Le procés de 6 prisonniers politiques de la minorité Iranienne arabophone Ahwazi fait craindre de nouvelles condamnations à mort

Le procés de 6 prisonniers politique de la minorité Iranienne arabophone Ahwazi fait craindre de nouvelles condamnations à mort.

20 Mai 2012 nouvelles parvenues via le site Iranien Radio Zamaneh:  Amnesty International rapporte que six membres de la minorité Iranienne  arabophone Ahwazi , passeront en procès  à partir du 20 mai  2012 , selon des rapports parvenus de la région , on sait qu’il y a de fortes craintes que ceux cin n’aient pas droits à un procès équitable et que ces six prisonniers . Et qu’ils pourraient faire face à  des peine de mort  sous des charges d’accusations d’être des « moharebeh » c’est a dire selon la loi de la « république islamique » des ennemis de dieu en  » inimitié contre Dieu ».

Les six détenus auraient été arrêtés sans motifs d’inculpations il y a près d’un an de cela. Amnesty International affirme que ses arrestations se sont faites  dans le cadre de leurs activités politiques, au nom de la défense de l’égalité des droits de  la communauté  et minorité Iranienne arabophone Ahwazi .

-Amnesty a pu  identifier les noms de ces six prisonniers politique, il s’agit de Mohammad Ali Amouri,  du  blogueur Rahman Asakereh, de l’enseignant, Hashem Sha’bani Amouri, de l’enseignant; Hadi Rashidi et du  professeur; Sayed Jaber  Alboshoka et de son jeune frère Sayed Mokhtar Alboshoka.

-Ils ont tous été arrêtés à leur domicile cette année entre les mois de Février et Mars, en « prévision » selon le régime , de manifestations qui auraient pues commémorer,  l’anniversaire des protestations populaires de la communauté arabophones Ahwaz qui avaient éclatées en 2005.

Ces hommes seraient actuellement détenus  dans la prison de  Karoun, selon Amnesty International beaucoup d’entre eux se sont vus refuser l’accès  et le droit d’êtres défendus par  un avocat.

-Amnesty allègue également que ces six prisoniers politique ont étés accusés lors des premières « séances de la Cour » qui ne furent qu’ une nouvelle parodie de justice  et de procès  qui  n’a duré que  cinq minutes , avec des motifs d’ infractions aux  formulations  des plus vagues  telles que:  «  inimitié contre dieu et diffusion de la corruption sur la terre «  et « rassemblement et collusion contre la sécurité de l’Etat et  propagation de propagande contre  le système ».

Dans le cadre du système juridique iranien, les charges  de « moharebeh »  ou encore  « d’inimitié contre dieu » et de « propagation de la corruption sur la terre »  se soldent généralement selon la brutalité des juges qui les appliquent,  par des peines de morts,  des peines lourdes de dizaines d’années de prisons,  voir des peines de prison à vie incompressibles.

Voir aussi sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/trial-ahwazi-arabs-raises-concern
http://www.iranian.com/main/2012/may/ahwazi-arabs-prisoners-day
Sur les site dédiés a la défense des minorités Iraniennes Ahwazi:
http://euahwazi.blogspot.fr/
http://www.alahwaz.info/site/index.php?option=com_content&view=section&layout=blog&id=9&Itemid=65&lang=en
http://www.unpo.org/members/7857
Drapeau de la province Ahwazi
Situation géographique des minorités arabophones Awhazi

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s