Rengin Urmiye une membre du PJAK Kurde Iranien déclare que la liberté des femmes sera garantie par son organisation

Rengin Urmiye une membre  du PJAK  Kurde Iranien déclare que  la liberté des femmes sera garantie par son organisation.

Rengin Urmiye

27 Septembre 2012 article publié sur le site Kurde Rojhelat: L’Union des femmes libres de l’Est du Kurdistan  ou YJRK  une branche féminine du Parti Pour une  Vie Libre au Kurdistan ou  PJAK, a été créé dans le but de libérer les femmes Kurdes et Iranienne de la société patriarcale dans le  Kurdistan, Un modèle de société réactionnaire qui est soutenu par les puissances coloniales et d’occupation dans le Kurdistan Iranien.

« Un de nos objectifs est de démanteler l’inégalité entre les sexes qui a été imposé à notre société par le régime Iranien », a déclarée Rengin Urmiye une membre de la coordination des femmes libres de l’YJRK et qui a souligné à propos des changements démocratiques en Iran que ceux ci ne viendraient qu’avec la participation des luttes des femmes Iraniennes dans leur ensemble.

Mme Rengin Urmiye est d’avis de dire que la lutte des femmes en Iran qui s’est passé tout au long de l’histoire de l’Iran a parfois atteint son but, mais que ses échecs récents  résident dans les  manques d’idéologie  et de cultures  politiques féministes.

-« La lutte des femmes pour leurs libertés en Iran et dans les Kurdistan Iranien, est en cours depuis la période Qajar, elle a aussi existé a travers l’ère du  Shah et elle est toujours  soutenue à l’heure actuelle », a déclarée Rengin Urmiye qui continue en disant : Néanmoins, les femmes Kurdes et Iraniennes n’ont pas réussies pour le moment à s’organiser et à se coordonner ensemble. La question du genre et  toujours la et elle ne doit venir sur la table qu’après les questions de libération nationale. Nous savons que des femmes de valeurs de nos deux pays, ont beaucoup données pour nos luttes, mais elles auraient étés plus fortes si elles avaient eues des bases idéologiques communes et solides derrières elles ».

Les  membres féminines de la coordination YJRK  ont observé depuis ces dernières années que tout l’appareil d’État en Iran s’est dirigé dans un processus de régression totale. Et qu’il est lui même dirigé par un noyau de religieux réactionnaires qui est exclusivement masculin sexiste et patriarcal. Et que celui ci est condamné à disparaitre à plus ou moins court terme.

Quelques-uns des problèmes les plus complexes  que j’ai pu observer en Iran; sont les questions sur la jeunesse, sur les droits des  femmes et des sujets ayant traits à la religion, dit Rengin Urmiye en ajoutant : « quand les portes sont ouvertes à  des discussions plus avant sur ces questions, il y aura plus de vérités  qui seront exhumés. C’est pourquoi le régime Iranien actuel n’est pas prêt à laisser passer de telles discussions et que nous ne sommes pas prêtes encore à nous  libérer si nous ne les imposons pas ».

-Rengin Urmiye a également souligné qu’à l’heure actuelle, des centaines de femmes  Kurdes et Iraniennes sont incarcérées dans les prisons de la « république Islamique » en raison de leur activisme politique, syndical  social et civil, un fait selon elle  qui reflète les efforts des luttes  des femmes Kurdes comme Iraniennes dans cette société répressive.

Bien que les femmes iraniennes constituent un segment très instruite de la société, leurs participations dans le montant de la vie sociale et politique n’atteint seulement que 5%. des femmes actives. Chez les femmes de la magistrature Iraniennes par exemple, celles ci ne peuvent pas  êtres subordonnées  à leurs collègues masculins. Et  sont de ce fait totalement exclues des prises de décisions dans ces institutions.

Mme Rengin Urmiye a aussi rappelé le taux élevé de la prostitution, l’utilisation instrumentale des femmes dans des activités de style criminelles et mafieuses, l’exécution des mariages forcés contre la volonté de la femme, Elle les considère comme des facteurs  régressifs liant les femmes à l’état d’occupation Iranien.

– Rengin Urmiye de l’YJRK a aussi examiné les politiques ultra-natalistes des gouvernements Iraniens et Turcs qui encouragent les familles de leurs pays respectifs; a devenir de « grande familles avec toujours plus d’enfants », Elle les décrit comme des tentatives de dépouiller les femmes de toutes possibilités de faire des progrès sociaux en les enchevêtrant toujours plus, dans les affres archaïques de la famille traditionnelle de type nucléaire et patriarcale.  » Classer les femmes comme des êtres fragiles, sont les manières habituelles de ces deux gouvernement pour les conduire au bord du gouffre. Les crispations de l’état Turc sur les droit des femmes  ou la peine de mort par lapidation en Iran, sont les corollaires des  mêmes politiques réactionnaires », at.-elle conclue.

Invitant les femmes Iraniennes se joindre à la lutte émancipatrice contre la tyrannie du système patriarcal, Rengin Urmiye a souligné que ce système ne pourrait qu’être obligé de changer ou qu’il serait obligé de disparaitre.

Attirant l’attention sur l’histoire de l’unité entre les femmes du Kurdistan de l’Est et celle des femmes Iranienne, Mme Rengin Urmiye a réintégré 3 points comme bases pour la victoire des femmes tant en Iran qu’au Kurdistan: Une idéologie féministe indépendante, des organismes féministes indépendants et forts .Qui ne peuvent fonctionner que selon des mécanismes indépendants des décisions des hommes.

Pour conclure Rengin Urmiye qui est la doyenne de l’YJRK  a tenu a rappeler la mémoire de toutes les femmes vénérées qui  ont sacrifiées leur vie pour la libération des femmes dans le Kurdistan Iranien parmi elle  Shirin Elemholi. En déclarant :  » Je tiens à rappeler le combat de notre camarade Shirin qui  a prouvée  au régime iranien par ses actes courageux de  résistance. Que l’esclavage des  femmes  venant de la part d’états prétendument dominants, ne pourraient jamais leurs êtres imposées ni par la force ni par la répression ».

Voir aussi sur:
http://rojhelat.info/en/?p=3812

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s