26 prisonniers exécutés 10 exécutions officielles et 16 exécutions officieuses dans trois prisons pour la seule journée du 17 Mai 2012

26 prisonniers exécutés : 10 exécutions officielles et 16 exécutions officieuses dans trois prisons.


Article du site Iran Human Rights que nous relayons ici voila une nouvelle fois de plus le vrai visage du régime totalitaire et dictatorial de Khamenei et Ahmadinejad qui est pourtant toujours défendu par certains pseudos « intellectuels » ( et non des moindres Ndlr) sur de  pseudos sites internet prétendument d’informations « alternatives » animés par de soit disant « militants anti impérialistes de la gauche altermondialiste internationale » principalement française , belge et américaine. Nous allons encore nous répéter et êtres accusés de « radoter »  mais nous redisons aux tenants et aux « intellectuels » et autres « géo-politologues  » autoproclamés de cette prétendue « gauche radicale » qui s’obstine comme l’extrême droite internationale la plus fasciste et la plus  réactionnaire (avec qui elle tisse depuis des années  tout un réseau de passerelles manifestes) à soutenir les régimes totalitaires et leurs dictateurs,  sous couvert « d’anti impérialisme » qu’elle n’est bien sur, ni de gauche, , ni antifasciste, ni anticapitaliste et encore moins anti impérialiste. Et qu’a ce titre  au delà de considérer ses représentants comme un ramassis de crétins utiles des dictatures, nous les considérerons toujours comme de véritables ennemis de classe, à  combattre avec autant de virulence que leurs petits copains de l’extrême droite.

17 mai 2012 : selon plusieurs informations officielles et officieuses, 26 prisonniers ont été exécutés hier dans trois prisons iraniennes.

Dix de ces exécutions ont été annoncées par les médias iraniens, alors que les 16 autres l’ont été par des groupes de défense des droits de l’homme.

Sept prisonniers, dont une femme, exécutés à Kermanshah (à l’ouest de l’Iran) :

D’après le site officiel du département de la justice de Karmanshah, sept prisonniers ont été pendus dans l’enceinte de la prison centrale de la ville, tôt hier matin, le 16 mai.

La dépêche a préciser que tous avaient été condamnés pour des délits liés à la drogue.

D’après cette source, les identités des prisonniers exécutés hier à Kermanshah sont :

« A. A. » (femme) pour possession et transport de 27 kilos d’héroïne, « R. A. » pour avoir participé au stockage et au transport de 57 kilos d’opium, « Kh. Sh. » pour avoir participé au stockage et au transport de 57 kilos d’opium, « M. B. » pour avoir participé au stockage et au transport de 69 kilos d’opium, « A. S. » pour avoir participé au stockage et au transport de 4,54 kilos de morphine, « M. S. »For pour avoir participé au stockage et au transport de plusieurs drogues (détails non communiqués), et « M. Kh. » pour avoir participé au stockage et au transport de 1,52 kilo de crack.

Trois prisonniers pendus dans l’enceinte de la prison d’Ardebil (au nord est de l’Iran) :

Le site officiel du département de la justice à Ardebil a annoncé l’exécution de trois prisonniers ce matin du 17 mai dans l’enceinte de la prison. Selon ces informations, les prisonniers avaient été condamnés pour avoir acheté et transporté 105 grammes d’héroïne et 160,49 kilos d’opium. Les identités des prisonniers n’ont pas été communiquées.

D’après des sources officieuses,16 prisonniers (parmi lesquels quatre femmes) ont été pendus dans l’enceinte de la prison de Yazd (au centre de l’Iran) :

Selon les informations du groupe Human Rights and Democracy Activists in Iran (HRDAI), 16 prisonniers ont été pendus dans l’enceinte de la prison de Yazd tôt ce matin du 17 mai. D’après ces sources, parmi les prisonniers exécutés aujourd’hui se trouvaient quatre femmes. Cette dépêche précise que cinq des seize prisonniers étaient citoyens afghans. L’un des prisonniers afghans exécutés aujourd’hui était « Mohammad Damardeh » (âgé de 25 ans), fils de Nour Mohammad, emprisonné pour immigration illégale en Iran, mais ensuite le chef d’inculpation a été changé pour trafic de drogues.

Les exécutions qui ont eue lieues à Yazd n’ont toujours pas été confirmées par des sources officielles iraniennes.

Iran Human Rights (IHR) condamne fermement les exécutions en masse qui ont eu lieu aujourd’hui dans les prisons iraniennes. Mahmood Amiry-Moghaddam, porte-parole d’IHR, implore la communauté internationale d’exprimer une opposition sans réserve aux exécutions en Iran. Il a déclaré : « le monde ne doit pas s’habituer aux exécutions en Iran. La plupart des personnes exécutées en Iran n’ont pas bénéficié d’un procès équitable et chaque exécution doit être condamnée par la communauté internationale ».

Voir aussi sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2491

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s