Les autorités Iraniennes refusent tous traitements médicaux appropriés au prisonnier politique Javid Houtan Kian l’ancien avocat de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Les autorités Iraniennes refusent tous traitements médicaux appropriés au prisonnier politique Javid Houtan Kian l’ancien avocat de Sakineh Mohammadi Ashtiani.

Javid Houtan Kian2

Javid Houtan Kian

23 et 24 décembre 2012 nouvelles parvenues via le site Freedom Messenger:  le prisonnier politique et avocat Iranien Javid Houtan Kian. Qui est enfermé  dans la prison centrale de Tabriz  est dans un état  santé qui est gravement en train de se détériorer, en raison d’un manque de considération médicale manifeste, venant de la part des autorités pénitentiaires Iraniennes.

Selon un rapport publié par les militant-es et activistes, du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme  Human Rights News Agency  ouHrana, cet avocat emprisonné souffre actuellement  de graves maux de rein et d’infections intestinales qui nécessitent des soins médicaux très lourds. Malgré cela les autorités pénitentiaires de la prison de Tabriz refusent de lui accorder ses demandes de soins.

M. Javid Houtan Kian est l’avocat Iranien qui avait courageusement tenté de représenter Mme Sakineh Mohammadi Ashtiani, quand elle avait été accusée d’adultère et condamnée à mort par lapidation en 2010. Il avait aussi soutenu la  campagne de son fils Sajjad Ghaderzadeh,  pour sensibiliser la communauté internationale sur le cas de sa mère.

Javid Houtan Kian  avait été arrêté par des membres du ministère des renseignement en octobre 2010, avec  deux journalistes allemands et Sajjad Ghaderzadeh, le fils de Sakineh. Il a été ensuite jugé et  accusé d’avoir « agi contre la sécurité nationale » et condamné à 11 ans de prison et radié du barreau pendant 5 ans,  suite à une prétendue « confession télévisée » des deux journalistes Allemands et de  Sajjad Ghaderzadeh, qui avaient étés  soumis tous trois à de graves tortures. Ils  furent libérés par la suite avec ordres des agents du régime de ne plus parler de l’affaire.

En Septembre 2011 les militant-es et activistes, du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme  Human Rights News Agency, avaient publié une interview de l’avocat de la défense de Javid Houtan Kian , Monsieur. Mahmoudi Naghi, qui avait été autorisée à lui rendre une courte visite. Lors de cette interview celui ci avait déclaré qu’il  reconnaissait à peine Javid, qui avait perdu la moitié de son poids au cours de ses 6 premier mois de détention.

Toujours selon l’avocat Mahmoudi Naghi , le prisonnier politique Javid Houtan Kian a été sévèrement battu et torturé à plusieurs reprises , à l’époque où il était détenu au secret dans la prison d’Evin à Téhéran . Par les matons qui lui ont cassé le nez et l’ont brulé avec des cigarettes et qui « jouaient » avec lui pendant de longue heures  au « footbal des prisonniers » ,  une torture qui consiste a recevoir des coups de pieds des gardiens formant une haie de 20 à 25 gardes. Et que le prisonnier ainsi violenté est censé « traverser » sans dire un mot ni crier.

Depuis Javid Houtan Kian à été transféré de la prison d’Evin vers la prison centrale de Tabriz ,où il à été placé dans la section « psychiatrique » de celle ci, où sont enfermés dans des conditions atroces, des prisonniers atteints de folie , des toxicomanes en grandes souffrances  et des malades du VIH, Il est également à noter que depuis l’interview accordée a Hrana par son avocat M Mahmoudi Naghi , celui ci c’est vu refusé tous nouveaux droits de visites à son client Javid Houtan Kian.

En mars 2012  de l’année dernière Javid Houtan Kian , à cependant réussi à envoyer une lettre ouverte depuis  la prison à des personnes importantes. Et  à des organisations Iraniennes et Internationales  de défense des droits  de l’homme. Ou il exposait son cas et les souffrances et pressions qu’il subit depuis les débuts de son incarcération.

Voir aussi sur:
http://www.freedomessenger.com/archives/53149

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s