Exécutions publiques amputation et flagellation en Iran 81 exécutions en 10 jours le site Iran Human Rights demande à la communauté internationale d’agir

Exécutions publiques, amputation et flagellation en Iran 81 exécutions en 10 jours le site Iran Human Rights demande à la communauté internationale d’agir

 

17 novembre 2012 nouvelles qui nous sont parvenue via le site  Iran Human Rights : d’après les agences de presse iraniennes, deux prisonniers ont été pendus en public hier, le 16 novembre, dans la ville de Darab située au sud de l’Iran.

Selon le site officiel des autorités judiciaires de la province de Fars, les deux prisonniers ont été identifiés comme A. M. Qui a été condamné pour le transport de 85 kilos d’opium et de 10 kilos d’héroïne concentrée, et S. S. Qui a été condamné pour transport 2,8 kilos d’héroïne concentrée. Les exécutions ont eu lieu en public dans la ville de Darab, située dans la province de Fars.

Un autre prisonnier a été pendu dans l’enceinte de la prison d’Eslamshahr située au sud de Téhéran , celui ci avait été condamné pour meurtre. La télévision publique du régime a annoncé que cet homme, identifié sous le nom de Ferydon,  avait été condamné pour le meurtre d’un autre homme, Un autre homme identifié sous le nom de Rahman avait lui aussi été pendu le 14 novembre 2012 dans l’enceinte de la même prison d’Eslamshahr.

D’après les informations officielles et les rapports officieux, 81 prisonniers ont été exécutés ces 10 derniers jours en Iran. L’administration judiciaire de la province de Yazd , située dans le centre de l’Iran a annoncé quand a elle que l’amputation de deux prisonniers condamnés pour vol avait été pratiquée en public dans la ville de Yazd le 13 novembre 2012. D’après plusieurs sources, quatre doigts de ces prisonniers ont été amputés. L’administration judiciaire a également annoncé que deux autres prisonniers allaient être pendus très prochainement.

L’agence de presse gouvernementale iranienne l’ISNA a rapporté un verdict de flagellation pour un homme, identifié comme Mehdi B. A été appliqué le lundi 12 novembre. 2012. D’après la dépêche, Mehdi  a été condamné à 70 coups de fouet en public pour avoir « dérangé des femmes et des jeunes filles ».

Les militant-es et activistes du site Iran Human Rights ou IHR condamne sans réserve ces exécutions,  ces amputations et ces flagellations appliquées par les autorités iraniennes. Mahmood Amiry-Moghaddam,le porte-parole d’IHR, a déclaré : « Nous implorons la communauté internationale pour qu’elle condamne ces châtiments barbares et nous demandons que des mesures d’urgence soient prises afin de mettre un terme aux crimes commis par les autorités iraniennes ».

Voir aussi sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2646

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s