Le prisonnier politique Mohammad Sadiq Kabudvand refuse d’aller à l’hôpital enchainé et menotté

Le prisonnier politique Mohemmed Sediq Kebudwend refuse d’aller à l’hôpital enchainé et menotté

Mohammad Sadiq Kabudvand

25-26 Juin 2012 nouvelles parvenues via le site Kurde Rojhelat : Téheran –  Arrivé dans le 31e jour de sa grève de la faim , le prisonnier politique Mohammad Sadiq Kabudvand, a refusé d’aller à l’hôpital menotté et enchaîné, en dépit  des souffrances qu’il endure à cause d’une grave  infection des reins.

L’Organisation de défense des droit de l’Homme du Kurdistan (RMMK) dans un communiqué publié hier 25 Juin 2012 , a déclaré que M. Kabudvand en est à son  31e jour de grève de la faim. Et qu’il est déterminé à la poursuivre. Quelles qu’en soient désormais les conséquences

Les médecins de la clinique de la prison ont prévenu Mohammad Sadiq Kabudvand, que ses reins étaient gravement infectés et qu’il  devait être transféré à l’hôpital le plus tôt possible, mais il a dit qu’il  refuserait  d’y aller , tant que les gardiens le maintiendrait  menotté et enchaîné pendant le transfert,  selon la déclaration du RMMK.

-Mohammad Sadiq Kabudvand  est  un journaliste qui est aussi l’un des  fondateur du RMMK  , a été arrêté le 1er Juillet 2007  il est détenu à Téhéran  depuis  11 ans. En partie a cause de son métier et de son activisme politique, en tant que défenseur des droits humains dans le Kurdistan Iranien.

En prison il a contracté une maladie grave,  qui entraine des infections rénales , des problèmes  d’infection de la  prostate et des problèmes cardiaques. Malgré cela les autorités pénitentiaires lui ont refusées à plusieurs reprises,  de pouvoir bénéficier de traitements médicaux adéquats.

Pendant ces  cinq dernières années,  on ne lui a jamais accordé, un seul  jour de congé pénitentiaire  ni même une seule  permission de sortie en liberté conditionnelle, pour qu’il puisse se consacrer à sa famille. Malgré le fait que son enfant  soit lui aussi  tombé malade et qu’il soit hospitalisé.

Après  un nouveau et énième rejet de sa demande de visite Mohammad Sadiq Kabudvand  s’est lancé dans une grève de la faim , qu’il a débutée le 26 mai  2012 dernier;  très déterminé il est résolu à poursuivre  cette action, jusqu’au bout et jusqu’à ce qu’on lui permette enfin de pouvoir voir son fils, qui est lui aussi gravement malade.

Après 31 jours de grève de la faim les responsables de la prison ou il est détenu,  refusent toujours d’accorder la moindre réponse sa demande, qui est pourtant conforme aux règlements pénitentiaires et judiciaires Iraniens

Défenseur des droits humains, journaliste et membre de la minorité kurde d’Iran, Mohammad Sadiq Kabudvand est le fondateur et président de l’Organisation des droits humains du Kurdistan. Jusqu’en 2004, il était également rédacteur en chef de l’hebdomadaire Payam-e Mardom-e Kordestan, qui publiait des articles pour la promotion des droits culturels, sociaux et politiques de la minorité kurde d’Iran.

Voir aussi sur:
http://www.rojhelat.se/english/component/content/article/2424-kebudwend-refused-to-go-hospital-handcuffed-and-chained

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s