Campagne Internationale pour sauver le professeur Iranien Abdolreza Ghanbari de la peine de mort

Campagne Internationale pour sauver le professeur Iranien Abdolreza Ghanbari de la peine de mort

Abdolreza Ghanbari

Message et campagne de Solidarité lancée par le site Labour Stats que nous relayons ici.

-Iran. Renoncez à l’exécution d’Abdolreza Ghanbari !

-En partenariat avec l’Internationale de l’Education, la plus grande fédération mondiale de syndicats, représentant une trentaine de millions d’employés de l’éducation dans environ quatre cents organisations dans cent soixante-dix pays et territoires, à travers le monde.

-Abdolreza Ghanbari, un conférencier de 44 ans de l’Université Payam Noure, a été arrêté à son domicile de Pakdasht le 4 Janvier 2010. Il a été accusé de Moharebeh (inimitié envers Dieu) pour avoir reçu des courriels non sollicités d’un groupe armé d’opposition auquel il n’appartient pas. Pendant sa détention à l’infâme prison d’Evin, professeur Ghanbari a été interrogé pendant 25 jours de suite et obligé d’avouer sous la contrainte à des accusations non prouvées.

Nasrin Sotoudeh était son avocat jusqu’au moment où il à été lui-même condamné à une peine de six ans à la prison d’Evin pour « propagande contre le régime » et « actes contre la sécurité nationale ». En 2007, le professeur Ghanbari avait déjà été détenu pendant 120 jours, interdit d’enseigner durant six mois et muté de Sari à Pakdasht. Le Professeur Ghanbari n’a pas de connexions politiques connues. Il participait à des activités syndicales des enseignants jusqu’à la dissolution de son syndicat ITTA en 2007. La peine de mort du professeur Ghanbari a été confirmée par la Cour d’appel de Téhéran, Branche 36 en Avril 2010.

-Depuis, il est en attente dans le couloir de la mort. Une demande de pardon a été rejetée le 28 février par la Commission de la Justice de Téhéran. Cela signifie que les autorités peuvent procéder à son exécution. L’Internationale de l’Education appelle les autorités iraniennes à suspendre l’exécution du Professeur Abdolreza Ghanbari et de révoquer la sentence de mort ; d’abandonner toutes les accusations portées contre tous les syndicalistes détenus et les libérer immédiatement ; de se conformer aux normes internationales du travail et de respecter les droits des travailleurs iraniens à la liberté d’association, de réunion et d’expression.

Voir aussi sur:
Pour plus de renseignement et signer la pétition de Soutien voir sur
http://www.labourstart.org/cgi-bin/solidarityforever/show_campaign.cgi?c=1300
http://www.labourstart.org/
Et sur:
http://www.ei-ie.org/fr/news/homepage/home
https://soliranparis.wordpress.com/2012/03/01/la-demande-de-pardon-dabdolreza-ghanbari-un-prisonnier-politique-condamne-a-mort-a-ete-rejetee

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s