Mohammad Tahouri le chargé à l’immigration d’Ahmadinejad confirme les mesures racistes contre les réfugiés Afghans en Iran

Mohammad Tahouri   le chargé à l’immigration d’Ahmadinejad confirme les mesures racistes contre les réfugiés Afghans en Iran.

15 Juillet 2012 nouvelles parvenues via le site Radio Zamaneh :Le chef du  bureau de l’immigration Iranien , a annoncé officiellement que les demandeurs d’asile et les réfugiés politiques Afghans,  ne seraient  plus autorisés à résider dans les deux provinces iraniennes de Mazandaran et Hormozgan.

Mohammad Tahouri   qui est à la tête du bureau de l’Immigration Iranien, a déclaré samedi dernier sur le site internet de l’ ISNA que les deux gouverneurs locaux de ces provinces, avaient déjà fait cette demande   pour restreindre la résidence des immigrés Afghans l’année dernière. Et que cette année  ces « mesures » avaient étés approuvées en haut lieu.

-Il a ajouté que les gouverneurs des  provinces de Kerman et Yazd, avaient présenté des demandes et des « mesures » similaires à la suite d’événements récents:   » liés à un trop grand nombre d’Afghans dans leurs régions » et que l’armée aiderait a les faire appliquer.

Après  que des rapports et des articles publiées par médias officiels du régime, aient  attribués un viol récent  commis prétendument par deux immigrés Afghans, un certain nombre de  » milice de citoyens  »  liées à des milices Bassidj’is de la ville de Yazd  voisins du « lieu du crime » présumé,  soutenus par la police locale et des membres du corps des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRI , avaient fait des raids et une irruption violente dans les maisons des résidents Afghans,  en déclenchant des incendies causant des morts et des blessés ainsi que  dommages matériels graves.

Les Immigrés afghans font face à une  montée croissante du racisme à leurs égards en Iran. Et a des restrictions de plus en plus orientées venant des gouvernements provinciaux et central.

Interpellé sur cette politique d’exclusion par de nombreuses ONG internationales défendant les  droit des réfugiés et militant  contre les violences faites aux immigrés sans papiers, l’Iran pour sa défense a affirmé  que depuis plus de trois décennies qu’il avait  été un « pays d’accueil clément «  pour les immigrants Afghans, mais  que désormais il ne tolérerait  plus les immigrés sans-papiers dans ses territoires.

Voir aussi sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/afghan-refugees-barred-two-provinces

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s