Le militant étudiant Javad Abouali emprisonné pour activisme contre le régime

Le militant étudiant Javad Abouali emprisonné pour activisme contre le régime.

 –Nouvelles parvenues d’Iran ce 15 Mars 2012 via le site Iranien du Comitee Of Human Rights Reporters – Un militant étudiant emprisonné pour  « activités de propagande contre l’État » de propagation »  Le 15 Octobre 2011  Javad Abouali  avait commencé sa peine de prison d’un an dans la ville de Behbahan.

Le bureau et les agent du Ministère  de renseignements  de la ville de Behbahan avaient arrêtés Javad  Abouali ,  un activiste politique et social et militant du mouvement étudiant  Iranien en Septembre 2010. Il a été maintenu pendant des mois  en cellule d’isolement, sans  avoir de contacts avec le monde extérieur et sans pouvoir prendre des nouvelles de sa famille.

La deuxième direction du  » tribunal révolutionnaire » de la ville de  Mahshahr   avait condamné Javad  à 12 mois de prison sur des accusations de « propagande et activisme contre l’État » et  « insulte au Guide suprême ». La peine a été confirmée à la 13eme direction générale  de la cour d’appel de la  province du Khuzestan.

La riche  province pétrolière du Khuzestan ou vit  une grande minorité Arabophone , est considérée par le régime comme l’une des  provinces  » parmi les plus séditieuses » avec le Kurdistan et l’Azerbaïdjan Iranien, Les populations Arabophones de la région étant parmi celles les plus ostracisées et les plus discriminées en Iran  , des  protestations et des manifestations éclatent souvent dans cette province  qui sont à chaque fois violement réprimées.

Selon  des rapports publié par Amesty International « les tensions sont de plus en plus vives au sein de la population arabophones d’Iran, de la province du Khuzestân et le régime de Téhéran « . Ces tensions  font que depuis avril 2005 environ, des  manifestations  fréquentes de colère éclatent dans cette province, au cour de ces protestations de nombreuses personnes ont étés arrêtées,  tuées  et torturées en prison et des centaines d’autres blessées.  Cette situation de révolte est  née a la suite d’une lettre et d’un déclaration d’un proche conseiller  du dictateur Ahmadinejad , qui préconisait des mesures brutales, telles que   le déplacement  et la quasi  déportation des populations arabes Iraniennes , mais aussi le remplacement  systématique des noms d’origines  arabes des villes et des rues de la province du Khuzestân par des noms persans.

Voir aussi sur:
http://www.iranian.com/main/2012/mar/javad-abouali-prisoner-day
Voir aussi en persan sur le site Iranien  Comitee Of Human Rights Reporters.
http://ww.chrr.biz/spip.php?article16343
Vous pouvez contacter le site sur
chrr.iran@gmail.com

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s