Collabos des dictatures ou quand l’ex homme de gauche Rocard s’en va chez Ahmadinejad

Collabos des dictatures ou quand l’ex homme de « gauche » Rocard s’en va chez Ahmadinejad

Nouvel exemple de pure collaboration avec les dictature quand un ex ministre de « gauche » s’en va lustrer les godasses ferrées de la dictature de Khamenei et Ahmadinejad.

Revue de presse avec quelques notes personnelles que nous avons rajoutées:

Soliranparis  un nouveau collabo de haut vol que ce Rocard  qui fait que  la liste s’allonge parmi les amis de la dictature de Téhéran  comme le sont les politicards et les divers « scientifiques et chercheurs » français de  « l’association d’amitié France-Iran « . Présidée par l’ex journaliste de France 3, Joëlle Hazard , une association qui comptait parmi ses rangs d’anciens ministres de l’Ump comme De Villepin  le député barbouze Didier Julia  , François Nicoullaud , l’ex  ambassadeur de France en Iran entre 2001 et 2005 des sénateurs et ancien ministres de « gauche » comme Roland Dumas , le chef historique du Front national Jean-Marie Le Pen , l’universitaire Gilles Kepel, la sénatrice Nathalie Goulet, la chercheuse Faribah Adelkhah, le géographe Bernard Hourcade pour n’en citer que quelques uns .

A cette liste de sympathisants de la dictature Iranienne, s’ajoute maintenant le groupuscule des  néo nazis de Thomas Werlet du « parti solidaire français » qui fut reçu en grande pompe a Téhéran dont nous avions déjà parlé ici, des fascistes et négationnistes comme Paul Eric Blanrue, Faurisson,  Dieudonné  ou  Soral  qu’on voit régulièrement en train d’intervenir et déverser leurs bobards sur des site du régime comme Presstv.ir ou celui l’IRIB  Et bien sur toute la  palanquée de sites internet  à la Counterpunch (pour ne citer que l’un des plus caricaturaux)  de fausses « ‘informations alternatives »  de « gauche »  , qui ne sont pour nous que de véritables VRP et relais  de la propagande des régimes totalitaires « non alignés ».

Les pros Bachar Al Assad et les pros Ahmadinejad francais de l’extrême droite à l’action

Quand a nous nous tenons encore à dire, que dénoncerons toujours avec virulence cette  « gauche radicale alter » pseudo « anti impérialiste »que nous avons surnommée l’extrême glauque anti impérialiste parmi  les rangs de laquelle on trouve encore (hélas) des gens qui donnent des cautions et pire du crédit, aux élucubrations mensongéres  de ces pathétiques collabos réguliers de la dictature Iranienne  que sont notre trio de pieds nickelés Ahmadinejadolâtres et pros Bachar Al Assad  représentés par les « intellectuels chercheurs et journalistes »  Michel Collon, Jean Bricmont, et Pierre Piccinin  ces faux amis et véritables ennemis de classes de  la « gauche belge radicale » qui jusqu’il y a peu avaient encore leurs « colonnes » régulières dans une grande presse de « gauche » décidément bien complaisante avec bien des dictatures.

On imaginera pas non plus Rocard ait pu évoquer de sujets qui fâchent, comme ceux  des massacres de militants étudiants qui eurent lieux dans  l’université de Téhéran lors des protestations de  1999 pendant la période du régne du « réformateur » Khatami , ni  ceux plus récents de la nuit du 14 au 15 Juin 2009 quand les milices Bassidj’is tabassèrent et assassinèrent toujours dans la même université, plusieurs  militants étudiants avec l’aval de bouchers du régime comme le juge et ex procureur de Téhéran Mortavazi et le futur numéro deux de la police anti émeutes et ex directeur de la prison de Karhizak le sinistre Ahmad Reza Radan.

Leurs presses Agence Faut pas Payer 13 Mai 2012 : L’Iran a déroulé le tapis rouge pour la visite «privée» ce week-end de l’ancien Premier ministre socialiste français Michel Rocard, considéré comme un émissaire du nouveau président François Hollande dont Téhéran espère une amélioration des relations bilatérales.

Reçu samedi par le chef de la diplomatie Ali-Akbar Salehi puis par un vice-ministre, M. Rocard devait rencontrer dimanche le négociateur iranien pour le dossier nucléaire Saïd Jalili – également secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale et proche du Guide de la République islamique Ali Khamenei — ainsi que l’influent président de la commission des affaires étrangères du Parlement Alaeddin Boroujerdi.

Notes: Soliranparis   autrement dit pour Saïd Jalili  un proche des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou  GRI   et des clans ultras conservateurs de Khamenei , la bande armée de ceux qui pillent et volent au peuple Iranien plus de 70 pour cent de ces ressources économiques.

-Un agenda réservé à peu de visiteurs et hors de proportion avec le statut de M. Rocard, 81 ans, arrivé vendredi en Iran pour une visite privée de trois jours à l’invitation des autorités pour donner notamment une conférence à l’université de Téhéran.

Mais cette visite –prévue en avril puis retardée en raison de ses problèmes de santé — est intervenue au lendemain de l’élection du socialiste François Hollande à la présidence française, et Téhéran a saisi l’occasion pour faire une ouverture appuyée en direction du nouveau pouvoir français.

Lors de son entretien avec M. Rocard, M. Salehi a «salué la victoire de François Hollande» et espéré qu’elle déboucherait sur «une nouvelle approche pour développer les relations entre Téhéran et Paris dans tous les domaines», a rapporté l’agence officielle Irna.

Dès l’élection de M. Hollande, Téhéran avait souhaité publiquement qu’elle ouvre «une nouvelle ère» dans les relations franco-iraniennes, mises à mal par la ligne dure du président sortant Nicolas Sarkozy dans le dossier nucléaire iranien.

La France a notamment été en pointe depuis deux ans pour imposer des sanctions économiques internationales sévères contre l’Iran, soupçonné par les Occidentaux, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.

Du coup, Téhéran a également choisi de défendre son dossier nucléaire auprès de M. Rocard en organisant une rencontre avec M. Jalili, deux semaines avant une réunion cruciale le 23 mai à Bagdad de l’Iran avec les grandes puissances, dont la France, pour tenter de trouver une solution négociée à la crise.

Néanmoins l’entourage de M. Hollande, qui doit entrer en fonctions mardi, a soigneusement pris ses distances avec cette visite, insistant sur le fait que l’ancien Premier ministre n’était «porteur d’aucun message ni investi d’aucune mission».

Il a également rappelé que «la position de François Hollande au sujet du programme nucléaire iranien est connue. L’Iran doit se conformer à ses obligations internationales et respecter les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies en cessant ses activités nucléaires sans finalité civile crédible», et «coopérer pleinement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)».

Ignorant ces mises au point, les médias iraniens ont monté en épingle cette rare visite d’une figure politique européenne à Téhéran depuis que l’Iran est soumis à des sanctions internationales.

Une demi-douzaine de quotidiens de tous bords faisaient dimanche leurs gros titres de «une», assortis de photos, sur des «négociations» supposées de M. Rocard avec les dirigeants iraniens, présentant tour à tour l’ancien Premier ministre comme le «représentant de Hollande», en «mission spéciale», ou porteur d’un «message» du nouveau président français.

Plus mesuré, l’ancien vice-ministre des Affaires étrangères et ex-ambassadeur d’Iran à Paris Hamid Reza Assefi a néanmoins souligné au quotidien réformateur Arman la dimension «politique» de la visite de M. Rocard, estimant qu’elle offrait «un nouveau canal de dialogue» entre Paris et Téhéran

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s