Saeed Malekpour le jeune bloggeur Iranien condamné à mort a vu son procès en appel rejeté par la cour suprême Iranienne

Saeed Malekpour le jeune bloggeur Iranien condamné à mort a vu son procès en appel rejeté par la cour suprême Iranienne.

Nouvelles qui nous parviennent d’Iran et du Canada ce 19 Janvier 2012  via le site Iranien Freedom Messenger. Il y a actuelement en Iran 3 bloggeurs menacés d’exécutions par la dictature de Khamenei et Ahmadinejad parce qu’il ont émis des critiques du régime des Mollahs. Leurs noms sont  Saeed Malekpour, Vahid Asghrari et Mohamad Reza Pour Shajari.

-Nous invitons nos lecteurs et lectrices a relayer le plus largement possible cette triste nouvelle et nous lançons un appel à tous-tes les militant-es de France qui se battent contre l’Infamie qu’est la peine de mort en Iran comme dans le reste du monde, a contacter les organisations et les sites Iraniens défenseurs des droits de l’homme pour lancer une vaste campagne pour exiger leurs libérations.

-L’Espoir des amis et soutiens Saeed Malekpour de la ville de Richmond Hill au canada, à tourné au découragement quand ils ont appris que Saeed,  avait perdu son dernier appel contre sa condamnation à mort en Iran. Suite à une demande de révision de son procès qu’il avait faite auprès de la cour suprême et des hautes  instances judiciaires Iranienne.

Saeed Malekpour est en danger imminent d’exécution.

« La branche de la Cour suprême responsable de (son) cas, a annoncé à l’un de ses avocats que le tribunal a pris la décision, de voir  la peine de mort prononcée contre lui réalisée », a expliqué  Maryam Nayeb Yazdi, une militante défenseuse des droits humains.basée à Toronto

-Saeed Malekpour,  état un résident Iranien de 35 ans permanent du Canada, qui était en attente d’obtenir  la citoyenneté quand il a été arrêté.

-« Le Canada condamne la décision rapporté l’Iran à exécuter M. Malekpour », a déclaré un communiqué publié mardi par le bureau de ministre des Affaires étrangères, John Baird.

-Malheureusement, son cas est loin d’être le seul exemple du mépris total de l’Iran pour la vie humaine. Le régime de Téhéran ignore fréquemment des principes tels que l’application régulière du droit de ses citoyens dans le  pays, et les obligations internationales relatives aux questions des droits de l’homme en général.

-Saeed Malekpour  est un jeune ingénieur et designer web qui faisait ses études et vivait au canada, qui rendaitété visite à son père gravement malade à Téhéran,  il a été arrêté suite à cette visite au pays en 2008 puis accusé d’avoir « insulté et profané l’Islam. « Et prétend l’Iran d’avoir créé un site a été utilisé pour poster « des images pornographique destinées à corrompre la jeunesse Iranienne ».

Les observateurs des droits humains estiment que l’affaire de  Saeed Malekpour,  ainsi que celles d’un certain nombre d’autre  personnes détenues sur des accusations liées à des  » crimes sur  Internet « , font qu’elles ont étés piégées par un système de justice alambiqué qui est manipulé par les guerres internes des factions politiques rivales du pouvoir en Iran.

Deux autres bloggeurs  Iraniens Vahid Asghari  Mohamad Reza Pour Shajari *1 et sont également en attente d’exécution sur  des « crimes liés à Internet « _ Téhéran prend de plus en plus des mesures draconiennes, pour tenter réduire au silence les dissidents soupçonnés de vouloir lancer des campagnes de Boycott des prochaines élections législatives Iraniennes, qui auront lieues en Mars 2012.

-Un autre citoyen Irano-canadien, Hossein Derakhshan, connu sous le nom de Blogfather pour son rôle dans l’introduction de blogs en Iran, purge actuellement une peine de 20 ans de prison pour des accusations similaires. Hamid Ghassemi-Shall un autre citoyen Irano- canadien  à lui aussi été également condamné à mort pour espionnage. Pour des propos jugés « offensants » pour le régime.

-Saeed Malekpour a écrit une lettre de la prison d’Evin, où il a décrit comment ses interrogatoires se faisaient sous la torture et comment ils l’avaient forcé à faire des aveux, il  a passé 19 mois en isolement. Des sources Iraniennes ont  à plusieurs reprises, qu’il a été choisi par les juges du régime, pour  que le traitement de son affaire soit particulièrement sévère. Et qu’il « serve d’exemple »-Dans sa lettre, Saeed  indiquait que plusieurs fois il avait reçus « des coups de poings violents sur son visage accompagnés ensuite de coups de matraques et de câbles électriques »

-Alors que sa condamnation à mort d’origine avait été  annulée par la Cour suprême Iranienne l’été dernier. Peu de temps après sous la pression politique des clans ultraconservateurs – l’organisation de la cour  suprême a annoncé que son verdict n’avait pas été concluant et que le cas devrait être examiné et étudié. Elle a remis ensuite l’affaire de Saeed  devant le premier tribunal qui l’avait initialement condamné à mort , qui a confirmé sa peine, sans réexamens préalables de son dossier au cour d’une parodie de procès.

-Ses avocats qui avaient fait appel à nouveau à la Cour suprême, ont donc vu leurs demandes êtres rejetées lundi16 Janvier dernier.

« Les avocats de Saeed n’ont pas encore reçus le jugement par écrit, mais ils se sont vus confirmer la peine de mort verbalement par le juge. Seuls des efforts unis de la communauté internationale pourraient aider à sauver sa vie de Saeed. » a déclaré Maryam Nayeb Yazdi, la militante défenseuse des droits humains basée à Toronto qui suit son affaire depuis l’étranger

-Un rapport de 2011 publié par Amnesty  International  indique que le système de la cour suprême Iranienne qui avait à l’origine la réputation d’être « pondérée  » dans ses jugements contre les personnes accusées et suspectes de « crimes politiques », montre que depuis ces trois dernières années  cette cour a de plus en plus cédée aux pressions politiques des sphères les plus réactionnaires du pouvoir politique Iranien , il en résulte une augmentation de procès politiques inéquitables et grossièrement manipulés,  dans lesquels les accusé-es, ont souvent à faire face à des accusations formulées en termes vagues, alors que les accusations portées contre ces personnes  ne constituent pas des « infractions pénales reconnues » au regard des lois et de la justice Iraniennes

« Souvent  ces personnes ont été condamnées en l’absence d’avocats de la défense sur la base d « d’aveux  » ou autres informations qui auraient été obtenus sous la torture, lors de mises détention provisoire arbitraire »; concluait ce rapport.

Les militants et défenseurs des droits de l’homme Iraniens et étrangers,  sont particulièrement inquiets pour la vie de Saeed , parce que son cas a été largement médiatisé en Iran. Ils craignent que son affaire ne soit utilisée une fois de plus  par le régime, comme « un exemple » afin de tenter  de réduire au silence tous ceux qui peuvent utiliser Internet pour propager la dissidence ou critiquer les codes moraux et religieux stricts de la « république Islamique » que la population et la jeunesse Iranienne en particulier trouvent de plus en plus archaïques, réactionnaires, sexistes et étouffants.

Ils sont également préoccupés par le nombre croissant de personnes exécutées en Iran,  dont le les chiffre et passé à quelque 600 exécutions dans l’année écoulée. Depuis la révolution islamique de 1979, ce régime n’a fait que recourir à des exécutions de masse périodiques afin de tenter de créer la peur chez ses « ennemis » présumés.

Simien Nematollahi, Mohammad Solimaninya, Mohammad Reza Pourshajari et Saeed Malekpour les Bloggeurs persecutés et réprimés par la dictature de Khamenei et Ahmadinejed

L’Histoire de Saeed Video:


Mise a jour en anglais datant du 16 Janvier 2012:

Status: Sentenced After Appeal
Prison: Evin
Notes:
Canadian resident – born in May 1975 – graduated from Sharif University of Technology with a metrology engineering degree-working as a website designer in Canada since 2005 04 Oct 2008: Arrested near Vanak during visit to Iran Beaten, jaw broken, tortured physically & mentally Family threatened 31 Mar 2010: Listed as Evin 240 inmate Charged with « waging war » (Moharebeh) 6 Dec 2010: Sentenced to death 7 Dec 2010: Moved to solitary confinement 04 Jun 2011: Supreme Court overturns execution ruling 27 Oct 2011: Anonymous source reported Saeed was sentenced to 7.5 years prison + execution
Voir aussi sur
http://t.co/Hx6lQ4Vh
16 Jan 2012: Execution sentence confirmed by Supreme Court
http://t.co/bTW1xbe9
Sentence: 7.5 years prison + execution
Location/Home Town: Ontario, Canada
Faith or Ethnicity:
Occupation or Activity: Other
Iran Prisoner List:
http://hyperactivist.info/ipr.html
Voir aussi sur:
http://www.freedomessenger.com/archives/45726
http://www.iranhumanrights.org/2011/10/panahi-malekpour-taji/
http://iranhr.blogspot.com/
-Les  sites pour soutenir Saeed Malekpour:
http://www.facebook.com/Free.Saeed.Malekpour
http://iranhr.blogspot.com/2012/01/prisoner-info-for-saeed-malekpour.html
http://peoplewithoutnation.wordpress.com/
-Petition de soutien:
http://peoplewithoutnation.wordpress.com/petition-to-the-house-of-commons-for-saeed-malekpour/
Notes:
*1 Voir sur:
Un blogueur pourrait encourir la peine de mort pour “insulte à l’Islam
http://fr.globalvoicesonline.org/2012/01/13/94352/
Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s