Mort du prisonnier Mozaffar Dadi dans le centre pénitentiaire de Bandar Abbas

Mort du prisonnier Mozaffar Dadi dans le centre pénitentiaire de Bandar Abbas

5 septembre 2012 nouvelle parvenues via le site Campaign for Human Rights in Iran : Une source locale  qui est aussi  un militant défenseur des droits humains a déclaré le 22 Août 2012 dernier sur le site la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran que deux prisonniers du quartier des jeunes de la prison centrale de Bandar Abbas , s’étaient  retrouvés menottés et les yeux bandés . « après une bagarre ». Et que ceux ci avaient ensuite étés sévèrement battus par les gardiens des « forces spéciales de sécurité » , dans la cour de cette prison qui est située derrière la section de mise en quarantaine.
Un de ces deux  prisonniers, Mozaffar Dadi qui était âgé de 21 ans  et qui était  originaire de la ville de Kahnooj, était détenu depuis six mois  sur des accusations de « bagarre sur la voie publique », s’est retrouvé victime d’une hémorragie majeure après avoir été violement passé a tabac par les gardiens. Superficiellement  traité à l’infirmerie,  Mozaffar s’est vu ensuite transféré dans la section 1 de la prison où sont d’habitude parqués  les prisonniers les plus âgés.

La même source a affirmé sur le site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran que Mozaffar Dadi avait souffert devomissements de sang pendant trois jours, avant d’être finalement transféré le  24 Août 2012 dernier de l’infirmerie de la prison vers l’hôpital Shahid Mohammadi  de Bandar Abbas,  en raison de la gravité de ses blessures et de ses  hémorragies internes. Et que quelques  heures après ce transfert  Mozaffar Dadi décédait des suites de ces violences commises contre lui par les gardiens.

Des compagnons de cellule  auraient déclarés dans  un premier temps  que  Mozzafar était mort des suites d’un « surdose de drogue ». Mais par la suite on apprenait que le médecin légiste de la ville de Bandar Abbas,  n’avait  toujours pas encore officiellement annoncé la cause exacte de sa mort.

Les parents de Mozzafar  consternés ont quand à eux affirmés que les autorités pénitentiaires avaient fait des pressions énormes  sur ce médecin légiste, pour le contraindre a avaliser cette version  de la « surdose de drogue » alors  que leur fils était mort en fait des suite de ses blessures et de plusieurs hémorragies internes,  avant d’ajouter que la deuxiéme cause de sa mort était due aux négligences des autorités administratives de la prison qui ont refusées  systématiquement de lui fournir des soins médicaux en temps  opportun.

A ce jour les autorités pénitentiaires de la prison de Bandar Abbas, refusent toujours d’informer  la famille de Mozaffar Dadi des causes exactes de la mort de leurs fils

Voir aussi sur:
http://www.iranhumanrights.org/2012/09/nazari/
Et sur ce précedent article ou nous avions déjà évoqué la mort de deux prisonniers Iraniens
https://soliranparis.wordpress.com/2012/08/31/deux-nouveaux-prisonniers-morts-dans-les-prisons-du-regime-des-mollahs/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s