Iran nouvelle vague d’exécutions sommaires cette semaine du lundi 16 Avril 2012

Iran nouvelle vague d’exécutions sommaires cette semaine du lundi 16 Avril 2012.


Les exécutions systématiques de supposés trafiquants de drogue continuent en Iran : huit prisonniers exécutés dans le sud de l’Iran et dix prisonniers doivent être exécutés dans le nord ouest de l’Iran.

Nouvelles parvenues ce 17 Avril 2012 via le site Iran Human Rights et que nous relayons ici: Le 16 avril 2012 : d’après une agence de presse gouvernementale iranienne pendant cette journée, huit prisonniers ont été pendus dans l’enceinte de la prison d’Adelabad à Shiraz (au sud de l’Iran).

D’après le site officiel de la justice iranienne, les huit prisonniers avaient tous été condamnés pour des délits liés à la drogue. Selon plusieurs dépêches, les exécutions ont eu lieu hier, dimanche 15 avril.

Les identités des prisonniers n’ont pas été révélées.

Selon une autre dépêche de l’agence de presse gouvernementale iranienne Fars, dix prisonniers condamnés pour des délits liés à la drogue doivent être exécutés dans la province d’Ardebil au nord ouest du pays. La dépêche, qui cite le procureur d’Ardebil, Gholamali Rezaei, a déclaré : « 85 (supposés) trafiquants de drogue ont été condamnés à mort l’année dernière (du 20 mars 2011 au 20 mars 2012) dans la province d’Ardebil ». Il a ajouté : « Certains de ces 85 prisonniers ont été exécutés l’année dernière, et les autres seront exécutés cette année ».

D’après des sources officielles en Iran, 3 prisonniers, dont les identités n’ont pas été révélées, ont été exécutés en 2011 dans la province d’Ardebil.

-Mahmood Amiry-Moghaddam, porte-parole d’Iran Human Rights, a condamné sans réserve ces exécutions et demande à la communauté internationale de réagir aux exécutions systématiques du régime sous couvert de lutter contre le trafic de drogue. Il a déclaré : « Malheureusement, la communauté internationale ne réagit pas suffisamment aux exécutions de supposés trafiquants de drogue ». Amiry-Moghaddam a ajouté : « Nous savons que nombreuses sont parmi les personnes exécutées pour trafic de drogue font partie des personnes les plus faibles de la société iranienne et sont des cibles faciles pour la machine à tuer des autorités iraniennes qui ne sert qu’à entretenir la terreur dans la population ».

D’après le rapport annuel d’IHR sur la peine de mort en Iran en 2011,*1 plus de 80% des personnes exécutées en Iran avaient été jugés pour des délits liés à la drogue, alors qu’officiellement l’identité de seulement 9% des personnes exécutées a été communiquée

Voir aussi sur:
http://iranhr.net/spip.php?article2471
Notes voir sur:
*1 Rapport annuel sur la peine de mort en Iran, au moins 676 executions en 2011.
http://iranhr.net/spip.php?article2440
Ce rapport est téléchargeable ici:
http://iranhr.net/IMG/pdf/Binder2.pdf
Pour vos questions et vos  commentaires vous pouvez écrire ici
mail@iranhr.net


Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s