L’Iran pris en train d’importer clandestinement du matériel anti émeutes via le Kurdistan Irakien

L’Iran pris en train d’importer clandestinement du matériel anti émeutes via le Kurdistan Irakien.

Matériels  anti émeutes d’origine Chinoise importés  clandestinement vers l’Iran identifiés par le site Kurdpa news et ses journalistes

23-25 août 2012 nouvelles qui nous sont parvenues via le site Kurde Kurdpa news: A la suite des sanctions strictes et de son isolement international croissant, les forces répressives du  gouvernement de la « république islamique » d’Iran, semblent s’êtres  tournées vers les frontières Kurdes Irakiennes, pour importer en contrebande l’essentiel de leurs matériels anti émeutes.
D’après les premiers rapports parvenus sur ces opérations de contrebande émanant des forces répressives Iraniennes. Au cours de ces derniers mois les journalistes de l’agence de presse Kurde Kurpa news  ont recueillis des informations fiables, en ce qui concerne l’importation illégale d’engins antiémeutes (matraques boucliers et casque) par des voies non officielles, depuis la province du gouvernement régional du Kurdistan d’Irak en direction de l’Iran.

Selon un journaliste du site  Kurdpa news  citant un résident local de la ville de Baneh, cet habitant a déclaré que des « gardiens de la révolution » de l’IRGC ou GRI  Iraniens, étaient largement impliqués dans cette affaire de contrebande, de matériels anti-émeute provenant de Chine qu’ils ont organisés avec l’aide de commerçants locaux.

Sous couvert de l’anonymat et pour des raisons de sécurité évidentes  une autre source locale qui a parlé avec des journalistes du site de l’agence  Kurdpa news a confirmée que des membres des « gardiens de la révolution »   l’IRGC ou GRI  Iraniens étaient bien parmi les premiers responsables de la sous-traitance de cette contrebande de composants et de matériel anti émeutes d’origine Chinoise.

-En raison de la sensibilité de la question et de l’atmosphère spéciale qui règne au sujet de cette affaire au sein de  la police dans le Kurdistan Irakien,  Ces sources n’étaient pas ou n’ont pas étés en mesure d’identifier  les noms des entreprises fabriquant ou vendant ces équipements. Un mystère existe toujours sur le nom de la fabrique et des vendeurs de ces matériels antiémeutes  achetés au marché noir et exportés illégalement dans le plus grand secret. Et qui transitent ensuite du Kurdistan d’ Irak en direction de l’Iran.

Camions Iraniens non marqués identifiés par les journalistes de l’agence Kurdpa news

Une autre source de la ville de Baneh  qui est familière de gens responsables de cette  opération de contrebande a déclaré :  » Les pasdarans paient à l’avance les concessionnaires à qui ils achètent  ces engins antiémeutes venant de Chine, en retour ces vendeurs ont organisés toute la logistique de ce transport par des voies illégales depuis les frontières du gouvernement régional autonome du Kurdistan d’Irak. Tout ce que nous savons c’est qu’à partir de  points secrets situés prés de la frontière leurs camions sont ensuite déchargés dans le Kurdistan Iranien, avant d’êtres rechargés dans d’autres conteneurs non marqués qui semblent venir de Téhéran. Pour se diriger ensuite vers d’autres destinations qui nous sont inconnues« .

Cette source a confirmée aux journalistes de Kurdpa news  qu’une fois chargés les camions étaient transportés vers des lieux inconnus en Iran, après que des membres de L’IRGC ou GRI  aient trafiqués les bordereaux et les papiers officiels de transit des véhicules. Pour éviter  selon elle certaines inspections jugées plus tatillonnes qui se trouveraient dans d’autres check-points de la zone frontalière- Iran Irak

Il existe d’autres rapports disponibles sur d’autres transactions transfrontalières illégales, liées à ce trafic mais faute de preuves suffisantes, l’agence Kurdpa news s’est abstenue de les publier.

A l’heure actuelle, les autorités Iraniennes considèrent l’Irak comme un de leur principal partenaire commercial numéro un, même si les rapports entre les deux pays semblent ambigus, du fait des cicatrices de la guerre Iran-Irak et de l’occupation de l’Irak par les occidentaux.

Lors d’une récente visite entre des  responsables politiques Irakiens et Iraniens à Téhéran, le secrétaire Iranien adjoint du Commerce au développement entre l’Iran et l’Irak avait déclaré que l’Irak était actuellement l’un des partenaires commerciaux numéro un de la « république islamique ». Et que les échanges commerciaux entre les deux pays tendraient à s’accroitre encore plus loin : « Nous devrions avoir plus de transparence et des d’assurances bancaires plus simple pour nos échanges commerciaux bilatéraux ». Avait-il conclu dans sa déclaration.

Sur le plan des échanges économiques entre l’Iran et l’Irak, ce dirigeant Iranien avait souligné l’engagement régional et politique qui existait avec l’Irak en disant:  » l’Irak est notre marché de  la plus haute importance, nous somme de vieux amis et des partenaires privilégiés de l’Irak et cette relation restera inchangée« .

Amir Shariati le secrétaire adjoint au développement du commerce Iran-Irak avait également souligné le rôle régional de l’Irak et la croissance des échanges entre les deux pays voisins. Shariati avait aussi rappelé que la croissance de 37 pour cent dans les échanges bilatéraux de marchandises entre les deux pays, étaient une gifle à la politique de sanctions de l’Occident contre l’Iran.

Selon les journalistes de Kurdpa news  il semblerait que dans  le processus de sanctions économiques paralysantes contre l’Iran. Que l’ouverture de nouvelles routes commerciales officielles et non officielles entre l’Iran et le Kurdistan irakien, aient joué un rôle important dans le soulagement des  sanctions économiques contre l’Iran.

Voir aussi sur:
http://www.kurdpa.net/english/index.php?cat=more&id=5790

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s