Les hommes de main de Khamenei enlèvent et assassinent un jeune dissident nommé Nasser Khanzadeh dans le nord-ouest de la ville de Tabriz

Les hommes de main de Khamenei enlèvent et assassinent un jeune dissident nommé Nasser Khanzadeh dans le nord-ouest de la ville de Tabriz.

Nasser Khanzadeh2
Nasser Khanzadeh

15 décembre 2012 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Freedom Messenger. Les « disparitions » et les enlèvements arbitraires à caractère politique s’accroissent en Iran, nous en avions déjà eus de tristes exemples avec l’arrestation et la disparition tragique du blogueur et opposant Sattar Beheshti  assassiné sous la torture le mois dernier, ou encore en septembre 2012 dans la province méridionale  du Khuzestân , où  Abbas Sawari un autre jeune opposant politique avait été retrouvé mort « noyé » dans la rivière Karoon.

 Des « disparitions » d’opposants qui en disent long en tout cas sur l’augmentation de la violence des forces de la police politique du régime totalitaire de Khamenei et d’Ahmadinejad. Qui  tente  par une répression de plus en plus violente de terroriser la population contre toutes nouvelles velléités d’opposition . Et qui semblent craindre de plus en plus de nouveaux soulèvements populaires comme ceux qui avaient éclatés en juin 2009, à l’approche de la chute du régime de son allié Syrien voisin, le dictateur Bachar Al Assad et des prochaines échéances électorales présidentielles Iraniennes. Qui devraient avoir lieues normalement  au début de l’été 2013:

Des rapports parvenus d’Iran nous avaient appris que Nasser Khanzadeh, un jeune opposant au régime qui avait déjà été arrété en 2006 et 2007 pour ses activités politique, avait disparu depuis le 28 novembre 2012 dernier.

Une « disparition » politique maquillée en suicide et toujours le même cortège de pressions sordides, contre les membres de familles de victimes de la répression du régime des Mollahs.

La  famille après plusieurs semaines d’angoisse et de recherches,  à finalement découvert que leur fils avait été arrêté et emprisonné. Toutefois le bureau des procureurs de la ville de Tabriz, n’a pas voulu donner plus de détails à la famille. Et lui a répondu cyniquement « que les autorités judiciaires de Tabriz n’étaient pas au courant de son arrestation ».

Quelques jours plus tard, le corps de Nasser était retrouvé pendu dans une maison en ruine de Tabriz. Depuis lors les responsables des autorités pénitentiaires et des forces répressives de la ville, refusent de fournir des réponses à la famille de Nasser, en affirmant qu’il ce serait suicidé.

Par ailleurs comme dans les toutes dernières affaires similaires de « disparitions » à caratére politique en Iran. Des témoins ont déclarés que ces mêmes autorités locales, faisaient d’intenses pressions sur la famille, en lui « suggérant » pour « son bien » de  s’abstenir de faire dans les médias locaux ou étrangers des déclarations publiques sur cette question.

Voir aussi sur:
http://www.freedomessenger.com/archives/53015
Relire aussi sur la « disparition » d’Abbas Sawari:
https://soliranparis.wordpress.com/2012/09/18/khuzestan-le-corps-dun-prisonnier-politique-soit-disant-disparu-retrouve-noye-dans-le-fleuve-karoon/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s