Plus de nouvelles du prisonnier politique Ahmad Shah Rezai depuis 10 jours

Plus de  nouvelles du prisonnier politique Ahmad Shah Rezai depuis 10 jours.

Ahmad Shah Rezai

4 novembre 2012 nouvelles parvenues via le site Freedom Messenger et celui du site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits de l’homme Hrana  news:  les militants du site Hrana n’ont plus de nouvelles depuis 10 jours d’ Ahmad Shah Rezai, un  activiste politique  qui avait été arrêté le mardi 23 Octobre 2012 dernier.

Selon un rapport publié par les militant-es du site Human Rights Activists News Agency ou Hrana, le prisonnier politique  Ahmad Shah Rezai qui avait déjà été arrêté en 2010 devant l’université de Téhéran, à de nouveau été arrêté ce mardi 23 Octobre 2012, alors qu’il se rendait à une convocation au sujet de son  service militaire. Hors 10 jours après cette nouvelle arrestation ni sa famille ni ses amis n’ont pu avoir de nouvelles informations à son sujet. Et  n’ont pas réussi non plus à connaitre le lieu où il est actuellement détenu.

« Son arrestation  serait  liée  aux arrestations de quatre autres de ses amis militants de la ville de Karaj,  le mercredi, 10 octobre 2012. Mais Ahmad n’était pas chez  lui à ce moment-là » : A déclaré un de ses parents aux journalistes de Hrana. Ces quatre militants de Karaj sont : Babak Saran, Homan Armandi, Mehdi Samadi et Vahid Barghi ils avaient étés arrêtés le mercredi, Octobre 10, 2012, depuis deux d’entre eux, Babak Saran et Vahid Barghi ont été libérés.

Chronologie du harcèlement policier contre Ahmad Shah Rezai – Le 12 Juin 2010 Ahmad fut arrêté  et détenu pendant 10 jours  dans la section 2A  de la prison d’Evin, par la suite il fut placé pendant 74 jours  dans les cellules d’isolement de la section 240. De ce même centre de détention.

Lors des premiers « interrogatoires » qu’Ahmad a subit de la part des agents du ministère des renseignements, il a perdu l’audition complète de son oreille droite, après avoir été torturé pendant sa « détention  provisoire »,  il fut ensuite transféré dans la section 350 d’Evin dite de « régime général »  dans l’attente de son procès.

Le 15 avril 2011 Ahmad était condamné à une peine de prison de 3 ans. Qui fut ensuite réduite par une première cour d’appel à 2,5 ans de prison. Après un autre procès en appel  ses juges réduisirent finalement la peine de 1,5 ans à 18 mois de prison.

Du 15 avril 2011 au 10 mai  2011 alors qu’il était détenu dans la section 350 de la prison d’Evin, les matons l’on interdit de visites familiales durant toute cette période, pour protester contre cette situation  Ahmad se  lança dans une grève de la faim qui allait durer du 5 au 12 juin 2011. Par la suite le 15 aout 2011 Ahmad se lança aussi dans la signature d’un communiqué  commun de protestation écrit  avec plusieurs de ses codétenus, en solidarité avec le prisonnier politique Hoda Saber  qui mourut à Evin  des suites  d’une grève de la faim, en représailles les matons le privèrent à nouveau de visites familiales jusqu’au 5 décembre 2011.

Bien qu’ayant été récemment libéré après avoir purgé  l’intégralité de sa peine, on ne sait toujours pas ce que lui reproche les agents du ministère des renseignements, ni pour quels motifs  et pour quelles accusations  il à été de nouveau arrêté.

Voir aussi sur:
http://www.freedomessenger.com/archives/52152

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s