6 prisonniers politiques d’Evin transférés vers l’aile de la prison surveillée par le ministère des renseignements

6 prisonniers politiques  d’Evin transférés vers l’aile de la prison surveillée par le ministère des renseignements.

12 Juin 2012 nouvelles parvenues d’Iran via les sites Freedom Messenger et International Campaign for Human Rights in Iran : Alors que nous allons vers le troisième anniversaire des soulèvements qui avaient précédés  l’élection présidentielle Iranienne contestée du 12 Juin 2009, six prisonniers politiques ont été transférés vers la section  la prison d’Evin 209, qui est sous la coupe des agents  du ministère des renseignements. Des sources et des personnes  ont déclarées au site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran qu’elles  étaient très préoccupées par la façon dont les forces  du ministère des renseignements pourraient maltraiter ces prisonniers.

Hier 11 Juin 2012, au moins 50 prisonniers d’opinion de la prison d’Evin, ont refusés d’aller  dans  la salle de visite pour protester contre les traitements faits à ces prisonniers. Par la suite les prisonniers Javad Alikhani, Bahman Ahmadi Amouee, Saeed Matinpour, Arash Saghar, Farshad Ghorbanpour et Saeed Jalalifar ont tous été transférés vers la section 209 d’Evin. Comme ils sont tous pratiquement en fin de peine  et que le délai « d’ancienneté » de deux ans de détention, permettant en principe de demander des libérations en conditionnelles est passé-selon la loi Iranienne Ndlr, ce transfert est  bien sur considéré comme illégal.

Selon plusieurs autres sources, un groupe de prisonniers politiques à l’intérieur la Section 350, se son  mis en grève de la faim au cours des trois derniers jours, pour protester contre l’absence d’enquête sur la mort de Hoda Saber, un prisonnier politique décédé de crise cardiaque le 10 Juin 2011. Après une grève de la faim subséquente. Le site  International Campaign for Human Rights in Iran croit que sa mort était le résultat de négligences venant de la part des autorités judiciaires de la prison d’Evin.

Une source proche des familles des prisonniers politiques a déclaré  au site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran que les « jeûnes politiques » parmi les prisonniers peuvent aussi servir à commémorer l’anniversaire des manifestations post-électorales du 12 Juin 2009 connues sous le nom de « Mouvement vert ».

La source a aussi dit au site de  la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran que les six détenus ont étés transférés parce que les autorités et les agents de sécurité,  pensaient que  leurs influences étaient très  grande dans la tenue d’une cérémonie clandestine, qui s’était tenue dans la cour intérieure  de la Section 350 d’Evin. Pendant laquelle les prisonniers politiques  avaient prononcé des allocutions et chantés des chansons. Selon ces sources  les forces de police spéciales  avaient alors pris d’assaut la cérémonie et tapé à coups de matraque les détenus protestataires. Avant de  transférer à l’isolement dans la Section 209 les six détenus « jugés responsables » des événements.

-Marzieh Rahimi, l’épouse de Abolfazl Ghadyani, un prisonnier politique  âgé de 66 ans qui a écrit plusieurs lettres critiques de la prison d’Evin à l’ayatollah et « guide suprême »  Khamenei, a confirmé les nouvelles et dit  au site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran , qu’elle n’était pas en mesure d’avoir pu rendre visite à son mari le 11 Juin 2012. Elle a déclarée:

« L’atmosphère était très tendue, car de nombreuses familles étaient venus rendre visite à leurs enfants d’autres villes,  étaient incapables et avaient interdiction de pouvoir les voir. Les prisonniers ont décidés alors de s’opposer à l’absence d’observation de leurs droits fondamentaux en prison. Et ont refusé en signe de protestation  de venir à la séance de visite du 11 Juin 2012. Au cours des deux dernières années, ils ont demandés  à plusieurs reprises, qu’on reconnaisse leurs droits fondamentaux à  avoir des visites, qu’on ne les interdise pas d’avoir et de donner des  appels téléphoniques, qu’on ne leur refuse pas  les permissions de sortie provisoires en conditionnelles  pour bénéficier de soins médicaux hors d’Evin,  comme aucune de leur requétes n’ont jamais étés accordées. En conséquence à la date anniversaire des manifestations du 12 Juin 2009 ils ce sont lancé  dans cette grève des visites en refusant de quitter leurs cellules ».

-Abolfazl Ghadyani a été condamné à cinq ans de prison pour « propagande contre l’Etat » et « action contre la sécurité nationale ».

Selon Marzieh Rahimi, les  prisonniers qui  ont refusé  de rendre visite à leurs familles  ce  11 Juin 2012  sont :  Abolfazl Ghadyani, Mohsen Mirdamadi, Feyzollah Arabsorkhi, Bahman Ahmadi Amouee, Javad Alikhani, Emad Bahavar, et Seyed Alireza Beheshti.

La semaine dernière, les familles des 46 prisonniers politiques enfermé dans la Section 350 d’Evin  ont écrit une lettre au Procureur de Téhéran , critiquant  les  privations des droits fondamentaux et les attaques  endurées par les  prisonniers politiques , cette  lettre déclarait : « Nous ne voulons pas nous battre que pour défendre  les privilèges de  nos proches , au-delà  de ça  nous nous battons pour que   tout les droits dont jouissent les autres prisonniers soient respectés,  ces droits qui ont été observé  à l’intérieur même de la section 350. Dans cette prison avant votre surveillance des prisonniers politiques arrêtés lors des protestations  post-électorales de Juin 2009. Sont-ils de trop à demander ces droits dans un pays qui prétend mettre en œuvre la justice et la miséricorde  islamique ».

-Bahman Ahmadi Amouee, l’un des prisonniers transférés  vers la Section 209 d’Evin  est un journaliste et ancien rédacteur en chef  économique de plusieurs journaux réformateurs. Le 20 juin 2009, les autorités l’ont arrêté à son domicile et l’ont condamné à sept ans et quatre mois de prison  sous l’accusation  d’avoir écrit des articles critiques sur les « performances économiques » de Mahmoud Ahmadinejad. Au cours de ses  trois dernières années de détention, il n’a eu le droit qu’a une seule libération  en conditionnelle  en Mars 2010. Il a été ensuite  privé de visites pour le reste de l’année écoulée. Et le nouveau  procureur de Téhéran  lui a même refusé d’autoriser son transfert, vers la clinique de la prison d’Evin pour un traitement des dents.

La Section 350 de la prison d’Evin est considérée comme un service général pour les prisonniers politiques. Le service fonctionne en principe sous la supervision de l’Organisation iranienne de prisons. La Section 209 de la prison d’Evin,  cependant fonctionne illégalement sous la supervision du ministère des renseignements Iranien. La plupart des cellules de la Section 209 sont des cellules d’isolement. Étant donné que ni les organisations ni les inspecteurs des prisons ou d’autres organismes de l’extérieur, ne  sont autorisés à visiter ou d’accéder à cette salle. Les agents du ministère des  renseignements qui assurent la surveillance à l’intérieur du quartier, sont en mesure de maltraiter quotidiennement les prisonniers politiques en toute impunité.

La plupart des rapports se rapportant à la maltraitance  a des abus physiques et psychologiques , commis contes des prisonniers  politiques et d’opinions  viennent de ce quartier.

Dans la Section 209 de la prison d’Evin, l’accès aux livres et aux journaux n’est pas autorisé, alors que dans la section 350 ou dans d’autres services de médecine générale au sein de la prison d’Evin, les prisonniers sont autorisés à y avoir droit. Pour finir il est a noter  que  les prisonnier de la Section  2-A de la prison d’Evin, qui est elle sous  la surveillance et sous la coupe réglée des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRI  connaissent les mêmes restrictions et les même privations de droits que ceux de la Section 209.

Voir aussi sur:
http://www.freedomessenger.com/archives/49340
Et sur:
http://www.iranhumanrights.org/2012/06/evin-209-350/
http://www.iranhumanrights.org/2012/04/javad-alikhani/
http://www.iranhumanrights.org/2011/05/campaign-free-amouee/
http://www.iranhumanrights.org/2011/07/matinpour-eight-years/
http://www.iranhumanrights.org/2010/06/arash-saghar/
http://www.iranhumanrights.org/2011/06/prisoners-hunger-strike/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s