Les gardes frontières Iraniens arrêtent 78 Kurdes dans les villes d’Ourmia et de Meriwan

Les gardes frontières Iraniens arrêtent 78 Kurdes  dans les villes d’Ourmia et de Meriwan.

28 et 29 octobre 2012 nouvelles parvenues via le site Kurde Rojhelat: Le chef adjoint de la police des frontières iraniennes  à  annoncé l’arrestation de dizaines de personnes à la frontière entre l’Iran la  Turquie et l’Irak, les désignant ensuite  comme des « transgresseurs les frontières ».

Le colonel des gardes frontières Iraniens  Ahmad Nikukhah, à déclaré sur l’agence de propagande médiatique  du régime de Téheran l’ISNA news , que de gardes-frontières des postes de douanes  des localités de Taybad, Xoy, Ourmia  et Meriwan avaient arrêté 63 personnes qui  auraient eues selon lui l’intention de quitter où d’entrer « clandestinement »  en  Iran,  en  les appelant  des « transgresseurs de frontières ».

Le colonel Nikukhah  a également annoncé l’arrestation de 15 autres  personnes de plus, dans la zone frontalière prés de la  ville de Meriwan située dans l’est du  Kurdistan, pour ensuite déclarer que ces « voyageurs clandestins »  devraient et allaient êtres traduits en justice.

Depuis  le Traité de Lausanne datant de 1923 le  Kurdistan a été divisé entre la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie.  Pour surveiller  ces pseudo-frontières qui divisent le Kurdistan et qui n’ont jamais été reconnues par le peuple Kurde, des mesures répressives spéciales  ont été prises par ces régimes et ces occupants colonialistes.

Depuis ces  10  dernières années  on n’a pu que constater une augmentation sans précédent de violences et de tirs meurtriers venant de la part de gardes frontières tant Turcs, Iraniens qu’ Irakiens. Et des  centaines de personne appartenant à  des familles Kurdes vivant malgré elles a cheval sur cette région  frontalière, ont étés violemment arrêtées  passées a tabac ou abattues sans autres formes de procès, par les gardes frontières de la région. Qui  allèguent  de ces prétendus  « passages illégitimes » de ces frontières en question,  pour tenter de se « justifier » de leurs violences quotidiennes qu’ils commettent contre les populations Kurdes locales.

Voir aussi sur:
http://rojhelat.info/en/?p=4171

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s