800 ouvriers métallurgistes Iraniens protestent contre leurs retards de salaires, protestations sociales également à la Shabad automobile factory

800  ouvriers métallurgistes Iraniens protestent contre leurs retards de salaires, protestations sociales également à la Shabad automobile factory.

Nouveaux exemple des prétendus « miracle économiques » tant vantés par nos désinformateurs « anti impérialistes » et Ahmadinejadolâtres français habituels comme le catho-intégriste de « gauche » et « chercheur universitaire » belge Pierre Piccinin ou le pseudo « altermondialiste de gauche » Georges Stanechy qui ont par ailleurs en bons collabos d’Ahmadinejad et Khamenei, toutes leurs entrées sur des officines médiatiques de propagande du régime comme l’Irib, press-tv.ir ou l’Irna.

4 Avril 2012 via le site Iranien Radio Zamaneh– Un groupe de 800 travailleurs des Industries métallurgistes Iraniennes,  se sont rassemblés devant le bureau du président pour protester contre les violations de leurs droits sociaux.

Le site de propagande et agence semi officielle l’ILNA a cité l’un des travailleur, qui  à déclaré  que  leurs salaires et divers de leurs avantage sociaux n’avaient pas été payés ces quatre derniers mois. Et que la nouvelle direction devait à chaque travailleur de l’entreprise, quatre millions de  Toumans d’impayés divers.

Le rapport indique également que des licenciements qui ont eus lieux à la Metal Industries of Iran   ont ramené  les chiffres du personnel de 1.200 à 800 travailleurs. Et que l’actuelle gestion  des « ressources humaines » a engrangée des retards de salaires énormes dans la dernière année, de sorte que ceux ci atteignent maintenant jusqu’a des 8 mois de retards de payes pour nombre des travailleurs de cette entreprise.

Les travailleurs indiquent également que beaucoup d’entre eux sont employés sur une base contractuelle temporaire et qu’ils sont privés de toutes leurs prestations sociales nécessaires.

-Par ailleurs nous avons aussi appris des nouvelles sur cet autre mouvement social Iranien qui atteint les ouvriers de l’usine de fabrication automobile Shabad.

-La semaine dernière les travailleurs licenciés de fabrication de voitures Shahab se sont rassemblés devant le bureau du ministère du Travail pour protester contre leurs pertes d’emplois. Les travailleurs ont dit les licenciements, avaient frappé des employés qui avaient pourtant de huit à 22 ans d’expérience de travail au sein de cette entreprise.

Des rapports sur le travail publiés par des militants syndicalistes de l’entreprise , nous ont appris  que l’usine Shabad avait déja licenciés 30 pour cent de ses travailleurs depuis le début de Norooz  (le nouvel An iranien Ndlr), qui a commencé le 20 Mars 2012 dernier.

Cestravailleurs mis à pied par la Société de Production automobile Shahab, avaient aussitôt protestés contre leurs licenciements, en manifestant devant le siège du ministère iranien de l’Emploi et de la sécurité sociale, appelant à une intervention en leur nom.

Le site de propagande et agence semi officielle l’ILNA rapporte qu’a la suite à des protestations mercredi dernier devant le bureau du Président, les travailleurs ont déclaré celles ci avaient étés infructueuses, en réponse ils se sont réunis  le matin suivant devant le ministère du Travail, notant que « guide suprême » avait pourtant qualifié cette année comme celle du  » soutien pour les travailleurs et de  la production nationale et du capital  iranien ».

Le site de l’ILNA a cité le représentant des travailleurs disant: « Les licenciement des travailleurs  en ce début de la nouvelle année, en raison du fait que la devise de cette année, qui à été déclarée comme une année de soutien national au monde du travail et de la production, a été un choc pour les travailleurs de l’entreprise ».

Dans son discours de Norooz (le nouvel An, Iranien Ndlr) l’ayatollah Khamenei  avait pourtant promis de  faire de cette année celle de  » l’année du soutien au capital et à la  production nationale mais aussi celle du soutien aux travailleurs Iraniens » ajoutant que la résolution des problèmes de la production intérieure serait l’une des « clés essentielles pour surmonter les obstacles créés par les ennemis du pays ».

-Les salariés de l’entreprise lui ont répondus en publiant une déclaration disant : « Nous appelons le gouvernement, les membres du Parlement et d’autres hauts fonctionnaires à prendre des mesures immédiates pour aider nos travailleurs à retrouver leurs emplois et leurs payer tous leurs arriérés de salaires ».

-Les travailleurs iraniens sont de plus en plus confrontés à des temps difficiles, ces dernières années la hausse des licenciements et le non-paiement des salaires ce sont multipliées, de manières cruelles et brutales à travers tout le pays. Selon de nombreux militants syndicalistes Iraniens, des pans entiers des  secteurs industriels et des outils de productions Iraniens sont dans l’incapacité totale à rivaliser avec les importations asiatiques à bas prix. Qui inondent le marché intérieur du pays.

Voir aussi sur Radio Zamaneh:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/worker-protest-against-unpaid-wages
Et sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/laid-workers-protest-labour-ministry

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s