont été récemment déplacés de la prison pendant leurs  traitements hospitaliers, sont parmi les 26 prisonniers malades mentionnés dans cette lettre ouverte.

Sont également cités parmi ces prisonniers Mostafa Ghadiyani,  une figure historique chez les militants réformiste qui est  le plus ancien prisonnier politique dans la prison d’Evin. Et qui souffre de graves complications cardiaques aiguës.

Ces prisonniers ont aussi mentionnés dans leur lettre ouverte , d’autres cas de prisonniers malades et non traités correctement, comme le militant syndicaliste Reza Shahabi, le journaliste Alireza Rejai, le militant politique Abdollah Momeni, l’avocat Mohammad Seufzadeh, et les journalistes Mohammadreza Maghisseh et Mohammad Davari.

Voir aussi sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/political-prisoners-call-medical-treatment-inmates

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s