La militante Asal Esmaeilzadeh condamnée à 8 mois de prison par une cour de justice de Téhéran

La militante Asal Esmaeilzadeh  condamnée à 8 mois de prison par une cour de justice de Téhéran.

Asal Esmaeilzadeh

Nouvelles parvenues d’Iran ce 9 Janvier 2012 via le site Iranien  Freedom messenger : Hier matin, la branche 26 de la « cour révolutionnaire » de Téhéran a condamnée  Asal Esmaeilzadeh  une activiste politique à quatre mois de prison avec sursis assortie de huit mois d’emprisonnement  . Les accusations portées contre Asal  sont: « propagande contre le régime « et  « rassemblement et collusion séditieuse illégale ». Pour le moment Asal n’est pas actuellement emprisonnée et s’attend a une nouvelle visite chez elle des forces répressive, qui  risquent bientôt de l’amener très probablement en prison  et sa famille reste très inquiète de ce qui pourrait lui arriver.

Asal Esmaeilzadeh avait été récemment arrêtée par des agents des forces répressives qui les  surveillaient et qui les pistaient,  dans la cimetière Behesht Zahra  avec les activistes Peyman Aref et Sharar Konoor Tabrizi  les agents et les juges  les ont accusés d’êtres allés  prier « illégalement et sans permissions »  sur le site de la tombe de Neda Agha Soltan cette jeune manifestante Iranienne assassinée par le milicien Bassidj’i nommé Abbas Kargar Javid en Juin 2009 au cours d’une manifestation anti gouvernentale.  Asal  Esmaeilzadeh et Sharar Konoor Tabrizi avaient étés libérés sous caution  après quelques jours de détention et de mise en garde à vue . Quand à  Peyman Aref  celui ci est  resté incarcéré jusqu’au mois dernier.

Peyman Aref  sa famille et ses amis peu de temps après sa dernière libération.

Asal Esmaeilzadeh avait également déjà  été arrêtée par des agents en civil des forces répressives, lors de son retour à la maison familiale en mai 2011. Elle avait endurée  31 jours de détention  à l’isolement dans la section 209 de la prison d’Evin. Puis avait été libérée le 1er Juin 2011  contre une caution dont le montant  en argent Iranien était équivalent à la somme de 100 000 US $.

En Iran  Une peine d’emprisonnement avec sursis signifie que la peine ne sera pas mise en œuvre, sauf  si on prouve que la personne est coupable d’une autre accusation. Il ya habituellement une limite de temps associée à la suspension de la peine, mais avec ce nouveau motif  d’accusation , Asal  risque donc dans les semaine à venir a être condamnée à une peine de prison beaucoup plus lourde .

Voir aussi en anglais sur

http://persian2english.com/?p=23364

Les arrestations récentes   de camarades iranien-nes sur:

http://persian2english.com/?p=23097

En persan sur:

http://www.hra-news.org/00/10947-1.html

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s