Ali Akbar Heydarifard un autre officiel de l’administration pénitentiaire Iranienne, impliqué dans l’affaire de la prison de Kahrizak mis en accusation pour de nouvelles voies de fait

Ali Akbar Heydarifard  un autre officiel de l’administration pénitentiaire Iranienne, impliqué dans l’affaire de la prison de Kahrizak mis en accusation pour de nouvelles voies de fait.

Ali Akbar Heydarifard

2 Mai 2012 Les médias officiels iraniens ont  rapportés  que le dimanche 29 Avril 2012, Ali Akbar Heydarifard, un  officiel qui travaillait avec  l’ex-procureur de Téhéran Saïd Mortazavi, a été arrêté et transféré à la prison d’Evin. Aprés avoir menacé de son arme des clients d’une station service à Ispahan.

Ali Akbar Heydarifard est l’une des trois personnalités judiciaires accusées dans l’affaire du sinistre centre de détention de Kahrizak.  Dans cette prison des détenus avaient  étés sauvagement tabassés,  violés et torturés, peu de temps  après  avoir étés arrêtés  pendant les manifestations de colère populaires, qui avaient  précédées les dernières élections  présidentielles Iranienne contestées parce qu’entachées  de fraudes massives du 12 Juin 2009.

Saïd Mortazavi

Au moins trois manifestants anti  Ahmadinejad  étaient morts  assassinés aprés avoir étés embarqués dans le centre pénitentiaires de Kahrizak, en raison d’abus de coups  et de violences  commises par  les matons  et les gardiens .Le tristement célèbre ex-procureur de Téhéran Saïd Mortazavi, est également l’un des principaux accusés dans l’affaire.

Lundi dernier , le site web Iranien Tabnak  a publié un rapport sur l’arrestation de Ali Akbar Heydarifard, notant qu’il  était aussi surnommé  » la canne de soutien du procureur Mortazavi«  et qui avait souvent prononcé en  public des mentions élogieuses « de  ses bonnes actions faites à Kahrizak ».

Malgré  les diverses pressions du régime pour les faire taire. Les familles des trois  victimes  décédées dans le centre de détention de Kahrizak, qui  avaient déposées des plaintes  contre Heydarifard, l’adjoint de  Mortazavi et Hassan Haddad,  n’ont jamais  cessées de rappeler à l’opinion publique Iraniennes ce qui s’était passé dans cette prison.  Il est à noter que les dossiers d’accusations des familles de ces trois prisonniers assassinés,  ont très peu avancées depuis 3 ans le et que le régime à tout fait  pour ralentir les procédures. Bien que  Mortazavi ait été  démis  de son poste de procureur de Téhéran, du fait de  son implication dans l’affaire de la prison de Kahrizak  , il reste un proche allié d’Ahmadinejad, qui malgré cela l’a rapidement nommé ensuite,  à la tête d’un groupe de travail ministériel  » de lutte contre la contrebande ». Et  plus récemment à la tête de  la gestion des caisses de sécurité sociale Iraniennes.

Le procureur Mortazavi est accusé d’avoir fait transférer des détenus à Kahrizak, tout en sachant  très bien qu’ils y seraient soumis à des abus des viols et des tortures. Il est également accusé d’avoir tenté de dissimuler la véritable cause de la mort des  trois jeunes prisonniers  Mohsen Ruholamini, Mohammad Kamrani et Amir Javadifar en prétendant  qu’ils étaient  décédés  dans cette prison en ayant « attrapés  des  méningites ».

Pour le reste c’est une affaire de voies de fait sur la voie publique qui semble avoir fait « tomber » Ali Akbar Heydarifard  l’ex adjoint  de Mortazavi  il aurait  été impliqué dans une altercation récente , survenue dans une station d’essence à Ispahan.

Alors qu’il y avait une longue file d’attente Ali Akbar Heydarifard a sorti son arme et menacés les clients puis a tiré des coups de feu en l’air pour passer avant tous le monde. Les clients scandalisés  ce sont ausitot  plaint et ont appellé la police qui l’a arrêté et libéré peu de temps  après avoir vérifié son identité.

-Ce scandale  de l’affaire de la station service  a  fait tellement de bruit auprès de l’opinion publique Iranienne,  que tous les médias officiels du régime  d’habitude peu enclins à accuser des agents du régime impliqués dans des abus de pouvoir , ont relatés pour une fois les faits.

– C’est ce qui semblent -t’il  à conduit les hautes autorités judiciaires et le procureur général de la « république islamique » a rajouter cette plainte de  voies de fait sur la voie publique dans le dossier déjà lourdement chargé d’ Heydarifard qui depuis est détenu dans la prison d’Evin.

Notes Soliranparis:

-Nous ne voyons pas la une « rémission » soudaine  du régime Iranien sur ses crimes  commis lors des soulèvement populaires du 12 Juin 2009, mais une nouvelle illustration des guerres internes au sein de la dictature, qui opposent les courtisans des clans Khamenei- Larijani à ceux encore fidèles à Ahmadinejad, nous n’avons aucuns doute sur le fait que le séjour d’ Ali Akbar Heydarifard à la prison d’Evin  ne durera pas des années, contrairement au centaines de prisonnier-es politiques qui y sont enfermés et dont certains rappelons  risquent aussi la peine de mort.

Ahmad Reza Radan le boucher de la prison de Karhizak et actuel numéro deux de la police anti émeutes Iranienne

-Rappelons aussi qu’Ahmad Reza Radan qui a été nommé ensuite  numéro deux de la police  anti émeutes Iranienne fut à l’époque des soulèvements populaires du 12 Juin 2009, le directeur du centre de détention de Kahrizak et que de nombreux témoignages d’anciens prisonnier libérés plus tard de cette prison, nous ont appris que celui ci avait participé directement et personnellement  à des violences et des tortures commis contre ceux ci.

Voir aussi sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/official-involved-kahrizak-case-arrested

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s