Nouvelle vague de persécutions contre la communauté Bahai’e

Nouvelle vague de persécutions contre la communauté Bahai’e .

Comme nous en avions déjà parlé dans d’autre articles, cette minorité religieuse est l’une des plus ostracisée et les plus persécutée, par le régime totalitaire de Khamenei et Ahmadinejad, voici quelques exemples récents de la répression que subissent quotidiennement les membres de cette communauté en Iran.

Nouvelle expulsion de l’Université d’une étudiante Bahaïe.

Shokoufeh Moeddi, une jeune étudiante bahaïe du premier semestre en technologie de l’information à l’Université Payam Nour dans la ville de Zahedan, a été expulsée de l’université, simplement à cause de sa croyance dans la foi bahaïe.

Selon le site  Human Rights House of Iran, Shokoufeh Moeddi  à recue une lettre de l’université le  31 Décembre  2011 lui signifiant sans autre forme de procès, qu’elle était  expulsée de l’université.

Malgré des demandes d’explication faites le lendemain. Les responsables de l’Université lui ont répondus aller au bureau local de la « protection des étudiants ». Shokoufeh Moeddi s’est donc rendue à ce  bureau de la  « protection des étudiants », en  demandant  la raison officielle de son expulsion. Dans un premier temps, le bureau de  la « protection des étudiants » lui ont dit qu’elle  devait aller à ses frais à  l’université Payam Nour, qui est  à Téhéran (alors que sa fac de Zahedan une ville de la région du Sistan-Baloutchistan  est située a plusieurs centaines de Km, pour connaître la raison officielle de son expulsion. Mais  au vu de son insistance les autorités administrative, on finies par lui avouer  verbalement  que la raison de son expulsion était sa croyance dans la foi bahaïe et que l’ordre venait de Téhéran.

Shokoufeh Moeddi a ensuite demandé à l’université d’obtenir un remboursement de ses frais de  scolarité, les responsables de l’université  avaient acceptées sa demande  et demandé à Shokoufeh Moeddi  son numéro de compte bancaire pour déposer le remboursement. Mais a ce jour Shokoufeh  n’a toujours pas été remboursée.
Arrestations de membres de la communauté  Baha’ie dans la ville de Kerman

Selon un rapport récent publié sur le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droit humains: Human Rights House of Iran (RAHANA)  la nuit du 6 Janvier 2012 alors  que les bahaïs dans tout l’Iran celebraient la  fête de la Journée des  jeunes baha’ís iraniens, les forces répressives de sécurité ont attaquées dans la ville de Kerman , la maison de Bakhtiar Rasekhi  de manière violente et  illégale , insultant et tabassant au passage les participant-es de cette fête , ils se sont mis ensuite a photographier et a filmer, tous les jeunes rassemblés dans la maison, avant de les disperser violement. Après avoir fouillé la maison pendant quelques heures, ils ont arrêtés Bakhtiar Rasekhi , son épouse Farahnaz Naimi et leur fille Farin Rasekhi.
Il convient de noter qu’après trois jours de détention, les membres de la communauté Bahaïe de la ville de Kerman son toujours sans nouvelles de la demeure des trois détenu-es

-Des commerces appartenant à des Bahaïs fermés et mis sous scellés dans la ville de Sari

-Le bureau d’affaire d’Arman Safai, un membre de la communauté Bahaïe situé dans la ville Sari, a été fermé et  mis sous scellé par l’unité du département de police locale, en charge de la surveillance des entreprises du Bâtiment, sur de fausses accusations.

Selon  le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits humains: Human Rights House of Iran (RAHANA) -le 5 Janvier 2012 une unité du département de police locale, en charge de la surveillance des entreprises du Bâtiment attaquée et effectuée une descente musclée, dans le bureau d’affaires d’Arman Safai.

Après avoir inspecté et fouillé les bureaux, les forces répressives ont confisqué un ordinateur portable qui contenait les information financières de l’entreprise d’Arman Safai  sur des charges  disant que ses ordinateurs auraient contenus des « musiques illégales » Il on ensuite obligés la sœur d’Arman a porter le foulard pendant toute la fouille, arguant qu’elle devait se trouver dans une « tenue correcte » pendant celle ci. Les officiers des forces répressives n’ayant finalement pas pu trouver grand chose, ni  aucun « matériel suspect », ont cependant donné et confirmé l’ordre de fermeture de son entreprise. L’ordre se référait aux articles 27 et 28 des lois syndicales des chambres de commerce Iraniennes, qui indiquent  les raisons de la révocation de son permis d’exploitation.

Même si cette fermeture est basée sur ces deux articles, il n’existait pourtant aucun motif juridique  légal pour la fermeture et de cette unité d’affaires, Arman Safai  avait toujours payé ses cotisations sociales et syndicales et n’avait pas participé à une activité autre que celle, qui  lui avait été autorisée par la chambre de commerce locale.

L’article 27 de la loi Iranienne sur le commerce: Indique qu’une unité commerciale établie par une personne physique ou morale, si elle n’a pas permis d’exploitation permanente ou temporaire, doit être fermée et scellée par la police, après une déclaration à cet effet, faite  par la chambre de commerce correspondante.

L’article 28 de la loi Iranienne sur le commerce: Stipule qu’une unité commerciale peut être fermée temporairement n’importe quand pendant une période de 1 semaine à 6 mois seulement après être passé par le processus , qui  doit être approuvé par le ministre du Commerce, dans les cas suivants:

S’engager dans une  affaire autre que celle qui était indiquée dans la licence, ou le permis d’exploitation approuvé par de la commission de surveillance.

Des défauts de paiement de cotisations au syndicat de la chambre de commerce locale, sur ​​la base des critères énoncés dans les codes de lois adoptés par la commission de surveillance.

Ce qui n’était pas bien sur le cas pour l’entreprise d’Arman Safai. Dont l’entreprise a bien été visée pour son appartenance à la communauté Bahaïe, et non pour les « irrégularités » qu’il était présumé commettre.

Voir aussi sur:

http://www.freedomessenger.com/archives/45382

http://www.freedomessenger.com/archives/45378

http://www.freedomessenger.com/archives/45380

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s