Nouvelles vagues d’arrestations massives dans les villes de Sanandaj et de Mashad

Nouvelles vagues d’arrestations massives dans les villes de Sanandaj et de Mashad.

A l’approche des élections législative Iraniennes qui auront lieues début mars 2012 , alors que les appels aux boycott généralisé  de celles ci, sont diffusées massivement un peu partout dans les grandes villes et les petites villes de province*1  les vagues d’arrestations « préventives », les descentes musclées , les perquisitions violentes  d’agents du ministère des renseignement et de « gardiens de  la révolution » de  L’IRGC ou GRI  se multiplient  dans tout le pays.

-Nouvelles parvenues d’Iran ce 22 Février 2012 via les sites de RadioZamaneh et Freedom Messenger -Dans les deux derniers jours, les villes de Sanandaj (située dans le Kurdistan Iranien Ndlr) et de  Mashhad (une ville située au nord du pays non loin de la frontière du Turkménistan Ndlr) ont vues des arrestations massives impliquant un total de 220 personnes qui se sont faites embarquées.

Des rapports publiés sur le site de l’agence Kurde Kordpa news indiquent que les agents du  ministère des renseignements ont arrêtés 35 personnes à Sanandaj, qui s’étaient rassemblées dans une maison de Hassanabad, une banlieue de Sanandaj. Les identités des détenus n’ont pas encore été annoncées officiellement, et les accusations portées contre eux restent pour le moment inconnues.

Peu de temps, après  l’agence de nouvelles Kurde Mokerian a signalé que la semaine dernière plus de 20 membres du Club d’escalade en montagne Chelchameh ont été arrêtés par les forces répressives de Sanandaj alors qu’ils rentraient d’une excursion faite dans la région, les raisons officielles de ces détentions sont elles aussi encore inconnues

Le 21 Février 2012, l’agence médiatique de propagande du régime Fars news a rapporté que le chef des forces répressives de la ville de Mashhad a annoncé l’arrestation de 185 personnes dans le cadre d’un vaste plan « visant à promouvoir la sécurité à travers la ville » et que celui ci était du en parti a des descentes et à des  » investigations et des perquisitions préventives poussées «  fruits d’un « vaste plan d’infiltrations policières »  En réponse chef des forces répressives  de sécurité de l’Iran, Esmail Ahmadi Moghaddam *2, a déclaré  lui aussi ce 21 Février 2012sur le même média, que l’année écoulée avait été la « plus sûre année de l’histoire de l’Iran ».

Esmail Ahmadi Moghaddam  le chef des forces répressives et de la police anti émeutes de la dictature

-Ces déclarations font suite à une augmentation marquée ces derniers mois d’articles des médias du régime Iranien qui agite sans cesse « l’augmentation des viols et des assassinats dans le pays « . Et  qui font que  responsables gouvernementaux ont appelés  la magistrature à prendre des « mesures plus sévères dans le traitement des criminels ». Ces « criminels » incluent bien sur aussi tous les prisonniers politiques d’opinions et de consciences, que les clans ultra conservateurs du parlement Iranien ou Majlis appellent des « séditieux et des Mohareb (ennemis de dieu) agissants contre la sécurité nationale, en liens avec des agents  à la solde de l’étranger ».

 Voir aussi sur
http://www.freedomessenger.com/archives/47135
Notes :
*1 voir aussi les derniers rapports en anglais publiés  sur Enduring America.
http://www.enduringamerica.com/home/2012/2/23/the-latest-from-iran-23-february-dont-panic.html
http://www.enduringamerica.com/home/2012/2/24/the-latest-from-iran-24-february-here-a-deviant-current-ther.html
*2 c’est également le beau frére d’Ahmadinejad qui est connu pour sa brutalité et ses violentes déclarations haineuses contre les manifestants de Juin 2009 voir sur Iran Crime Watch:
http://www.irancrimewatch.com/index_en.php?person_id=51
Esmail Ahmadi Moghadam, – est le Commandeur en chef des « Forces de l’Ordre » de la police anti-émeute et le beau frère de M. Ahmadinejad .  il fut aussi général de brigade des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRIEsmail Ahmadi Moghadam est né en 1961. Il est le commandant du  6e corps de la police et a été  nommé été nommé en Juillet 2005 commandant de la force de police anti émeutes  par le « guide suprême «  Ali Khamenei. Après l’élection d’Ahmadinejad en Juin 2005.
-A cette époque, sa nomination avait été considérée  comme un soutien officiel et personnel de Khamenei pour Ahmadinejad  parce qu’Esmail Ahmadi Moghadam,  était considéré comme un fervent partisan d’Ahmadinejad  au sein des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRI. Depuis il reste prudent et plutôt discret et officiellement ne se mêle que très rarement aux guerres internes et intestines qui existent au sein de la dictature.

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s