Deux prisonnier politique Kurdes iraniens Ali et Habib Afshari ont été condamnés à mort par le tribunal révolutionnaire de Mahabad.

Deux prisonnier politique Kurdes iraniens Ali et Habib Afshari ont été condamnés à mort par le « tribunal révolutionnaire » de Mahabad.

Selon des rapports  publiés  ce 18 Janvier 2012 sur le site de l’Agence Mokerian news, nous avons appris  que  Ali et Habib Afshari, qui ont été arrêtés l’an dernier et actuellement détenus dans la prison d’Oroumiyeh ( située dans l’Azerbaïdjan Iranien), ont  étés condamnés à la peine de mort , avec comme motifs d’accusations , celui d’êtres des « Moharebeh »  ou des « ennemis de dieu » en « inimité avec dieu »  en rapport avec « des activités de propagande et d’appartenance à un groupe dissident et illégal en Iran ».

Les rapports indiquent que ces deux prisonniers ont 20 jours pour faire appel de la décision du tribunal.
Dans les trois dernières années, au moins sept prisonniers politiques Kurdes ont été pendus par les autorités de la « République islamique » , nous savons également que 17 autres prisonniers politiques Kurdes Iraniens sont actuellement condamnés à mort en Iran  et attendent d’être sauvagement  assassinés par pendaison dans les couloirs de la mort du régime de Téhéran.

-En attendant, la Cour suprême iranienne a approuvée la condamnation à mort de Saeed Malekpour,  qui était accusé de  « propagande contre le régime par animation de sites Web obscènes, offense au  sacré et à la religion, insultes proférées contre le  guide suprême Khamenei et le président Ahamadinejad, liens vers les groupes dissidents chargé de diffuser la corruption sur terre ».

-Saeed Malekpour  est un  jeune étudiant Iranien qui résidait au Canada et qui avait été arrêté il y a trois ans de cela lors d’un voyage  en Iran ou il était revenu voir sa famille.

Au cours des deux dernières années, dans le sillage de la controverse des  dernières élections présidentielle Iranienne du 12 Juin  2009 fortement entachées de suspicions de fraude et dont  résultats sont constamment remis en cause par les militants des droits humains Iraniens.  Les mensonges des clans  Khamenei, Larijani  et Ahmadinejad  n’ont eus pour résultats qu’une vague sans précédents de manifestations et de protestations massives contre le régime, qui  depuis n’arrive toujours pas à étouffer celles ci presque 3 ans après.

-Depuis lors la seule réponse du régime à été la répression tout-azimut et  celle d’augmenter les  arrestations et les exécutions sommaires massives  pour tenter de terroriser la population.

Des exécutions qui  ont fait un bond considérable dans cette horreur qu’est la peine de mort en Iran. Selon Amnesty International, au moins 600 personnes ont été exécutées en Iran en 2011, et la plupart d’entre elles l’ont étés sur des accusations de « trafics de drogues et de médicaments ».

Voir aussi sur:
http://www.radiozamaneh.com/english/content/iranian-kurds-get-death-sentences
http://kurdishrights.org/2012/01/18/kurdish-activists-in-iran-sentenced-to-death/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s