Nouvelle vague d’exécutions sommaires a Zahedan, Qazvin et Mashad

Nouvelle vague d’exécutions sommaires a Zahedan, Qazvin et Mashad.

Nouvelles qui nous sont parvenues d’iran ce 13 Mars 2012 via les sites Iraniens Freedom Messenger et Iran Human Rights -Le régime iranien a pendu 8 prisonniers à Zahedan,  une ville située au sud-ouest de l’Iran, le matin du  samedi  10 Mars 2012, rapporte l’agence HRA news  un site iranien de militants et défenseurs des droits humains. Deux des prisonnier-es étaient des femmes. Les rapports disent aussi  que deux des hommes exécutés étaient des ressortissants afghans.

-Les victimes ont été transférées   des cellulles d’isolement de la prison le lendemain matin  du vendredi 9 Mars 2012  juste un peu avant que leurs  exécution  ne soient appliqués. Tous ces prisonnier-es n’ont pas  étés encore  identifié-es par les organisations Iraniennes de défense des droits humains . Et les autorités responsables de la prison n’ont fait aucun communiqué officiel, mais  tout nous indique que  cet 8 prisonnier-es étaient accusé-es de prétendus  « trafics de drogue » par les juges de la dictature.

– Le régime  et ses bourreaux vont jusqu’a jusqu’a racketter les familles de ces prisonniér-es exécuté-es sous prétexte de « frais de justice ».
-Le site HRA news à déclaré que les familles des victimes ont dû payer un montant d’argent considérable pour récupérer les corps de leurs enfant victimes de ces exécutions sommaires,   sous des charges telles que des « honoraires de frais de cordes «  d’un montant  de  500.000 rials (USD 40,84), de  » frais de médecins  légistes «  d’un montant de » 400.000 rials (USD 32,67), et de « certificats de décès » d’un montant de 300.000 rials (USD 24.50).

-Par ailleurs le site Iran Human Rights nous apprend que,le 14 mars 2012 : trois prisonniers ont été pendus hier matin dans l’enceinte de la prison de Qazvin à l’ouest de Téhéran.

D’après le site officiel de la justice à Qavzin, les prisonniers ont été identifiés comme : 1 – Reza P. (39 ans) condamné pour possession de 3 kilos d’héroïne et de 7,8 grammes de « shisheh » (substance narcotique synthétique), 2 – Mansor A. (45 ans) fils de Hossein condamné pour possession et transport de 734,4 kilos d’opium, possession d’armes et de larges quantités d’autres drogues, et 3 – Latifollah B. (50 ans) fils de Shahbaz, condamné pour possession de 354 grammes d’héroïne, achat de 1,25 kilo d’héroïne et pour avoir vendu 50 grammes d’héroïne.

Les prisonniers avaient été condamnés à mort par la deuxième cour du tribunal révolutionnaire de Qazvin. Les exécutions ont eu lieu mardi matin, le 12 mars, dans l’enceinte de la prison centrale de Qazvin.

Deux autres prisonniersont été pendus en public hier à Mashhad.

-D’après des informations officielles et officieuses, au moins 18 personnes ont été pendues en Iran durant ces 7 derniers jours

Iran Human Rights, le 13 mars : tôt ce matin du 13 ars, deux prisonniers ont été pendus en public dans la ville de Mashhad, au nord est de l’Iran.

D’après les agences de presse iraniennes, les hommes avaient été jugés et condamnés pour leur participation à 13 viols. Ils avaient été arrêtés il y a moins de trois mois. Les pendaisons publiques ont eu lieu sur la place de Ferdowsi à Mashhad à 6h30, heure locale.

Les prisonniers ont été identifiés comme : Akram Nourouz Zahi, connu sous le nom de « Yasein », et Mojtaba Afshar, connu sous le nom de « Saddam ». D’après l’agence de presse gouvernementale Fars, l’un des prisonniers était un citoyen afghan.

D’après le rapport annuel d’Iran Human Rights sur la peine de mort, il y a eu une augmentation importante du nombre des exécutions publiques en 2011 en Iran. 65 personnes ont été pendues en public, soit trois fois plus qu’en 2010 (19 pendaisons publiques) et sept fois plus élevé qu’en 2009 (9 exécutions publiques).

-Il semble que cette tendance se confirme en 2012, car à la date d’aujourd’hui, au moins 15 personnes ont été pendues en public.

Les exécutions publiques aujourd’hui ont eu lieu un jour après la présentation du rapport du rapporteur spécial des Nations Unies, Ahmad Shaheed, sur la situation des droits de l’homme devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève. Shaheed a critiqué l’augmentation alarmante du nombre d’exécutions et a demandé au gouvernement iranien « d’envisager sérieusement un moratoire sur la peine de mort pour tout les crimes » et « d’autoriser une représentation juridique pour les accusés à toutes les étapes des enquêtes ».

Voir aussi sur Freedom Messenger.
http://www.freedomessenger.com/archives/47790
Sur le site Iran Human Right.
http://iranhr.net/spip.php?article2447
http://iranhr.net/spip.php?rubrique15

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nouvelle vague d’exécutions sommaires a Zahedan, Qazvin et Mashad

    • soliranparis dit :

      Ce qui n’empêche toujours pas nos désinformateurs habituels comme georges Stanechy de se pâmer devant les « réussites » du régime Iranien.

      stanechy.over-blog.com/article-iran-point-d-inflexion-d-une-hegemonie-98807893.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s