Nouveaux témoignages sur les violences contre les réfugiés Afghans en Iran

Nouveaux témoignages sur les violences contre les réfugiés Afghans en Iran.

Destruction d’un camp de réfugiés Afghans à Shiraz
Rafles de réfugiés Afghans Téheran 2011


15-16 Juillet- Nouveaux témoignages qui nous ont étés envoyé par des camarades Iraniens, sur des violences commises  au début du mois de Juillet, par des milices et des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRI  Iraniennes, contre des travailleurs et réfugiés Afghans dans la ville de Yazd.

Nous condamnons fermement Les crimes commis par des agents de la République islamique contre les travailleurs afghans et leurs familles en Iran – La barbarie de la « république  islamique » et  celle de ses mercenaires, dirigée contre les travailleurs d’Afghanistan et  leurs familles réfugiée en Iran a atteint un nouveau  pic dans la brutalité et la violence aveugle.

Après des années de pressions et des pertes de toutes sortes, de discriminations, d’exploitation, l’humiliation , la privation et des traitements inhumains de toutes sortes, dirigés  contre les réfugiés expulsé et déplacés Afghans, maintenant les voyous organisés du régime  Iranien ,  s’en sont pris de manière atroce à des gens honorables et à des réfugiés d’Afghanistan qu’ils avaient capturés dans la ville de Yazd  , après s’être introduits dans le quartier ou ils vivaient , ils ont brutalement versé de l’essence sur leurs maisons et y ont mis le feu. Beaucoup de membres de ces familles qui étaient encore à l’intérieur de leurs domiciles y ont perdu la vie, ainsi que  le peu d’objets personnels qu’ils pouvaient posséder.

Les autorités Iranienne  ont refusées d’accepter les blessés dans les hôpitaux. La majorité de ces habitants expulsés sont partis du quartier ou ils vivaient. Et  se sont  retrouvés  sans rien et sans aucunes aides  exposés à la nature sauvage autour de la ville de Yazd*1.  Les représentants du gouvernement Iranien qui n’en sont plus à leurs premiers mensonges,  viennent encore d’utiliser  leurs « gardiens de la révolution » et leurs criminels organisés pour créer et lancer des messages de haine  dirigés contre les communautés de  travailleurs et réfugié Afghans. L’histoire officieuse de cette affaire selon les agents du  régime serait partie d’une rumeur  qui disait que deux réfugiés Afghans auraient  présument violés une jeune fille Iranienne âgée de dix-huit ans. Ils ont utilisé cette histoire et cette  rumeur pour traquer, rafler et arrêter violemment des  Afghans. En organisant une descente  violente de plus de deux cent  de leurs « gardiens  de la révolution ».

Les policiers qui patrouillent  dans la ville de Yazd afin de prétendument prévenir de tels crimes supposés, ne facilitent pas la vie des réfugiés Afghans impuissants, au contraire lors de ces violences  ils ont activement soutenus ces   » gardiens de la révolution » et leurs criminels organisés, pour s’en prendre eux aussi  violement, rafler et  arrêter des travailleurs de la classe ouvrière Afghane et leurs familles.

Il est facile de dire pour la défense des  Afghans de la classe ouvrière  de la ville de Yazd  que ces problèmes auraient pu se régler par d’autre moyens,  mais que peut on attendre d’un pays qui a des « lois islamiques » et  des règlements  , dont les dirigeants se moquent éperdument parce qu’ils se croient tous au-dessus de leurs propres lois.

Depuis le jour initial ou ces dirigeants sont arrivés au pouvoir en 1979, le « régime islamique d’Iran »  n’a eus  comme seules méthodes  a appliquer  que  celles de dire que sa conception de l’Islam grandirait dans la violence et le sang, ils ont fait cela pour mettre de la peur dans les cœurs de tous les peuples d’Iran. Pour ceux et celles qui n’y  croient pas encore et qui continuent de soutenir ce régime,  Rappelons  nous des meurtres et des massacres de celui  dans les province du Kurdistan, du  Khuzestân, ou ceux  de la région de Turkman-Sahra  le  20/06/1981, des massacres  de masse de prisonniers  politiques qui on commencés   en 1980 et qui ont durés plus de  dix ans, les  meurtres , agressions et assassinats en série d’opposants étudiants Iraniens résidants et réfugiés à l’étranger. C’est  par plus de 30 ans de crimes et de massacres que ce régime s’est maintenu en Iran. Ce régime iranien n’a aucun respect pour la vie  et agresse  systématiquement  par la force et ses armes, ses propres communautés qu’il croit diriger par la crainte et la violence.

Malheureusement tous les médias internationaux sont restés silencieux et il  n’y a quasiment pas eues de nouvelles qui  ont circulées contre cette répression et  ces crimes brutaux commis dans la ville de Yazd contre les communautés de réfugiés Afghans. Et  le monde n’est pas au courant des ces récents actes de barbarie. Dites le partout  aux autres,  pour faire entendre notre voix et crier contre cette injustice.

Ce n’est pas un crime de dire que le régime de Téhéran est un régime criminel et qu’il devrait être jugé comme tel pour ses crimes contre l’humanité. Le Mouvement  Ouvrier des travailleurs d’Iran condamne et dénonce  ces actes inhumains contre les réfugiés Afghans dans notre pays. Tous les peuples épris de liberté  devraient se lever pour se joindre dans la défense de leurs  collègues et camarades ouvriers  Iraniens et Afghans dans ce pays, en exigeant  que le sort des  travailleurs Afghans maltraités  en Iran soit reconnu par le droit international  avec l’aide de tous les organismes de défense des droits humains internationaux.

Pour aider les travailleurs Afghans et de leurs familles en Iran levons nous!

Comité de Solidarité avec le mouvement Ouvrier d’Iran à l’étranger

03/07/2012

Vidéo les conditions de travail et le travail des enfants en Iran parmi lesquels nombre de petits réfugiés Afghans en Iran, avec un parallèle avec celui du travail des enfants dans le reste du monde.

Contacts:
nhkommittehamahangi@gmail.com
http://nahadha.blogspot.com/
boltanxaberi@gmail.com
http://www.youtube.com/user/NahadhayHambastegy
Notes:
-*1 Yazd se trouve dans une région semi désertique de l’Iran aux conditions climatiques très dures

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s