Nouveaux mouvements de troupes suspects de L’IRGC dans le sud Kurdistan Iranien

Nouveaux mouvements de troupes suspects de L’IRGC dans le sud Kurdistan Iranien.

18 Juin 2012 nouvelles parvenues via le site Kurde Rojhelat: Région de Meriwan- Les « gardiens de la révolution » Iraniens de L’IRG ou GRI  ont de nouveau traversés les frontières du Sud-est du Kurdistan,  prétendument pour se mettre à la  poursuite de Kulbarans , ces paysans pauvres nomades qui transportent de marchandises dos d’homme ou avec des mules, à travers les régions des frontières situées entre l’Iran, la Turquie et l’Irak.

Les troupes d’occupation Iraniennes de L’IRG ou GRI, avait déjà étés observées en train de ce regrouper ces jours derniers, le long des frontières. Elles se seraient officiellement déployées selon les médias Iraniens, sous le prétexte de poursuivre les Kubarans (ou Kolbers) sans défense, que le régime de Téhéran accuse de  « faire de la contrebande ».

L’infiltration des zones frontières par L’IRGC  Iranienne, a commencée le 16 Juin 2012 à 16:00 heure locale ,prés du village de Dizle et de la ville Merwian , elle s’est enfoncée sur 1,5 kilomètres en profondeur à l’intérieur du Kurdistan du sud , Selon des médias locaux du Kurdistan  l’infiltration visait à la répression de transporteurs nomades Kurdes Kulbarans, qui ont déjà payés un lourd tribu de la part de L’IRGC, qui régulièrement les prend pour cibles en leur tirant dessus.

-Il convient de noter que cette opération transfrontalière a eu lieue, après que L’IRG ou GRI,  ait  placé un grand nombre de ses forces militaires, sur les pseudo-frontières du Sud-Est du Kurdistan. Allant jusqu’a réquisitionner certaines écoles de la région.

Les troupes d’occupation de L’IRG avaient entrepris une offensive militaire, à grande échelle le 16 Juillet 2011 derniers, contre les positions des guérilleros du Parti pour une vie libre au Kurdistan  ou PJAK , une organisation Kurde Iranienne de résistance au régime de Téheran ; fondée  l’année 2004 en réponse à la répression des populations Kurdes d’Iran.

Après des affrontements et de grande pertes militaires du coté de L’IRG ou GRI,  les troupes Iraniennes d’occupation avait  indirectement demandées au  PJAK d’appeler à un cessez-le qui  fut déclaré et signé peu de temps après par les deux parties. Par  la suite le PJAK a déclaré qu’il resterait sur ses gardes parce qu’il n’accordait aucune confiance aux autorités du régime de Téheran

Le PJAK a ensuite officiellement et fermement averti  l’Iran , que toutes nouvelles exécutions de prisonniers politiques Kurdes Iraniens, ou opérations ou agressions militaires contre ses forces, annonceraient la fin définitive du cessez le feu. Et qu’il  serait prêt à y répondre.

Voir aussi sur:
http://www.rojhelat.se/english/component/content/article/2411-irgc-crossed-borders-of-south-kurdistan
Site du PJAK
http://pjak.org/english.php
http://pjak.org/english.php?do=contact
Voir aussi sur:
Déclaration du PJAK Les exécutions prochaines de militants Kurdes Iraniens sont notre ligne rouge.
https://soliranparis.wordpress.com/2012/04/16/declaration-du-pjak-les-executions-prochaines-de-militants-kurdes-iraniens-sont-notre-ligne-rouge/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s