Le prisonnier politique Ali Moezi va être jugé comme moharebeh par le juge Salavati

Le prisonnier politique Ali Moezi  va être jugé comme moharebeh  par le juge Salavati.

Nouvelles parvenues et publiées ce 12 Janvier 2012 sur les sites Iraniens Human Rights and Democracy Activists in Iran et Freedom messenger.

Selon des rapports publiés sur ces deux sites, le prisonnier politique Ali Moezi doit être jugé par la  15e branche du « tribunal révolutionnaire » de téhéran  ,son dossier comporte les accusations, d’être un Moarebeh ou  « ennemi de dieu et inimitié avec dieu  » (en persan Ndr)  ce qui veut dire être purement et simplement condamné à mort en Iran .

Ce prisonnier politique sera bientôt jugé  le juge Salavati surnommé  « le juge de la mort » et qui est connu et détesté,  pour sa notoriété publique à distribuer des condamnations à mort.

Peu de temps après l’annonce de cette condamnation comme « moharebeh » d’Ali Moezi  par  un responsable de la 6e  branche chambre du « tribunal révolutionnaire ». D’autres interrogateurs du ministère des renseignements, qui agissent pour le compte du juge Salavati ont émis de nouvelles accusations contre lui. Et chargés un peu plus son dossier judiciaire.

Ali Moezi  a été accusé d’être en « ennemi de dieu » et  « d’inimitié avec dieu », en partie à cause de la présence de ses filles dans le camp des réfugiés politiques Iranien d’Ashraf en Irak qui est une base arrière ou sont réfugiés de nombreux militants de l’OMPI ( les moudjahidines du peuple un mouvement d’opposants  Iraniens considérés comme un groupe terroriste par le régime Ndr).

Le fait qu’il était déjà  un prisonnier politique dans les années 80 et qu’il ait participé à la cérémonie funéraire, en mémoire de Mohsen Dokmeh Chi, un autre prisonnier politique Iranien, a qui ont avait reproché lui aussi, d’avoir ses enfants vivant dans le camp d’Ashraf en Irak , qui était décédé en prison parce qu’on lui avait refusé l’accès a une chimiothérapie, font craindre le pire dans les décisions liées à  la future condamnation qui risque d’être prononcée par le juge Salavati.

-Ali Moezi qui souffre également d’un  cancer de la vessie et de graves problèmes au cou et aux cervicales, a lui aussi été privé de soins depuis son arrestation. Et n’a pas reçu de traitements médicaux appropriés, pour sa maladie depuis les débuts de sa détention.

Voir aussi sur

http://www.freedomessenger.com/archives/45376

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s