De nouvelles violences et de nouveaux cas d’abus sexuels contre des détenus signalés a la prison de Gohardasht

De nouvelles violences et de nouveaux cas d’abus sexuels contre des détenus signalés a la prison de Gohardasht.

Nouveaux  témoignages sur les atrocités quotidiennes , qui se passent dans la sinistre prison de Gohardasht qui est réputée comme une des plus dures et les plus insalubres d’Iran, Rappelons que les violences contre les prisonniers commises par les matons y sont monnaie courante et ne sont pas sans rappeler celles qui eurent lieues contre des manifestants anti  gouvernementaux en Juin 2009, dans la prison de Karhizak, qui fut fermée officiellement « pour une épidémie de méningite qui touchait autant les prisonniers que les gardiens » (Dixit les médias du régime Ndlr). Après que l’énorme scandale de celles ci furent relevées, par les témoignages d’un jeune médecin de cette tôle (qui est mort par « empoisonnement » peu après dans des circonstances mystérieuses) et celui de journalistes Iraniens courageux qui sont depuis pour certains emprisonnés pour en avoir simplement parlé.

Nouvelles qui nous sont parvenues d’Iran ce 23-24 Janvier 2012 via les sites Freedom Messenger et Human Rights and Democracy Activists in Iran: Selon des rapports publiés par le site Hrdai de nouveaux cas de torture physique et des abus sexuel contre des prisonniers, ont étés de nouveau  signalés dans des cellules du bloc1 de la prison de Gohardasht  qui est située prés de la ville Karaj.

Lundi16 Janvier 2012 un prisonnier identifié comme Mohsen Marzban, qui avait été transféré  des cellules du  bloc 1 vers les cellules du bloc 6, avait protesté contre le traitement violent des prisonniers par les agents prisonnier dans les cellules d’isolements. Des agents pénitentiaires, l’ont ensuite sorti de sa cellule, lui ont, attaché les mains et les pieds et l’ont violemment passé à tabac et torturé à coup de matraques, de coups de pied et de coups de poing dans le visage devant les autres détenus horrifiés. Peu de temps après les matons s’en sont pris à d’autres prisonniers identifiés et nommés comme  Javad Zare, Mehrdad Karimi, Sharbat Khosravi et Morad Ketabi qui avaient étés transférés des cellules du bloc 3 vers les cellules du  bloc 1.Qui ont également été violemment tabassés puis torturés de la même façon.

Ces gardiens de prison ne ce sont pas satisfaits simplement de leurs tortures physiques habituelles ils ont aussi forcés les prisonniers à enlever leurs vêtements et ont sexuellement abusé d’eux avec des matraque en face des autres prisonniers. C’est la première fois que cette méthode de dégradation et d’abus sexuels était réalisée en public en face d’autres prisonniers à Gohardasht. D’autres témoignage avaient déjà signalés que des violences et des abus sexuels  du même ordre avaient déjà étés commis dans la prison voisine de Qezel Hesar elle aussi situé dans la région de la ville de Karaj.

Ces violences et ces tortures ont étés menées sous les ordres d’Ali Khadem qui est le chef adjoint de la prison de Gohardasht  qui été accompagné par un certain nombre d’autre gardiens de  cette prison, selon d’autres témoignages Ali Khadem  est un habitué régulier de ces pratiques ignobles et il n’a jamais hésité personnellement à se joindre aux autres matons quand il s’agit de commettre ces horreurs.

Cet Ali Khadem qui était auparavant chef de l’unité du renseignement de la prison de Gohardasht, fut rétrogradé après avoir violé avec d’autres gardiens des femmes détenues, qui sont tombées enceintes suite à ces viols. Peu de temps après un nommé Mohammad Mardani a été nommé comme directeur à la tête de la prison de Gohardasht,  celui ci a nommé Khadem  comme « député chef » de la prison. Ali Khadem est donc  malgré tout la resté en place depuis plusieurs années malgré de nombreux témoignages d’autres prisonniers, qui indiquent qu’il a assassiné d’autre détenus  sous la torture. Il est également désigné par de nombreux autres rapports publiés sur la prison de Gohardasht comme  responsable de la contrebande de stupéfiants dans la prison,  ce qui lui a permis de s’enrichir sur le dos des détenus.

Voir aussi sur:

http://www.freedomessenger.com/archives/45912
D’autres témoignages accablants contre les matons de la tôle de Gohardasht peuvent êtres lus sur cette page
http://daughtersofthelight-briefs.blogspot.com/2010/12/iran-weekly-hr-report-3-dec-prison-and.html
Voir aussi sur le blog Iranien. de Reporters And Human Rights Activists Of Iran:
http://gerknevis.blogspot.com/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s